vendredi 13 juillet 2018

Gaza: Tsahal envisage de brûler les champs des responsables d'incendies en Israël

A Palestinian protester drags a burning tyre during a demonstration
 along the border with the Gaza Strip on June 1, 2018
Mahmud Hams (AFP)



Les autorités israéliennes envisagent d’interdire la pêche au large de la bande de Gaza ainsi que de fermer le point de passage d’Erez, réservé aux personnes, si le Hamas continue à brûler les champs agricoles au sud d’Israël, ont indiqué vendredi les médias israéliens.

Lundi l'armée israélienne avait déjà annoncé la fermeture du seul point de passage de marchandises entre Israël et la bande de Gaza, Kerem Shalom, en réaction au lancement de cerfs-volants incendiaires envoyés depuis l'enclave, ajoutant cependant qu'il restera ouvert uniquement pour les besoins humanitaires.

Mais jeudi, un groupe de Palestiniens, repéré dans le nord de la bande de Gaza, s'apprêtait à lancer des ballons incendiaires avant d'être dispersé par un coup de semonce de l'armée.

La zone de pêche, qui avait été étendue depuis le mois de mai à neuf milles nautiques (17 km) de la côte de Gaza, a déjà été réduite à 6 milles.



Activists escort a boat carrying wounded Palestinians from Gaza in a bid to challenge an Israeli blockade of the enclave on July 10, 2018
MAHMUD HAMS (AFP)



Les accords israélo-palestiniens d'Oslo signés en 1993 prévoyaient cependant une zone de pêche allant jusqu'à 20 milles nautiques de la côte. Mais Israël a réduit son étendue à plusieurs reprises.

En outre, l’armée israélienne a émis la possibilité de riposter aux cerfs-volants incendiaires en brûlant des parcelles agricoles de terroristes responsables d’incendies en Israël.

Les autorités israéliennes peinent à enrayer la vague de feux provoqués par des ballons et des cerfs-volants équipés de flammèches lancés depuis Gaza vers le territoire israélien.

A l’heure actuelle, il y a eu environ 750 incendies qui ont brûlé 2600 hectares causant des dégâts de plusieurs millions de shekels.

Aucun commentaire: