dimanche 31 décembre 2017

Israël : entre le mythe de la «pureté des armes» et la réalité de la «violence des armes»

Pour Israël et ses sponsors —le gouvernement américain en premier lieu et les pays 
européens en second lieu — Israël a une politique très humaine dans les guerres et les 
agressions qu’il entreprend, en particulier contre les Palestiniens, mais aussi contre les Libanais.


«It doesn’t matter what Goyim [non-Jews] say ; what matters is what Jews do» (Ben-Gurion)(1)
«The borders [of Israel] are where the Jews live, not where there is a line on a map» (Golda Meir)(2)

Introduction

Lorsqu’on analyse la supposée doctrine dite de la «pureté des armes» (purity of arms) ou de la «moralité des armes» (morality of arms) telle qu’elle est décrite dans les textes officiels israéliens, notamment le document appelé «L’Esprit des Forces Armées Israéliennes» (Spirit of Israeli Defense Forces, IDS), on est tenté d’être enthousiaste quant à l’éthique et la moralité militaire qui devraient — «théoriquement» — animer l’armée israélienne sur le terrain militaire et dans le traitement des prisonniers de guerre palestiniens. Sauf que la réalité sur ces deux terrains — la guerre proprement dite et le sort réservé aux prisonniers de guerre — ne reflète pas du tout l’éthique et l’humanisme que décrivent les textes et la doctrine israéliens.

Plus encore, le fossé entre les deux — la doctrine et la réalité — est très profond, comme nous le montrerons dans la suite de cet article. Pour mesurer la profondeur de ce fossé, nous verrons d’abord ce que précise la «supposée» doctrine de la «pureté des armes». Nous verrons ensuite la dureté qui règne sur le terrain de combat et celui du traitement des non-combattants palestiniens. Nous verrons, enfin, le degré d’impunité dont jouissent les «terroristes» des forces armées israéliennes lorsqu’elles sont confrontées — ce qui n’est pas toujours le cas malheureusement — à la justice israélienne.

Le mythe de la «pureté des armes» (ou «moralité des armes»)

La suite sur elwatan.com

Aucun commentaire: