jeudi 1 juin 2017

107 Palestiniens tués et plus de 3 000 blessés par Israël en 2016

Jérusalem – CPI

Un rapport publié par l'Office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a annoncé mercredi qu’Israël a tué 107 Palestiniens et blessé 3 247 autres en 2016.
Le bureau de l'OCHA a affirmé, dans son rapport de suivi des violations israéliennes dans les territoires palestiniens occupés qu'en 2015, 169 Palestiniens ont été tués et 15477 ont été blessés.

Le rapport publié quelques jours avant le 50e anniversaire de l'occupation israélienne de Jérusalem a enregistré une baisse de 37% du nombre des palestiniens tués à cause de la violence liée aux conflits dans les territoires palestiniens occupés en 2016 et une baisse de 80% du nombre des blessés par rapport à 2015.

Il a souligné que les « politiques de l'occupation et ses pratiques restent les principales causes des besoins humanitaires dans les territoires palestiniens occupés », notant que la division politique interne palestinienne est un facteur qui aggrave la grave crise humanitaire.

Il a souligné le déplacement continu des Palestiniens, ajoutant que 47 200 personnes, y compris des enfants, (9000 familles), étaient toujours déplacées jusqu'à la fin de 2016.

Selon l'OCHA, les autorités d'occupation israéliennes ont démoli 1 094 bâtiments sur des prétextes qu'ils ne disposaient pas de permis de construire, dont 29 maisons qui ont été démolies ou scellées suite à des attaques qui auraient été perpétrées par des Palestiniens contre des cibles israéliennes.

Le rapport d'OCHA a averti que des milliers de Palestiniens dans la zone C (qui est sous contrôle israélien conformément à l'Accord d'Oslo signé entre Israël et l'Organisation de libération de la Palestine en 1993) et à Jérusalem-Est ont été exposés à des politiques de transfert forcé « en raison d'un environnement coercitif généré par les politiques et les pratiques israéliennes ».

L'agence onusienne a révélé que l'isolement de la bande de Gaza a été aggravé en raison de la fermeture continue du passage de Rafah par les autorités égyptiennes, en soulignant que le passage était ouvert pendant 44 jours en 2016 contre 32 jours en 2015.

Pendant ce temps, l'OCHA a enregistré 572 obstacles de mouvement des Palestiniens en Décembre 2016, en plus de 110 autres dans la région contrôlée par Israël dans la ville d'Hébron.

L'OCHA a souligné que des restrictions sévères ont été imposées à la circulation des bénévoles des organisations humanitaires dans et hors de Gaza avec Israël en rejetant 31% des demandes de permis pour entrer ou sortir de Gaza.

Le personnel des Nations Unies et d'autres organisations internationales en Cisjordanie a été empêché de circuler dans 211 cas en 2016, par rapport à 183 incidents en 2015, selon le rapport.

L’OCHA a également enregistré que les autorités israéliennes ont démoli et confisqué 300 bâtiments financés par des donateurs d'une valeur de 730 000 dollars qui ont été donnés à titre d'aide humanitaire aux Palestiniens.

Dans le même contexte, plus de 100 bâtiments similaires ont reçu des ordres de démolition, d'arrêt des travaux, ou des ordres d'évacuation en plus des avertissements verbaux.

Le président de l’OCHA, David Carden, a déclaré que la crise dans les territoires palestiniens occupés est due à l'absence de protection des civils palestiniens et l'absence de responsabilité assumée pour les violations du droit international.

french.palinfo.com

Aucun commentaire: