mardi 18 avril 2017

Les prisonniers palestiniens en Israël se lancent dans une grève de la faim de masse

Jour de solidarité avec les prisonniers - Qalqiliya, 
avril 2017 - Photo : MaanImages

Zena Tahhan – Près de 1500 prisonniers palestiniens commencent une grève de la faim pour exiger des droits fondamentaux alors que la dégradation des conditions de vie dans les prisons israéliennes atteint un « nouveau seuil ».

Quelque 1500 prisonniers politiques palestiniens incarcérés Israël se sont lancé lundi une grève de la faim de masse pour imposer le respect de leurs droits fondamentaux et faire connaître les conditions de vie difficiles dans les prisons israéliennes, selon le Centre d’études des prisonniers palestiniens.

La grève de la faim ouverte, l’une des plus importantes de ces dernières années, coïncide avec la Journée des prisonniers palestiniens, annoncée chaque année le 17 avril. Menée par le dirigeant du Fatah, Marwan Barghouti, la grève verra la participation de prisonniers palestiniens de tout le spectre politique palestinien à travers six prisons à l’intérieur d’Israël.

« Ils ont des exigences centrales et continueront à les défendre jusqu’à ce qu’ils les imposent. Les prisonniers voient la grève de la faim comme le seul moyen à leur disposition pour imposer leurs droits », a déclaré à al-Jazeera Amina al-Taweel, porte-parole du Centre.

« Même si c’est l’une des décisions les plus dangereuses et difficiles, [les prisonniers] n’ont que ce choix parce que les conditions [dans les prisons] ont atteint une nouvelle dégradation », a déclaré Al-Taweel.

Les rassemblements devraient avoir lieu dans les grandes villes palestiniennes dans les territoires occupés, dont Ramallah, Hébron et Naplouse, en solidarité avec le sort des prisonniers.

Aucun commentaire: