vendredi 2 juin 2017

LE LIBAN BOYCOTTE "WONDER WOMAN" ET SON ACTRICE ISRAÉLIENNE GAL GADOT

Les autorités du Liban ont décidé d'interdire la diffusion du film "Wonder Woman" qui devait y sortir ce jeudi. Elles entendent ainsi boycotter l'actrice israélienne Gal Gadot, qui avait eu en 2014 des propos favorables à une offensive de l'Etat hébreux contre Gaza.

"Wonder Woman" sortira le mercredi 7 dans les 
salles françaises. ©DC Comics

Wonder Woman ne devrait pas être diffusé dans les salles libanaises. La faute à la présence dans le rôle titre de l'actrice israélienne Gal Gadot et à la politique de boycott du pays. Le film devait sortir
ce jeudi 1er au Liban (mercredi 7 en France). Le ministère libanais de l'Intérieur a décidé d'interdire la projection sur la base des recommandations du bureau de boycott d'Israël, organe de la Ligue arabe à laquelle appartient le Liban.

Celui-ci semble avoir considéré qu'il s'agissait là d'un produit israélien, bien que les aventures de la super-héroïne des éditions DC Comics soient une superproduction américaine signée Warner Bros. La seule présence de Gal Gadot semble donc avoir fait pencher la balance.

Il faut dire que l'actrice avait en 2014 soutenu l'opération "Bordure protectrice", offensive israélienne contre Gaza et le Hamas. L'offensive avait fait selon l'ONU près de 1.500 victimes parmi les civils palestiniens. "J'envoie mon amour à l'ensemble des citoyens israéliens, en particulier à ces garçons et filles qui risquent leur vie pour protéger ma patrie contre les actes horribles menés par le Hamas, qui se cache comme des lâches derrière les femmes et les enfants", avait-elle alors écrit sur Facebook.

Cette censure pourrait cependant ne pas être définitive. En effet, le Liban avait déjà interdit en 2016 Batman V Superman: l'Aube de la Justice, dans lequel l'actrice incarnait déjà Wonder Woman, avant de revenir sur sa décision. Par ailleurs la Tunisie, les Émirats arabes unis, l'Algérie et l'Égypte, également membres de la Ligue arabe, ont déjà prévu de diffuser le film.

Aucun commentaire: