samedi 17 juin 2017

Crise du Qatar : que redoute Israël ?

Les universitaires, analystes et sources de renseignement du pays suggèrent qu’Israël a plus à perdre qu’à gagner dans cette crise

Des combattants de la Brigade Izz al-Din al-Qassam, la branche
 armée du Hamas, lors d’un service commémoratif en l’hommage 
d’Ibrahim Abu al-Naja à Rafah (AFP)

Yuval Abraham

Israël n’a jamais approuvé le soutien du Qatar au Hamas.

Toutefois, alors que les pays du Golfe exigent à présent que Doha cesse de soutenir le groupe palestinien, Israël redoute ce qui pourrait advenir ensuite.

Le Hamas, qui contrôle Gaza depuis 2007, est considéré comme un mouvement issu des Frères musulmans, un allié de longue date du Qatar.

L’émirat a transféré des centaines de millions de dollars à Gaza, tout en aidant le Hamas sur le plan diplomatique en octroyant l’asile à ses dirigeants et membres exilés. C’est à Doha que le groupe a publié sa nouvelle charte en mai.


Le Qatar a donné des millions de dollars à Gaza et au Hamas (AFP)

Au lendemain de la dernière guerre qui a eu lieu à Gaza en 2014, le Qatar s’est engagé à donner 1 milliard de dollars à Gaza pour financer la reconstruction de la bande côtière, des projets humanitaires, les coûts de l’électricité et les salaires des fonctionnaires.

Les analystes politiques affirment qu’Israël a autorisé ces transferts de fonds à Gaza – qui subit un siège israélien depuis 2007 – en raison de leur effet stabilisateur, empêchant ou peut-être retardant un effondrement total de la bande déchirée par la guerre.

Réponse prudente d’Israël

La suite sur middleeasteye.net

Aucun commentaire: