jeudi 20 juillet 2017

Après les panneaux solaires de Jubbet adh-Dhib (Bethléem), l’occupation vole l’équipement de pompage de Ain al-Beida (Vallée du Jourdain) dans la plus parfaite impunité

Par Agences


19.7.2017 - Les autorités d'occupation ont confisqué mercredi matin le matériel du pompage de l'eau utilisé par les Palestiniens dans la vallée du Jourdain Nord, à l'est de ville de Jérusalem occupée, sous prétexte d'un manque de licence.

Le responsable officiel chargé du dossier de la colonisation dans la vallée du Jourdain, Moataz Bisharat, a déclaré qu'une force de l'armée d'occupation, accompagnée par le personnel de la Commission « organisation et la construction », ont fait irruption dans la zone Ain al-Hamma, près du village de Ain al-Beida, et ont confisqué des outils utilisés par les agriculteurs pour pomper l'eau potable et pour leurs cultures.

Bisharat a considéré que cette confiscation est une violation flagrante du droit international et humanitaire, ainsi qu'un mépris de la décision du tribunal israélien lui-même, selon Qods press.

Il avait indiqué qu'un tribunal israélien a émis une injonction pour arrêter la mise en œuvre d'une décision remise par l'armée d'occupation aux habitants de la région de cesser de servir la consommation d'eau, sous prétexte de propriété de l'Etat d'Occupation.

Il convient de noter que les organisations internationales et humanitaires condamnent le ciblage continu des Palestiniens par l'occupation dans la vallée du Jourdain, que ce soit par la démolition ou l'expulsion sous prétexte d'exercices militaires, pour l'évacuer, étant une région vitale et stratégique au niveau agricole et militaire.

Source : Le Centre palestinien d'information

oOo


Israël confisque et détruit des panneaux solaires offerts à un village palestinien par les Pays-Bas

Source : RT.com



4.07.2017 - Des dizaines de panneaux solaires ont été confisqués, abîmés ou détruits par l'armée israélienne dans le petit village palestinien de Jubbet Adh-Dhib. La restitution du matériel, financé par les Pays-Bas, a été exigée par les autorités néerlandaises.

Le quotidien israélien Haaretz a rapporté le 1er juillet que le gouvernement néerlandais avait déposé une protestation (vidéo ci-dessous) auprès de l'Etat hébreu après la confiscation de 96 panneaux solaires et de l’équipement électronique du système électrique offerts par les Pays Bas à Jubbet Adh-Dhib, un village palestinien de Cisjordanie situé à proximité de colonies israéliennes.

Les autorités israéliennes ont justifié la confiscation du matériel en arguant que les panneaux solaires n'avaient pas été construits avec les autorisations et les permis appropriés. Le ministère néerlandais des Affaires étrangères a néanmoins demandé la restitution du matériel saisi.

Financé dans le cadre d'un projet humanitaire par les Pays-Bas à hauteur de 500.000 euros, le système d'électrification hybride photovoltaïque avait été installé par l'organisation israélo-palestinienne Comet-ME à Jubbet Adh-Dhib.

Selon Comet-ME, le matériel qui n’a pas été confisqué a été soit détruit, soit endommagé par les forces israéliennes lors de leur raid dans le village. Le coût du matériel saisi et abîmé est évalué à 40 000 euros, a rapporté Haaretz. L’avocat de Comet-ME, a également affirmé à Haaretz : « [Cette confiscation constitue] une violation caractérisée du droit international qui interdit aux puissances occupantes d’endommager les installations humanitaires sans fournir de solutions de rechange.»

Aucun commentaire: