lundi 8 mai 2017

Le gouvernement britannique annule la visite du prince Charles en Israël

Pour ne pas irriter ses alliés arabes, le Royaume-Uni a décidé d’annuler la visite de l’héritier de la Couronne en Israël pour le centenaire de la déclaration Balfour

Le Prince Charles lors des funérailles de Shimon Peres, à 
Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : Abir Sultan/Pool/AFP)


Une visite historique en Israël du prince Charles, qui aurait été prévue pour cette année, a été annulée par le bureau des Affaires étrangères britanniques de crainte qu’une visite officielle n’irrite les alliés arabes du Royaume-Uni, a annoncé le tabloïd anglais The Sun.

Selon l’article, l’héritier de la couronne britannique ne viendra pas en Israël à l’automne 2017 pour un voyage prévu pour coïncider avec le 100e anniversaire de la déclaration Balfour.


Même si cette visite n’avait été confirmée ni par Jérusalem, ni par Londres, un représentant de la communauté juive britannique avait dit au Times of Israël en novembre dernier que ce projet était en cours, pour qu’un représentant de la Couronne soit en Israël pour la première visite officielle de l’histoire de l’Etat juif d’un membre de la famille royale.

En mars, le président Reuven Rivlin avait invité publiquement le Prince à venir pendant l’année du centenaire de la signature de la déclaration Balfour de 1917, pendant sa rencontre avec le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Boris Johnson.

Selon The Sun, la commission des visites royales, une branche du bureau des Affaires étrangères qui coordonne les voyages au nom de la famille royale, a annulé la visite, apparemment pour tenter « d’éviter d’irriter les nations arabes de la région qui accueillent régulièrement les [membres de la famille royale] britannique. »

Selon le tabloïd, l’invitation de Rivlin n’est jamais parvenue au bureau du prince Charles.

Aucun commentaire: