dimanche 18 juin 2017

Nilesat et Arabsat vont -ils couper le signal d'Al Jazeera?

La télévision qatarie Al Jazeera continue de subir les conséquences de la crise diplomatique entre le Qatar et certains pays voisins du Golfe. Hier, la chaîne d'info a annoncé que son compte Twitter en langue arabe avait été «suspendu» dans le cadre d'une «campagne organisée». Un message de suspension apparaît lorsque les utilisateurs tentent de se connecter à ce compte Twitter en arabe. D'autres comptes Twitter de la chaîne étaient en revanche toujours actifs. «Aucune autre télévision dans le monde ne fait face à une telle conspiration» contre elle, selon le directeur de la chaîne en arabe, Yasser Abouhilalah, sur les réseaux sociaux.
La suspension du compte Twitter en arabe de la chaîne intervient dans un contexte de fortes tensions entre le Qatar et ses voisins du Golfe dont l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Riyadh, et plusieurs de ses alliés de la région ont rompu le 5 juin dernier toutes leurs relations avec le Qatar qu'ils accusent de «soutenir le terrorisme» mais surtout de se rapprocher de leur grand rival régional, l'Iran.
Dans la foulée, Riyadh a aussi fermé les bureaux d'Al Jazeera en Arabie saoudite et le 8 juin, Al-Jazeera a été victime d'une vaste cyberattaque visant l'ensemble de ses systèmes. La chaîne qatarie, qui possède plus de 80 bureaux à travers le monde pourrait voir certains de ses bureaux fermés durant l'année, suite à cette crise. Après Riyadh, Le Caire, Dubai et Abou Dhabi, Israël a également décidé de fermer les bureaux d'Al Jazeera à Jérusalem. C'est d'ailleurs la seule télévision arabe à posséder des bureaux dans cette région conflictuelle du Moyen-Orient. L'autre grand problème qui pourrait se poser après la fermeture des bureaux et des médias sociaux, c'est celui des pays arabes comme l'Egypte et l'Arabie saoudite qui sont propriétaires des deux principaux satellites du Monde arabe: Nilesat et Arabsat. Si cela venait à se réaliser, la chaîne Al Jazeera serait vraisemblablement mise en quarantaine dans le Monde arabe. Ce serait la première fois que la chaîne arabe tant décriée durant la guerre du Golfe et durant les révolutions arabes est mise en difficulté. Une situation inespérée pour certains pays de la région, comme l'Arabie saoudite, Israël, l'Egypte et même la Syrie, qui avaient espéré la fermeture de la chaîne de Doha. A cela s'ajoute le bouquet beIN Sports qui pourrait subir d'importantes pertes. Les Émirats arabes unis rejoignent l'Arabie saoudite, le royaume du Bahreïn dans l'interdiction de vente des récepteurs de ces chaînes qataries et de leurs cartes d'abonnement. Cette action entre dans les sanctions que ces pays infligent au Qatar, afin de le forcer à cesser son soutien aux djihadistes, aux Frères musulmans et à tous les groupes terroristes. Il faut préciser que sept États arabes ont coupé leurs relations diplomatiques avec Doha. Ces pays qui portent la même accusation à ce riche émirat sont l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le royaume du Bahreïn, l'Égypte, le Yémen, la Mauritanie et les îles Comores. Les jours d'Al Jazeera et du groupe beIN Sports seraient-ils comptés?

Amira SOLTANE

Aucun commentaire: