dimanche 12 août 2018

Coups de semonce israéliens contre une flottille au départ de Gaza

flottille Gaza

Des soldats israéliens ont tiré des coups de semonce samedi en direction d'une cinquantaine de bateaux de pêche avec à leur bord quelque 200 Palestiniens rassemblés au large de la côte nord de la bande de Gaza "pour dénoncer le blocus terrestre et maritime".

"Nous voulons envoyer un message aux factions palestiniennes impliquées dans les négociations d’accord de paix - nous n’accepterons aucune solution qui ne mène pas à la levée du blocus sur Gaza", ont lancé les organisateurs avant leur départ.

La marine israélienne a ouvert le feu pour stopper les bateaux qui ont fait demi-tour. Aucune victime n'a été signalée selon l'association des pêcheurs.

Un blocus sur la bande de Gaza est imposé par l'Egypte et Israël depuis sa prise de contrôle par le groupe islamiste Hamas en juin 2007.


Cerf-volant incendiaire
Israel electric corporation



Samedi, l'armée israélienne a également ciblé des groupes palestiniens qui lançaient des ballons incendiaires depuis le nord de l'enclave vers le territoire israélien. Deux Palestiniens ont été blessés, dont un grièvement, selon le ministère de la Santé à Gaza.


Plus de 3.000 hectares ont été brûlés ces derniers mois dans le sud d'Israël par ce genre de ballons et des cerfs-volants incendiaires, selon les services des pompiers israéliens.

Vendredi, trois Palestiniens ont été tués lors des affrontements avec l'armée israélienne à la barrière de sécurité qui sépare Israël de la bande de Gaza, selon le ministère palestinien de la Santé, au cours de manifestations dans le cadre du mouvement de protestation palestinien "grande marche du retour".


A Palestinian protester uses a slingshot next to burning tyres during a demonstration in Gaza along the border with Israel on August 10, 2018
SAID KHATIB (AFP)



Près de 9000 Palestiniens s'étaient rassemblés, selon l'armée israélienne, en cinq points le long de la clôture, après un calme précaire dans et autour de l'enclave qui a suivi un accord de cessez-le-feu en vigueur depuis jeudi soir entre les deux parties.

"Les manifestants ont lancé des pierres et des pneus enflammés contre les soldats qui ont riposté en utilisant des moyens anti-émeutes et par des tirs conformément aux instructions", a déclaré vendredi l'armée israélienne, ajoutant que les soldats avaient également repéré plusieurs tentatives d'infiltration, mais les suspects avaient rebroussé chemin.

Dans le nord de Gaza, des tirs d'artillerie ont par ailleurs ciblé deux positions du Hamas, après qu'une grenade a été lancée sur les forces de sécurité sans faire de victime, a indiqué l'armée.

Ces violences n'ont néanmoins pas remis en cause la trêve fragile instaurée jeudi soir entre le Hamas et Israël, après des discussions indirectes menées par l'entremise du voisin égyptien et de l'ONU, selon une source proche des négociations. Aucune confirmation officielle de cette trêve n'a été obtenue d'Israël ou du Hamas.


Aucun commentaire: