vendredi 14 septembre 2018

Des factions palestiniennes appellent à résilier l'Accord d'Oslo

Lors d'un Sommet tenu à Gaza à l'occasion du 25ème anniversaire de la signature de l'Accord

AA/Gaza/Hidaya Saïdi

Des factions palestiniennes dans la Bande de Gaza ont appelé, jeudi, l'Organisation de Libération de Palestine (OLP) à abroger l'Accord d'Oslo signé avec Israël en 1993.

Ces factions ont indiqué, lors d'un sommet tenu au centre culturel Rachad al-Chawa, dans l'ouest de la ville de Gaza, que "l'accord a déchiré le peuple palestinien et l'a détourné de ses droits fondamentaux".

Des factions palestiniennes, dont Hamas, le Jihad islamique, le Front populaire pour la libération de la Palestine ont tenu le sommet sous le slogan "l'Unité est notre but, et la résistance est notre option", à l'occasion du 25ème anniversaire de la signature de l'Accord d'Oslo. Le mouvement Fatah n'a pas assisté à ce sommet.

L'OLP avait signé avec Israël l'Accord d'Oslo le 13 septembre 1993 dans la capitale américaine Washington.

L'accord, signé à la suite d'entretiens secrets dans la ville norvégienne d'Oslo, a abouti à l'établissement d'une autonomie pour les Palestiniens en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.


Le dirigeant de Hamas, Khalil al-Hayya, a déclaré, lors du sommet: "À l’occasion de l’anniversaire fatidique d’Oslo, le temps est venu pour l’équipe d’Oslo, qui a échoué, de se retirer de cette ligne désastreuse".

"Cet accord a déchiré l'unité du peuple palestinien, et nous sommes divisés depuis 25 ans et non pas 12 ans", a-t-il ajouté.

De son côté, le membre du bureau politique du Mouvement du Jihad islamique, Mohamed al-Hindi, a déclaré que "l'Accord d'Oslo a conduit la Cause palestinienne dans un tunnel obscur".

"Nous sommes ici 25 ans après l'Accord qui a conduit la Cause palestinienne dans un tunnel obscur, à cause de quelques membres de l'organisation ayant cru qu'il était possible de créer un partenariat avec l'ennemi israélien", a-t-il martelé.

"Israël est un Etat de guerre et de perpétuation de la guerre et de la violence, et n'est pas un Etat de paix", a-t-il ajouté.

A son tour, le membre du Front populaire de libération de la Palestine, Hani Thawabta, a déclaré que "l'Accord d'Oslo est né déformé et a été signé par le peuple palestinien et de toutes ses forces nationales, et quiconque a signé l’accord qu'il assume la responsabilité historique. "


"Oslo a sauté les droits fondamentaux des Palestiniens", a-t-il renchéri.

"Ce qui s'est passé à Oslo n'est rien d'autre qu'un projet visant à imposer une plus grande soumission politique en faveur de l'occupation et à détruire le cadre national le plus important de l'organisation faîtière palestinienne, l'OLP", a-t-il poursuivi.

vidéo

Aucun commentaire: