mercredi 11 juillet 2018

Tel-Aviv étouffe Gaza: En condamnant l’unique point de passage…


Non satisfaite du génocide opéré par ses soldats qui inculpaient les manifestants, l’armée israélienne a annoncé, lundi, la fermeture de l’unique point de passage des marchandises entre Israël et la bande de Gaza. En effet, les cerfs-volants et les ballons incendiaires que les Palestiniens envoient sur les israéliens depuis l’enclave.

En effet, pour dénoncer le blocus israélien qui dure depuis dix ans, les Gazaouis manifestent depuis plusieurs mois le long de la barrière qui sépare Gaza d’Israël, en envoyant notamment des cerfs-volants enflammés. Et la réponse de l’armée israélienne ne s’est pas fait attendre. Le Premier ministre israélien a précisé devant le Parlement qu’Israël «s’est préparé à prendre d’autres mesures pour lutter contre le Hamas», sans toutefois fournir davantage de détails.

Depuis le 30 mars, date à laquelle les manifestations de Gazaouis ont commencé, les autorités israéliennes ont eu beaucoup de mal à gérer le vague d’incendies provoqué par les cerfs-volants et ballons de flammèches lancées depuis la bande de Gaza vers Israël. Selon le porte-parole des pompiers israéliens, cité par l’AFP, il serait question d’environ 750 incendies qui ont brûlé 2.600 hectares en un peu plus de trois mois. Les pertes à certaines sont estimées à plusieurs millions de shekels, mais il est impossible de mesurer l’ampleur des dégâts.

Selon la Banque mondiale,La fermeture du point de passage aggrave la situation humanitaire déjà très précaire dans la bande de Gaza, soumise à un sévère blocus israélien depuis plus de dix ans et plus de 80% de la population est tributaire d’une aide ».
Parallèlement, la zone de pêche qui avait été étendue depuis le mois de mai à 17 kilomètres de la bande de Gaza SERA de nouvelle réduite à 9 kilomètres. Pour rappel, lors de la signature des accords israélo-palestiniens d’Oslo, la zone de pêche s’étant étirée à 32 kilomètres, mais c’était sans compter Israël qui en réduit l’étendue à plusieurs reprises.

Aucun commentaire: