jeudi 27 avril 2017

La grève des Palestiniens est un message de défi à la politique répressive de l’entité sioniste

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a réaffirmé son soutien aux journalistes palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ainsi qu’à tous les prisonniers palestiniens, appelant toutes les instances onusiennes, internationales, arabes et tunisiennes à tout mettre en œuvre pour les libérer.

Les journalistes palestiniens qui se trouvent dans les prisons israéliennes ne doivent pas être empêché de dévoiler les crimes de l’entité sioniste devant la communauté internationale, a déclaré le président du syndicat, Neji Bghouri cité dans un communiqué publié mercredi.

La grève des palestiniens constitue un message de défi à la politique répressive de l’entité sioniste à même de la déstabiliser et de l’isoler internationalement, a-t-il relevé.

Le syndicaliste a, ensuite, réaffirmé le soutien indéfectible des journalistes tunisiens à la cause palestinienne.

Près de 2000 prisonniers palestiniens observent depuis le 17 avril courant, une grève de la faim ouverte dans toutes les prisons israéliennes pour revendiquer l’amélioration de leurs conditions de détention. Une action qui coïncide avec la Journée du prisonnier palestinien.


directinfo.webmanagercenter.com

Aucun commentaire: