mercredi 31 janvier 2018

Les USA envisagent de couper entièrement leur aide à l'UNRWA (média)

Des employés de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) 
manifestent le 29 janvier 2018 dans la ville de Gaza contre la décision américaine de
 geler des dizaines de millions de dollars d'aide à cette agence MOHAMMED ABED (AFP)


L'administration Trump envisage de couper totalement son aide financière à l'UNRWA (agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens), afin de contraindre l'Autorité palestinienne à revenir à la table des négociations, selon la chaîne israélienne Hadashot.

D'après Hadashot, le département d'Etat refuserait désormais la définition de "réfugiés palestiniens" de l'UNRWA, qui inclut tous les descendants des Palestiniens ayant fui ou ayant été expulsés d'Israël en 1948 et 1967.

Un porte-parole du département d'État a toutefois déclaré à i24NEWS que l'aide américaine "est toujours en cours de révision et il n'y a aucune annonce ou changement à ce jour".

Mardi, le chef de l'agence onusienne a estimé que le gel de l'aide américaine à son organisation revêtait un caractère "politique" et a lancé un appel d'urgence de 800 millions de dollars (646 millions d'euros).



Une école de l'UNRWA à Gaza  AFP



Dans un contexte de vives tensions américano-palestiniennes, l'administration Trump a annoncé en janvier suspendre le versement de plusieurs paiements abaissant la contribution américaine à 60 millions de dollars contre 360 prévus initialement, selon Pierre Krahenbuhl.

Début janvier, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a encouragé Washington à réduire progressivement son soutien à l'UNRWA, en transférant cet argent à l'autre agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR, qui soutient tous les autres groupes de réfugiés.

Les Palestiniens sont en effet les seuls à disposer d'un organisme d'aide qui leur est propre alors que des millions d'autres réfugiés dans le monde sont pris en charge par le HCR, avait-il souligné.

Les fonds annuels de l'UNRWA sont de l'ordre de plusieurs centaines de millions de dollars (USD), dont la majorité provient de pays donateurs. Une petite partie des fonds vient directement des Nations Unies.

Aucun commentaire: