lundi 1 mai 2017

L'ingénieur du Hamas assassiné en Tunisie avait produit plus de 30 drones

Avec le début des opérations pour reconquérir Mossoul-Ouest il y a près 
d'un mois, les drones de reconnaissance aériens des forces irakiennes
sont désormais équipés de grenades de 40 mm.ARIS MESSINIS (AFP)

Le Hamas tient Israël pour responsable de cet assassinat

Le responsable et ingénieur du Hamas, Mohamad Zawari, qui a été assassiné en Tunisie en décembre dernier, aurait supervisé la production d'une trentaine de drones, a révélé un programme spécial d'Al Jazeera dimanche, selon le Jerusalem Post.

En adhérant au Hamas il y a dix ans, "au début de la guerre de Gaza en 2008, [Zawari] a terminé la production de 30 drones", a déclaré un porte-parole des brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche militaire du mouvement terroriste, a rapporté le Jerusalem Post.

Zawari était connu des renseignements israéliens pour être "l'ingénieur" du Hamas, et a été crédité de nombreuses avancées technologiques dans le domaine des drones, alors qu'il supervisait le "Ababil", un programme drone sans pilote.

L'homme de 49 ans, qui vivait en Syrie jusqu'à l'éclatement de la guerre civile du pays en 2011, a été retrouvé mort dans son véhicule, avec trois à sept blessures par balle à Sfax, en Tunisie au mois de décembre, d'après les médias locaux.

Les assaillants n'ont jamais été identifiés, mais le porte-parole du Hamas a accusé Israël de cet assassinat.
Un autre haut responsable des brigades assassiné en mars

En mars, un haut responsable de l'aile militaire du Hamas, Mazen Fuqaha, a été assassiné dans le quartier de Tel-el-Hawa de la ville de Gaza. Le Hamas a une nouvelle fois accusé Israël de la mort de Fuqaha, mais d'autres ont suggéré que le meurtre pourrait être une conséquence d'un conflit interne entre le Hamas et des groupes salafistes.

Des combattants des brigades Ezzedine al-Qassam lors des funérialles
 d'un de leur responsable, le 22 novembre 2012 à Gaza MARCO LONGARI (AFP/Archives)

À la suite du meurtre, le Hamas a publié une vidéo menaçant d'assassiner des hauts responsables israéliens de la sécurité par vengeance. Parmi ceux spécifiquement menacés dans la vidéo figuraient les chefs des agences de sécurité Shin Bet et Mossad, le chef d'état-major Gadi Eisenkot, le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, et le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan.

Fuqaha, âgé de 38 ans, était originaire du village de Toubas, en Cisjordanie, et purgeait neuf condamnations à perpétuité pour avoir planifié un attentat-suicide de 2002 dans le nord d'Israël, dans lequel neuf personnes ont été tuées et 52 blessées.

Il a été libéré par Israël dans le cadre de l'accord d'échange de prisonniers Gilad Shalit en 2011 et a été expulsé de Gaza.

Le Hamas a pris le contrôle total de la bande de Gaza en 2007 dans une guerre civile contre l'Autorité palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas. Le groupe islamiste est considéré comme une organisation terroriste par la communauté internationale.

Aucun commentaire: