mardi 30 mai 2017

L'OMS condamne Israël

(DR)

La résolution de l'Organisation Mondiale de la Santé de l'Onu accuse Israël de manquements sanitaires dans les « territoires occupés ». La France a voté pour.

Le texte voté le 25 mai à la majorité des Etats membres de l'OMS est un nouveau chef d'œuvre d'hypocrisie. S'il ne condamne pas expressément Israël – contrairement à sa décision de l'an dernier – il prévoit d'imposer des dispositions spécifiques, qui devront contraindre Israël à « améliorer les conditions sanitaires de la population dans les Territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-est et le Golan syrien occupé ».

La https://www.unwatch.org/wp-content/uploads/2017/05/2017-WHO-resolution-A70_BCONF1-en.pdf résolution fait en revanche l'impasse totale sur le travail humanitaire d'Israël, en particulier sur le Plateau du Golan, où sont soignés les blessés syriens, victimes de la guerre civile. Il faut dire que la Syrie fait partie des rapporteurs du texte de l'OMS. Plusieurs pays européens dont l'Allemagne et la Grande Bretagne ont voté contre la résolution, et ont dénoncé le rôle du régime d'Assad et ses violations répétées du droit humanitaire, se fondant sur des chiffres produits par l'Onu.

« Plutôt que de faire front contre le brutal régime syrien, l'OMS a préféré cacher au public un rapport favorable à Israël », a dénoncé l'ambassadrice israélienne à l'Organisation Mondiale de la Santé.

Pascale Zonszain

Aucun commentaire: