dimanche 31 décembre 2017

Erdogan : Jérusalem est devenue un test pour les opprimés dans le monde

Le président turc a souligné l'importance, pour l'avenir du pays, des élections locales, législatives et des présidentielles qui auront lieu en 2019.

AA/ Ankara

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré dimanche que la question de Jérusalem est devenue un test pour les musulmans et les opprimés dans les pays islamiques comme dans le reste du monde.

Erdogan a déclaré dans un message retransmis par la télévision, à l'occasion du Nouvel An 2018, que la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale israélienne, n'a reçu aucun soutien à l’exception de celui d'Israël.

L’initiative a également abouti à un développement positif dans la déclaration de Jérusalem comme capitale de la Palestine, a souligné le président turc.

Erdogan a remercié le peuple turc pour son soutien indéfectible et sincère à Jérusalem.

Il a ajouté : « Nous savons que 2018, apportera de nouveaux développements tant sur le plan interne qu'à l'étranger. Nous allons continuer à renforcer notre pays dans tous les domaines, et nous œuvrerons à raffermir la cohésion entre l'Etat et le peuple, afin de nous préparer à faire face aux crises ».

Le président turc a affirmé que le gouvernement redoublera d’efforts pour éradiquer le chômage dans le pays, relevant, dans ce contexte, la poursuite de la campagne entamée l'année dernière, pour le recrutement de nouveaux travailleurs.

En ce qui concerne la lutte antiterroriste, Erdogan a déclaré : « Nous avons pris des mesures sérieuses dans la lutte contre les organisations Gulen et PKK. Au cours de l'année 2017, nous avons essuyé des attaques économiques majeures, mais avec l'aide de Dieu, l'expérience de notre gouvernement, et le soutien de nos amis, nous avons pu les déjouer".

Le président turc a souligné l'importance, pour l'avenir du pays, des élections locales, législatives et des présidentielles qui auront lieu en 2019.

Il a déclaré, dans ce contexte : « j’attends de tous nos citoyens qu’ils contribuent aux projets visant à relancer notre pays, et à se méfier, en cette période sensible, des provocations et de ceux qui veulent semer la discorde afin de réaliser leurs objectifs politiques».


Aucun commentaire: