vendredi 26 mai 2017

Ce mois de Ramadan est le plus accablant pour la bande de Gaza depuis des décennies

Gaza - CPI

L'économiste palestinien Maher Tibae a déclaré que le prochain mois de Ramadan sera le plus accablant pour la bande de Gaza depuis des décennies, citant le blocus continu et resserré, en plus de
la division continue qui exacerbe les crises des citoyens.

Maher a souligné à notre CPI que l'occupation continue d'empêcher l'entrée des besoins de la bande de Gaza, divers biens et marchandises, matériaux de construction les plus importants, qui sont le nerf et le principal moteur de l'économie dans la bande de Gaza.

Selon un récent rapport, en raison de l'agression israélienne en 2014, 6700 familles se sont retrouvées sans abris dans la bande de Gaza, soit environ 35000 personnes déplacées, sur les plus de 6.700 familles, environ 35 000 individus déplacés, tandis que 6000 personnes déplacées ont besoin d'aide financière urgente.

L'économiste a expliqué que plus d'un million de personnes dans la bande de Gaza ne disposent pas d'un revenu quotidien, soulignant que cela représente 60% de la population totale, et qu'ils reçoivent de l'aide de secours de l'Office de secours et de travaux pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) et d'associations locales, arabes et internationales, en plus de la hausse du taux de pauvreté extrême dépassant les 65%, ainsi qu'une augmentation de l'insécurité alimentaire dans l'enclave.

Il a confirmé que le blocus resserré de l'occupation israélienne a affecté tous les domaines de la vie; social, économique, culturel, sanitaire et humanitaire, réaffirmant également que la décision de réduire les salaires des employés de l'Autorité palestinienne dans la bande a eu aussi un mauvais impact sur la population de la bande de Gaza qui est triplement accablée, par le blocus, l'agression de l'occupation israélienne, et la politique discriminatoire du gouvernement de Ramallah présidé par Mahmoud Abbas.

Abbas avait pris une décision discriminatoire contre le personnel de l'AP à Gaza, en réduisant leur salaire pendant plus de deux mois consécutifs, ce qui créa une réelle crise humanitaire et économique dont les conséquences sont impitoyables.

Enfin, l'expert palestinien a appelé à ouvrir les passages commerciaux, soulager la souffrance et la tragédie de la population de Gaza, et leur permettre l'acheminement des marchandises et des biens, sans restrictions ou conditions afin de pouvoir vivre en dignité durant le mois béni de Ramadan

french.palinfo.com

Aucun commentaire: