mercredi 17 mai 2017

La nouvelle charte du Hamas : “un signe de maturité politique” ?

Les Palestiniens de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, manifestent leur soutien à la résistance
 du Hamas dans la bande de Gaza, trois jours après qu'un accord signé par Israël et le Hamas ait mis
 fin à une attaque israélienne de 50 jours, le 29 août 2014 - Photo: Ahmad Al-Bazz/Activestills.org


Ramzy Baroud – Maintenant que le Mouvement islamique palestinien, le Hamas, a officiellement modifié sa Charte, la question est de savoir si cette décision est un acte de maturité politique ?

Sans aucun doute, la première Charte du Hamas, rendue publique en août 1988, reflétait une grande faiblesse intellectuelle et de la naïveté politique.

“Allah est grand, Allah est plus grand que leur armée, Allah est plus grand que leurs avions et leurs armes”, déclarait, entre autres choses, la Charte originelle.

Elle appelait les Palestiniens à écraser l’armée d’occupation israélienne, à chercher “le martyre ou la victoire”, et se moquaient des dirigeants et des armées arabes : “Votre zèle national est-il mort et votre orgueil est-il épuisé alors que les Juifs commettent quotidiennement leurs crimes épouvantables contre notre peuple et ses enfants?”

Cela peut sembler aujourd’hui une rédaction un peu simpliste, mais à l’époque le contexte était bien différent.

Le document a été publié quelques mois après la formation du Hamas, créé lui-même suite à l’insurrection palestinienne de décembre 1987, qui a vu le meurtre de milliers de Palestiniens, principalement des enfants.

À l’époque, la direction du Hamas était une organisation émergente composée de maîtres d’écoles et d’imams de quartiers, et presque entièrement composée de réfugiés palestiniens.

Aucun commentaire: