mardi 18 avril 2017

Le prisonnier palestinien Marwan Barghouti transféré vers une autre prison

Marwan Barghouti AFP

Au moins 5 personnes auraient été blessées par des tirs à balles réelles dans des émeutes

Les autorités israéliennes ont transféré le prisonnier palestinien Marwan Barghouti vers une nouvelle prison, où il sera placé en isolement, alors que plus d'un millier de détenus palestiniens dans des prisons israéliennes ont débuté une grève de la faim en masse.

L'administration pénitentiaire israélienne a fait état du transfert de M. Barghouthi de la prison de Hadarim (nord) vers celle de Jalame, sur la côte.

La grève de la faim initiée par le responsable du Fatah, Marwan Barghouti, devait commencer lundi et ainsi coïncider avec la "Journée palestinienne des prisonniers", un événement annuel organisé en solidarité avec les 6.000 prisonniers palestiniens incarcérés dans les prisons israéliennes.

Les forces israéliennes auraient dans le même temps tiré à balles réelles pour disperser un mouvement de protestation aux abords de la prison d'Ofer en Cisjordanie dans la journée de lundi, blessant au moins cinq personnes.

D'autres auraient également été blessées lors d'une série de manifestations organisées en soutien aux prisonniers palestiniens actuellement en grève de la faim. Une manifestation violente a également eu lieu dans la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, selon la Chanel 10.

Le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, avait déclaré dimanche que la grève relève d'un problème interne relatif à la politique palestinienne et non d'un prétendu différend sur les conditions de détention.

"La grève menée par Barghouti est motivée par (des questions relatives à) la politique palestinienne interne et comprend donc des demandes déraisonnables concernant les conditions dans les prisons", a déclaré M. Erdan dans un communiqué.

"J'ai demandé au service pénitentiaire d'agir afin de contenir la grève dans les murs des prisons et à la police israélienne de se préparer à fournir toute l'aide nécessaire au service pénitentiaire", a-t-il ajouté.

Des Palestiniens brandissent des drapeaux avec le portrait de Marwan 
Barghouti, leader de la deuxième Intifada condamné à la perpétuité, 
lors d'un rassemblement à Ramallah ABBAS MOMANI (AFP)

Marwan Barghouti, un terroriste palestinien condamné à perpétuité plusieurs fois pour sa participation à des attentats terroristes qui ont couté la vie à de nombreux civils israéliens, a notamment été reconnu coupable par un tribunal israélien d'avoir autorisé et organisé l'attaque du marché aux poissons de Tel-Aviv le 5 mars 2002, qui a coûté la vie à trois personnes.

Emprisonné en Israël depuis 14 ans, il avait pourtant triomphé en décembre dernier à l'élection de la direction du Fatah avec 70% des voix exprimées au Comité central du parti palestinien réuni en congrès à Ramallah, apparaissant ainsi comme un successeur possible à Mahmoud Abbas.

Quelque 1.500 prisonniers associés au Fatah devaient prendre part à l'événement. En outre, le Hamas, le principal rival du Fatah, a annoncé dimanche que ses membres devaient se joindre également à la grève.

Les responsables israéliens avaient revu à la baisse hier le nombre de participants, soit environ 1.000 à 1.100 prisonniers, mais avaient annoncé que plus de prisonniers devaient se joindre à la grève lors des étapes ultérieures du mouvement de protestation.

Aucun commentaire: