samedi 17 juin 2017

Israël veut fermer les bureaux d’Al-Jazeera à Jérusalem

Logo : Al-Jazeera

Middle East Monitor – Alors que la crise du Golfe s’intensifie et que le Qatar continue d’être assiégé par l’Arabie saoudite et plusieurs autres pays, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu envisage de fermer les bureaux d’Al Jazeera à Jérusalem occupée.

Le journal israélien Yedioth Ahronoth (Ynetnews) a révélé aujourd’hui que Netanyahou, une équipe de coordination avec le bureau de presse de l’État du ministère des Affaires étrangères et le Shin Bet, ont commencé à étudier les détails de l’interdiction d’al-Jazeera, une initiative qui sera similaire aux mesures agressives prises par les Emirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite et la Jordanie contre le réseau basé au Qatar.

Le projet de Netanyahou coïncide avec des appels de plusieurs dirigeants de l’extrême-droite israélienne mené par le colon en chef Baruch Marzel – pour fermer le bureau de Jérusalem d’Al Jazeera. Marzel a pris d’assaut le bureau et a accroché une bannière demandant aux autorités israéliennes d’occupation de fermer le bureau dans Jérusalem occupée.

Il y a quelques jours, des fascistes israéliens se tenaient à l’entrée de l’immeuble où se trouve les bureaux. L’un d’eux a déclaré: « Il est temps que le gouvernement d’Israël ferme le bureau d’Al Jazeera, une branche d’ISIS [Daesh], et déporte ses employés vers le Qatar ».

Le journal estime de son côté que le leadership israélien cherche à exploiter la crise déclenchée dans le Golfe pour fermer les bureaux d’Al Jazeera, d’autant plus que la chaîne est vue comme responsable d’avoir mis à mal l’image d’Israël, selon Ynetnews.

On estime que la décision de Netanyahou sera largement soutenue – ces dernières années, il y a eu un certain nombre de demandes pour que les bureaux d’Al Jazeera à Jérusalem soient fermés, mais ceux-ci ont été rejetés car Israël craignait de ternir encore plus une réputation déjà déplorable à l’échelle internationale.

Si le bureau d’Al Jazeera est fermé à Jérusalem, le journal a déclaré qu’il déposerait un recours devant la Cour suprême israélienne.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a rejoint la campagne d’incitation à la haine menée par l’Arabie Saoudite contre l’agence d’informations. Lundi, il est allé encore plus loin quand il a souligné qu’Israël, ainsi que certains pays arabes, considéraient Al Jazeera comme une menace équivalente à une « propagande nazie ».

Les médias israéliens rapportent que l’initiative de Netanyahou contre Al Jazeera à Jérusalem survient en même temps que la décision du cabinet israélien de réduire l’approvisionnement en électricité de la bande de Gaza. En avril, le président Mahmoud Abbas avait imploré Israël d’arrêter de fournir de l’électricité à Gaza.

14 juin 2017 – Middle East Monitor – Traduction : Chronique de Palestine.eu

Aucun commentaire: