mardi 8 août 2017

Aux côtés des dictatures arabes, Israël veut faire taire al-Jazeera

Logo : Al-Jazeera

Al-Jazeera – Al Jazeera Media Network répond aux autorités israéliennes qui tentent de fermer sa réprésentation à Jérusalem.

Ci-dessous la déclaration d’Al Jazeera en réponse à la volonté d’Israël pour faire taire le réseau d’informations:

« Ayoub Kara, le ministre israélien des Communications, a annoncé la décision de son gouvernement de fermer le bureau de l’Al-Jazeera Media Network à Jérusalem, de révoquer les titres de presse des journalistes d’Al-Jazeera et de bloquer les transmissions par câble et par satellite d’Al-Jazeera.

Au cours de la conférence de presse tenue dimanche, Kara a accusé le réseau d’incitation à la violence et de manque de professionnalisme.

Il a ensuite demandé aux autorités compétentes d’appliquer cette décision et d’exécuter les mesures nécessaires pour la mettre en vigueur, mais sans fixer de date pour cette mise en œuvre de la décision.

Al Jazeera Media Network dénonce cette décision, qui s’inscrit dans le cadre d’une campagne qui a été initiée par une déclaration faite plus tôt par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, dans laquelle il a accusé Al Jazeera d’inciter à la violence lors de la couverture des événements en relation avec la mosquée al-Aqsa.

D’autres ministres et officiels israéliens ont déjà fait des déclarations similaires suite à une irruption d’un certain nombre de colons dans les bureaux d’Al-Jazeera à Jérusalem.


Pourquoi Israël veut-il interdire Al-Jazeera ?



Al-Jazeera dénonce cette décision prise par un État qui prétend être « le seul État démocratique au Moyen-Orient ».

Al-Jazeera trouve également que les justifications présentées par le ministre des Communications sont étranges et biaisées puisqu’elles sont en phase avec les actions menées par un certain nombre de pays arabes (Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis, Bahreïn, Égypte et Jordanie) qui ont fermé les bureaux du réseau, bloqué ses transmissions par câble et par satellite, et ont bloqué ses sites Web et ses applications.

Au cours de la conférence de presse, le ministre israélien n’a pu étayer ses commentaires en se référant même à un seul bulletin d’information ou situation sur le terrain qui prouverait que Al-Jazeera ait manqué de professionnalisme ou d’objectivité lors de sa couverture des événements à Jérusalem.

Al-Jazeera souligne qu’il surveillera de près les développements qui pourraient résulter de la décision israélienne, et qu’il prendra les mesures juridiques nécessaires à cet égard.

Le réseau réaffirme également qu’il continuera à couvrir les nouvelles et les événements dans les Territoires Palestiniens Occupés de manière professionnelle et objective conformément aux normes journalistiques communes établies par les organisations internationales compétentes, comme le British Broadcasting Code of Ofcom.

7 août 2017 – Al-Jazeera – Traduction : Chronique de Palestine

Aucun commentaire: