samedi 26 janvier 2019

Un Palestinien tué par des tirs de soldats israéliens

Des milliers de Palestiniens ont manifesté vendredi le long de la 
barrière frontalière entre Israël et la bande de Gaza.KEYSTONE/
EPA/MOHAMMED SABER(sda-ats)


Un Palestinien a été tué vendredi par des tirs israéliens dans la bande de Gaza lors de manifestations et de heurts le long de la frontière, a indiqué le ministère de la Santé dans le territoire. Au moins 22 Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens.

Le Palestinien de 25 ans a été tué par les tirs israéliens à l'est de Rafah (sud de l'enclave), a indiqué le porte-parole du ministère, Achraf al-Qodra, dans un communiqué. La victime a été atteinte dans la région du coeur, a constaté un photographe de l'AFP à l'hôpital.

Interrogée par l'AFP, l'armée israélienne ne s'est pas exprimée sur les circonstances spécifiques de la mort d'Ehab Abed. Mais elle a fait état de violences et de jets d'engins explosifs et de pierres contre ses soldats en différents points de la frontière, auxquelles elle dit avoir répliqué en ouvrant le feu.



Véhicule militaire visé

Un véhicule militaire proche de la barrière frontalière a été visé par deux grenades qui n'ont fait ni blessé, ni dégât, et auxquelles les soldats ont riposté en tirant, a-t-elle dit.

Des milliers de Palestiniens (10'000 selon l'armée israélienne) ont à nouveau manifesté vendredi le long de la barrière frontalière lourdement gardée. Certains d'entre eux ont lancé des projectiles en direction des soldats et tenté de s'en prendre à la barrière, ont constaté les journalistes de l'AFP.

Depuis le début, en mars 2018, d'une mobilisation appelée "Grande marche du retour", au moins 245 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens, la grande majorité le long de la frontière, et un certain nombre sous des frappes israéliennes en représailles à des actes hostiles en provenance de l'enclave sous blocus. Israël accuse le Hamas, au pouvoir à Gaza, d'instrumentaliser la protestation et assure ne faire que défendre sa frontière.

Aucun commentaire: