dimanche 28 mai 2017

Pour le Ramadan, les dattes de Tirat Zvi (Israël) sont très appréciées.


Tel Aviv (Israël) . C’est la fête pour les musulmans du monde entier. Pour le Ramadan, un produit “Made in Israël” a beaucoup de succès. Il s’agit des dattes Israéliennes « Medjoul».
Elles sont convoitées pour leur douceur, leur chair et leur grande taille. Elles représentent 35 % du marché mondial. La Medjoul est une datte très grosse et charnue. Elle est originaire de Jordanie et d’Israël. Elle est, avec la Deglet nour, l’une des plus réputées pour son goût.

Tirat Zvi est l’un des plus anciens kibboutzim existant en Israël. Ce kibboutz, fondé en 1937, se situe entre le Jourdain et le mont Gilboa. Il compte 1200 résidents. Selon un article récent : “C’est ici, à l’endroit le plus chaud d’Israël, qu’on trouve les plus grandes plantations de palmiers dattiers de tout le pays. 23 000 palmiers fournissent 1 500 tonnes de dattes par an dont une grande partie, notamment les délicieuses medjool, est exportée”.

“A l’heure actuelle, les fruits ne sont plus récoltés par des kibboutznikim mais par des Thaïlandais et des Erythréens et triés par des femmes arabes habitant dans la région. Néanmoins, la gestion est exclusivement assurée par des membres du kibboutz. Les dattes sont stockés après la récolte avant d’être envoyés emballés dans des boîtes à des magasins comme Marks & Spencer à Londres”.

LE PLUS. Selon Le Figaro : "Le ramadan représente 350 millions d’euros de dépenses alimentaires pour les ménages pratiquants. Les feuilles de brick, les dattes et le lait fermenté, traditionnellement associés à cette période, connaissent un pic de ventes.

Le ramadan débutera ce dimanche. Consistant en une longue période de célébrations religieuses, il représente également une hausse de la consommation pour les musulmans pratiquants. Ces derniers augmenteraient de 30% leurs dépenses durant le ramadan selon le cabinet spécialisé Solis. Et cela représente 350 millions d’euros de dépenses alimentaires pour ces ménages.

«L’accroissement des dépenses alimentaires des ménages pendant cette période est une tendance lourde», analyse Abbas Bendali du cabinet Solis.

Le spécialiste estime à 3 millions le nombre de musulmans qui observeront le jeûne en partie ou en totalité en France métropolitaine. Et pour satisfaire ces clients, la grande distribution propose des promotions et mets en avant les produits concernés. «La demande est entretenue par une offre de produits plus abondante, un soutien promotionnel et des campagnes publicitaires», explique le cabinet Solis".

Aucun commentaire: