vendredi 26 mai 2017

Les détenus Saadat, Ghilma, et Qiq dans un état critique

Ramallah - CPI

Le président du Comité des prisonniers et des libérés, Issa Qaraqi, a confirmé vendredi la détérioration de l’état de santé d’Ahmed Saadat, Ahed Ghilma, et Muhammad Qiq qui sont incarcérés dans la prison d’Ohalei Kedar. Après 40 jours de grève de la faim, ils commencent à vomir du sang.

Qaraqi a affirmé dans un communiqué de presse que les prisonniers ont élevé leurs revendications en exigeant de les reconnaitre en tant que prisonniers de guerre, et leur transfert dans les prisons dans les territoires palestiniens occupés. Et ce, car les autorités d’occupation s’obstinent à ignorer les demandes des grévistes et continuent de leur infliger des mesures répressives.

Près de 1500 détenus palestiniens sont entrés dans la bataille de la liberté et la dignité depuis le 17 avril dernier, afin d’obtenir leurs droits humains spoliés par l’administration pénitentiaire israélienne, et qu’ils avaient déjà réclamés dans de nombreuses grèves de la faim par le passé.

Ils réclament la fin de la détention administrative, de l’isolement cellulaire, de l’interdiction des visites, de la négligence médicale, et d’autres revendications fondamentales légitimes.

Plus la grève continue, plus l’état de santé de la majorité des grévistes se détériore. Des dizaines de prisonniers ont été transportés dans des hôpitaux de campagne installés par l’occupation.

6500 palestiniens sont incarcérés dans les prisons israéliennes, dont 51 femmes, 300 enfants, 500 détenus administratifs, et 1800 sont malades.

french.palinfo.com

Aucun commentaire: