vendredi 11 août 2017

les Israéliens francophones et juifs français défilent à Hébron


Près d’un millier de francophones se sont rassemblés à Hébron en Judée Samarie pour célébrer les 50 ans de la guerre des Six Jours. Ils protestaient contre la décision de l’Unesco de considérer la ville comme un site palestinien. Pour les 50 ans de la guerre des Six Jours qui a conduit au placement sous contrôle israélien de Hébron, près d’un millier de personnes ont défilé dans les rues au rythme de musiques religieuses. Cette année, l’événement était organisé par une association franco-israélienne nouvelle, appelée «Israel is Forever» («Israël vivra pour toujours»). Ambiance festive, mais aussi largement revendicatrice : les manifestants ont en effet profité du défilé pour protester contre le vote du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco le mois dernier, qui a inscrit la vieille ville d’Hébron (y compris la partie où sont installés les habitants juifs) au patrimoine mondial de l’humanité, en tant que site palestinien. Une décision qui avait provoqué la colère du gouvernement israélien, qui l’avait qualifiée de «délirante», ajoutant que «l’Histoire glorieuse du peuple juif en Israël avait commencé à Hébron». «La décision méprisable de l’Unesco a complètement ignoré le lien historique du peuple juif avec la ville où nos ancêtres sont enterrés», a lancé aux manifestants David Bitan, membre du Likoud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahou. Et d’adresser un message aux juifs de France qui hésiteraient à venir s’installer en Israël : «Cela renforce le besoin et l’importance de votre présence ici. Il n’y a pas de moment plus symbolique que celui-là, pour faire appel à ceux d’entre vous qui n’ont pas encore immigré en Israël et leur dire qu’il est désormais temps de rentrer à la maison, la seule véritable demeure de tous les Juifs.» Les manifestants voulaient également exprimer leur solidarité envers 15 familles de Juifs Israéliens de Hébron qui se sont installées dans une structure de trois étages appelée Beit Hamachpela, le mois dernier. Les familles tentent actuellement d’enregistrer leur demande d’achat de propriété auprès de l’Administration civile locale. Forte d’une population d’environ 200 000 Palestiniens, Hébron abrite également quelques centaines d’Israéliens. Ces derniers sont retranchés dans une enclave, protégée par des soldats près du lieu saint le tombeau des Patriarches.

Aucun commentaire: