lundi 22 mai 2017

Zeidan met en garde contre les conséquences de la négociation au nom des prisonniers en grève

Cisjordanie - CPI

Le député au Conseil législatif, à Tulkarem, Abdel Rahman Zeidan a mis en garde contre les tentatives de négocier au nom des prisonniers dans leur grève pour la nourriture continue pendant 34 jours, que ce soient les responsables de la sécurité, ceux des affaires civiles ou le ministre des prisonniers, en notant que la douleur des prisonniers n'est pas ressentie que par celui qui souffert, et leurs situations ne seront appréciées que par les prisonniers eux-mêmes.

Zidan a confirmé dans un communiqué de presse qu'il y a une crainte de négociations entre les niveaux de sécurité israéliens et palestiniens dans le cadre de tentatives pour se préparer à la visite malvaillante de Trump , et que nos prisonniers et leurs demandes seront présentés en tant que des sacrifices afin de ne pas perturber la visite.

Il a poursuivi: "Nous prévoyons que le niveau officiel doive transmettre la souffrance des prisonniers grévistes de la faim et adressera un fort message au monde entier pour se solidariser avec eux et être à la hauteur de leurs sacrifices, notamment de mettre la pression sur l'occupation pour leur libération des prisons sionistes".

Ziadan a appelé à soutenir la grève de la faim illimitée des prisonniers, déclarée depuis 34 jours consécutifs, tout en mettant en garde contre leur état de santé et l'étape dangereuse dont ils vivent face à l'administration pénitentiaire qui tient l'entière responsabilité de leur sort

french.palinfo.com

Aucun commentaire: