samedi 15 avril 2017

Un Palestinien poignarde une jeune Britannique à mort à Jérusalem


Un Palestinien a poignardé à mort une jeune Britannique vendredi dans un tramway de Jérusalem, 
rapporte la police, et l'assaillant a été appréhendé. L'ambassadeur britannique en Israël, Mark Regev,
 a identifié la victime comme Hannah Bladon, ajoutant que la jeune femme avait été "assassinée dans un
 acte de terreur insensé", sur son compte Twitter. /Photo prise le 14 avril 2017/REUTERS/Ammar Awad


JERUSALEM (Reuters) - Un Palestinien a poignardé à mort une jeune Britannique vendredi dans un tramway de Jérusalem, rapporte la police, et l'assaillant a été appréhendé.

L'ambassadeur britannique en Israël, Mark Regev, a identifié la victime comme Hannah Bladon, ajoutant que la jeune femme avait été "assassinée dans un acte de terreur insensé", sur son compte Twitter.

L'attaque a eu lieu dans un wagon du tramway de Jérusalem, à proximité de la vieille ville. Des images diffusées à la télévision israélienne montrent des policiers maîtrisant un homme à bord d'un tramway, le sol taché de sang.

Un ambulancier rapporte que la jeune femme a été frappée par plusieurs coups de couteau, son décès a été déclaré à l'hôpital.

Le Foreign Office britannique a annoncé dans un communiqué : "Nous pouvons confirmer le décès tragique d'une ressortissante britannique à Jérusalem. Nous apportons notre soutien à sa famille en ces moments difficiles et sommes en contact avec les autorités locales."

Les médias israéliens rapportent qu'Hannah Bladon était une étudiante de 21 ans en échange à l'université hébraïque de Jérusalem. La police a décrit la victime comme une jeune Britannique de 25 ans.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a fait part de ses condoléances dans un communiqué.

L'agresseur, Djamil Tamimi, était âgé de 57 ans et vivait à Jérusalem-Est, la partie arabe de la ville, a dit le Shin Bet (service de renseignement intérieur).

Il souffrait de troubles mentaux et avait été condamné en 2011 pour attouchements sexuels sur sa fille. Il avait en outre tenté de se suicider en avalant une lame de rasoir.

Cette agression, en ce jour du Vendredi Saint, portait en elle le risque d'aviver les tensions toujours vives à Pâques à Jérusalem entre communautés arabe et juive.

Depuis le mois d'octobre 2015 et le début d'une série d'attaques à l'arme blanche, à l'arme à feu ou au véhicule-bélier, 37 Israéliens et deux touristes américains ont été tués.

Dans le même temps, au moins 242 Palestiniens ont été tués en Israël et en Cisjordanie. Plus de 160 d'entre eux l'ont été après avoir lancé une attaque. Les autres sont morts lors de heurts ou de manifestations.

(Ori Lewis, Gilles Trequesser et Julie Carriat pour le service français)

Aucun commentaire: