mardi 27 février 2018

Cisjordanie: 16 Palestiniens arrêtés à Nabi Saleh, dont le cousin d'Ahed Tamimi

Israeli soldiers detain a Palestinian during a protest marking Land Day
 in the West Bank village of Nabi Saleh, 2015 AP Photo/Majdi Mohammed


L'armée israélienne a arrêté dans la nuit de dimanche à lundi 16 Palestiniens à Nabi Saleh en Cisjordanie, indique un communiqué.

L'armée israélienne a arrêté les individus "en raison de l'augmentation des émeutes violentes et des actes de terrorisme populaire" dans le village, a déclaré une porte-parole militaire.

Des témoins sur place ont fait état de dix arrestations. Parmi eux figurent quatre mineurs, dont Mohammed Tamimi, âgé de 15 ans et blessé à la tête par une balle en caoutchouc israélienne lors de heurts le 15 décembre dernier, a déclaré son oncle, Atta Tamimi.

Durant l'opération, des armes et de l'argent ont également été saisis.

Les Tamimi sont des militants connus, dans ce village théâtre de manifestations fréquentes contre l'armée israélienne.

https://www.facebook.com/i24newsFR/videos/1079397002201209/?t=22

Dans la famille, Ahed Tamimi une adolescente de 17 ans, a acquis une notoriété particulière à travers une vidéo tournée précisément le 15 décembre et devenue virale.

Les images tournées le 15 décembre dans le village de Nabi Saleh, apparemment avec un téléphone portable, montrent Nour Naji Tamimi, 21 ans, et sa cousine Ahed Tamimi, 17 ans, s'approcher de deux soldats israéliens appuyés sur un muret, les bousculer, puis leur donner des coups de pied et de poing et des gifles. Nariman Tamimi, 43 ans, la mère d'Ahed Tamimi, intervient dans le remue-ménage, cherchant apparemment à s'interposer et à repousser les soldats de la cour de sa maison.

Les soldats, armés et casqués, demeurent impassibles, puis s'éloignent à reculons.

Alors que Nour Tamimi a été relâchée sous caution, le procès d'Ahed Tamimi, détenue depuis décembre, s'est ouvert à huis clos le 13 février devant un tribunal militaire israélien.

Aucun commentaire: