mardi 18 juillet 2017

Vidéos. Israël: des camps d’entrainement pour tuer des “terroristes palestiniens”



De nouveaux camps d’entrainement proposent aux touristes en mal de sensation «un avant-goût de l'expérience militaire israélienne», avec au programme: attaques, explosions et… assassinat de
terroristes arabes.

L’information est rapportée par le site du quotidien Haaretz: des touristes sont invités à se glisser dans la peau d’un membre de commando de Tsahal pour faire face à des agressions extérieures.


Durant deux heures, l’apprenti militaire peut ainsi s’amuser à tuer des terroristes dans des situations de simulation comme l’explosion sur un marché de Jérusalem, une attaque surprise, un tournoi de sniper ou une manifestation en direct avec des chiens d'attaque. L’idée pourrait prêter à sourire si l’attraction ne s’adressait pas “aux personnes qui regardent avec suspicion les Arabes israéliens”. De quoi exacerber encore plus le sentiment anti-palestinien.


Tout est parti de Caliber 3, une académie de formation située en Cisjordanie et spécialisée dans la lutte contre le terrorisme et la sécurité. Ces dernières années, le camp a ouvert son expertise aux touristes qui recherchent l'expérience militaire israélienne.



Depuis, une demi-douzaine de camps ont essaimé en Israël et en Cisjordanie proposant aux touristes de se familiariser aux techniques de combat des unités d’élite israéliennes. Les cours dispensés par d’anciens militaires coûtent 115 $ (1100 DH) par adulte et de 85 $ (820 DH) par enfant.

Les apprentis soldats utilisent des armes réelles et sont guidés par d'anciens soldats et des spécialistes du contre-terrorisme à la retraite.

15 000 à 25 000 touristes visitent le Caliber 3 chaque année dont la plupart sont des Juifs américains, mais on y trouve aussi des Brésiliens, des Argentins, des Français, des Russes, des Chinois et même de nombreux pèlerins.

Le succès est au rendez-vous, la polémique aussi car, comme le montre la vidéo ci-dessous, les cibles sont généralement des images d’Arabes palestiniens. De quoi réconforter un peu plus l’idée répandue dans le pays, qu’un Palestinien est avant tout un terroriste…



Mais cette "attraction" touristique est vivement condamné par Yasser Sobih, le maire de la ville voisine palestinienne d'Al Khadher. "La participation des touristes à ces camps d'entraînement construits sur des terres palestiniennes occupées signifie qu'ils soutiennent l'occupation. Nous leur demandons d'arrêter", a-t-il dit à Reuters.

Pour Yotam Yaakoba, membre de l'ONG La Paix maintenant, cette initiative est "une manière cynique et déplacée de se faire de l'argent sur le conflit israélo-palestinien".

Depuis le mois d'octobre 2015 et le début d'une série d'attaques palestiniennes à l'arme blanche, à l'arme à feu ou au véhicule-bélier, 253 Palestiniens ont été tués en Israël et en Cisjordanie. Au moins 171 d'entre eux l'ont été après avoir lancé une attaque. Les autres sont morts lors de heurts ou de manifestations.

Aucun commentaire: