vendredi 26 mai 2017

Liberté et dignité : Chronique de la grève de la faim des prisonniers palestiniens (10 -24 mai 2017)


La grève de la faim des prisonniers palestiniens se poursuit, et les martyrs parmi les Palestiniens solidaires de cette lutte, tombent, exécutés de sang-froid par les colons et soldats sionistes. Avec la poursuite et l’extension de la lutte des prisonniers, l’intifada reprend de plus belle, non seulement
dans les territoires occupés en 67 (Cisjordanie et Gaza), mais également dans ceux occupés en 48, avec un mouvement qui dépasse la solidarité avec les prisonniers pour inclure la lutte pour les droits palestiniens, contre les démolitions de maisons et de villages, contre la judaïsation de la terre et des lieux, contre la sainte alliance entre les monarchies du Golfe et l’entité coloniale, avec la visite du président américain Donald Trump, dans la région.

La commémoration de la Nakba, qui a eu lieu en pleine lutte des prisonniers, fut l’occasion pour étendre la révolte, réclamant le retour des réfugiés et le rappel que la question palestinienne est dans son essence, une question liée aux réfugiés, expulsés de leurs terres et de leur patrie. Les prisonniers en lutte et les comités solidaires ont su déjouer les manœuvres de l’administration carcérale, qui a essayé à plusieurs reprises d’entamer des soi-disant négociations avec des prisonniers isolés. Mais tous les prisonniers ont riposté avec un grand sens de responsabilité, que seule la direction de la lutte est habilitée à négocier.

Les martyrs exécutés à cause de leur solidarité avec la lutte des prisonniers ou au cours de la lutte : Fatima Hujayji (16 ans) de Ramallah, assassinée le 7/5 ; Saba’ Ubayd de Salfit, assassiné le 12/5 dans Nabi Saleh, au cours d’affrontements avec les forces armées sionistes ; Mohammad Kajsi (57 ans, de nationalité jordanienne) assassiné dans al-Quds le 13/5 ; Mu’tazz Bani Shamsa (23 ans) de Nablus, lors d’affrontements à Hawwara entre les Palestiniens et les forces sionistes ; le pêcheur Mohammad Bakr (22 ans), de Gaza, froidement exécuté en mer, devant ses cousins. Gravement blessée par balles tirées par l’occupant, il y a deux mois, la martyre Fatima Taqatqa (15 ans) est décédée le 21/5.

La suite sur cirepal.blogspot.fr

Aucun commentaire: