mercredi 19 avril 2017

Les prisonniers malades se joignent à la grève de la liberté et de la dignité

Ramallah – CPI

Sept prisonniers malades dans la prison d'Ashkelon ont décidé, ce mardi, de participer à la grève de la faim illimitée lancée par les prisonniers palestiniens pour le deuxième jour de suite.

Le Comité des prisonniers et ex-prisonniers et la Société des prisonniers palestiniens ont déclaré que ces sept prisonniers ont déclaré à l'avocat Kareem Ajwa du Comité qu'ils avaient décidé de se joindre à la grève de la faim.

1500 prisonniers dans les prisons israéliennes ont entamé une grève de la faim le 17 avril, en même temps que la Journée des prisonniers palestiniens, pour retrouver leurs droits spoliés par le Service pénitentiaire israélien et qu'ils avaient décrochés lors de précédentes grèves de la faim. On s'attend à ce que le nombre de prisonniers grévistes augmente progressivement.

Les prisonniers palestiniens ont lancé, depuis 1967, 23 grèves de la faim dans les prisons israéliennes, dont la plus récente a duré 63 jours entamés par des détenus administratifs en 2014. Des dizaines de grèves individuelles ont récemment été menées par les détenus administratifs.

Le corps suprême du leadership du Hamas dans les prisons israéliennes a annoncé son soutien à la grève de la Liberté et de la Dignité qui a été lancée pour défendre les droits et la dignité des prisonniers.

6 500 prisonniers sont détenus dans des prisons israéliennes dont 58 femmes, 300 enfants, 500 détenus administratifs et 1 800 détenus malades.

french.palinfo.com

Aucun commentaire: