jeudi 11 mai 2017

Le ministère des Affaires étrangères retweete un faux compte de David Friedman

Des journalistes et des organisations juives se sont également fait leurrer par le post publié au nom de l’ambassadeur, qui disait qu’il espérait ‘travailler très bientôt à Jérusalem’

Le vice-président américain Mike Pence, à gauche, fait prêter serment à 
David Friedman, au centre, nouvelle ambassadeur des Etats-Unis en Israël, en présence
 de son épouse Tammy, à Washington, D.C., le 29 mars 2017. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Le ministère des Affaires étrangères mardi a fait une erreur en retweetant le post publié depuis un faux compte au nom du prochain ambassadeur américain en Israël David Friedman.

L’ambassade américaine en Israël tout comme l’ambassade israélienne à Washington ont indiqué au Times of Israel que ce compte était faux.

Ce tweet publié lundi et attribué à Friedman a ravivé les spéculations autour d’une relocalisation possible de l’ambassade depuis Tel Aviv, conformément à la promesse faite par Donald Trump durant sa campagne. La publication affirmait ainsi que le nouvel ambassadeur espérait « travailler très bientôt à Jérusalem ».

Friedman devrait présenter sa lettre de créance au président Rivlin le 16 mai, prenant officiellement ses fonctions d’ambassadeur.


Le ministère israélien des Affaires étrangères retweete un tweet
 envoyé par un faux compte prétendant être celui de l’ambassadeur
 américain en Israël David Friedman, le mardi 9 mai 2017 (Capture d’écran : (Twitter)


Le ministère israélien des Affaires étrangères n’a pas a été le seul à se laisser leurrer par le compte non vérifié qui a depuis été suspendu. Des représentants d’organisations juives, notamment l’Union orthodoxe, des journalistes de publications américaines et israéliennes et environ 200 autres personnes ont également partagé le tweet, qui a été la seule publication émise sur ce compte. Le quotidien israélien Maariv a même écrit un article avant de publier un démenti.

En amont de la visite de Trump en Israël à la fin du mois, le vice-président américain Mike Pence a déclaré la semaine dernière que Trump « réfléchit sérieusement à relocaliser l’ambassade depuis Tel Aviv à Jérusalem ».


L’ambassade américaine à Tel Aviv. (Crédit : Ori~/Wikimedia Commons/File)

Trump devrait arriver en Israël quelques jours avant que l’état juif ne célèbre le 50e anniversaire de la réunification de Jérusalem en 1967. Selon des informations non confirmées, il aurait l’intention de reconnaître publiquement Jérusalem-est et Jérusalem-ouest comme capitale d’Israël – mais il n’est pas encore allé jusqu’à réinstaller l’ambassade dans la ville.

Le 1er juin, une dispense présidentielle permettant le report de cette relocalisation – exigée sous les termes de la loi américaine – va expirer. A ce moment-là, Trump devra soit signer une nouvelle dispense soit annoncer la réinstallation de l’ambassade à Jérusalem.

Friedman, ancien avocat de Trump spécialisé dans les faillites, serait propriétaire d’un appartement à Jérusalem mais devrait toutefois plus probablement s’installer à la résidence de l’ambassadeur américain située à Herzliya.

La fête de la Journée américaine de l’Indépendance à la résidence de 
l’ambassadeur américain en 2012 (Crédit: CC BY SA US Embassy/Flickr)

La semaine dernière, le New York Times a annoncé que Friedman a l’intention de partager son temps entre la résidence de l’ambassadeur et le King David Hotel.

L’ambassade américaine réserve une présence permanente dans différents hôtels de Jérusalem depuis des décennies.

Raphael Ahren

Aucun commentaire: