lundi 15 mai 2017

Le vice-président sud-africain commence une grève de la faim pro-palestinienne

Le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa a entamé une grève de la faim pro-palestinienne de 24 heures dimanche alors que le sort des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes attirait de plus en plus d'attention internationale.

M. Ramaphosa a été rejoint par le ministre des Communications Ayanda Dlodlo et le ministre de la Santé, Aaron Motsoaledi.

Il a mangé son dernier repas avant la grève de la faim dimanche et ensuite, il ne prendra que de l'eau salée dans les 24 heures à venir.

Il a fait savoir qu'il s'agissait d'un geste de solidarité avec environ 1.600 prisonniers palestiniens qui sont en grève de la faim dans 200 prisons israéliennes depuis le 17 avril pour exiger de meilleures conditions de vie dans les prisons.

Les anciens combattants sud-africains anti-apartheid et plusieurs organisations ont lancé une campagne nommée "DignityStrikeSA" en solidarité avec les prisonniers palestiniens. M. Ramaphosa est considérée comme l'homme politique le plus âgé qui appuie les revendications des prisonniers palestiniens.

Plus tôt ce mois-ci, le Congrès national africain (ANC, au pouvoir en Afrique du Sud) a jugé que le modèle israélien d'arrestations arbitraires et de détention sans procès des Palestiniens, "porte les caractéristiques de l'apartheid Afrique du Sud".

Aucun commentaire: