mercredi 7 juin 2017

Les colonies israéliennes illégales génèrent des millions de dollars: Amnesty prône l'interdiction des importations


La communauté internationale doit interdire l'importation de tous les biens produits dans des colonies israéliennes illégales et mettre un terme aux millions de dollars de bénéfices qui alimentent les violations massives des droits fondamentaux des Palestiniens, prône mercredi Amnesty International, à l'occasion du 50e anniversaire de l'occupation israélienne de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.

Des biens d'une valeur de centaines de millions de dollars fabriqués dans les colonies israéliennes construites sur des terres palestiniennes occupées sont exportés chaque année bien que la très grande majorité des États ait condamné officiellement les colonies en les déclarant illégales au regard du droit international, rappelle l'organisation de défense des droits de l'Homme, qui souligne en outre qu'au fil des ans, des entreprises israéliennes et internationales ont également permis et facilité la construction des colonies et leur expansion.

Au moins 100.000 hectares de terres palestiniennes ont été affectés à l'usage exclusif des colonies. Israël a aussi pris illégalement le contrôle de ressources naturelles palestiniennes, par exemple l'eau, des terres agricoles fertiles, des carrières de pierres et des minéraux, qui ont été détournées au profit des entreprises installées dans les colonies en vue de produire des denrées agricoles, des matériaux de construction et des produits manufacturés qui sont souvent exportés, déplore Amnesty.

"L'une des tragédies de 50 années d'atteintes incessantes aux droits humains liées à l'occupation est le fait que le monde s'est habitué à l'ampleur alarmante de l'oppression et de l'humiliation à laquelle les Palestiniens sont exposés quotidiennement dans les territoires occupés", relève l'organisation.

Elle défend dès lors une interdiction au niveau international des produits provenant des colonies, l'imposition d'un embargo total sur les armes à destination d'Israël et des groupes armés palestiniens et la fin de l'impunité pour les crimes commis pendant des décennies, notamment au moyen d'enquêtes sérieuses menées par la Cour pénale internationale. (Belga)

Aucun commentaire: