dimanche 16 avril 2017

Fermeture de l'unique centrale électrique de Gaza

La seule centrale électrique dans la Bande de Gaza a été fermée, dimanche, en raison de manque de fonds pour acheter du carburant.


La seule centrale électrique dans la Bande de Gaza a été fermée, dimanche, en raison de manque de fonds pour acheter du carburant.

L’Autorité de l’énergie a accusé le gouvernement palestinien basé à Ramallah d’être à l’origine de la fermeture de la centrale électrique.

« La centrale a été fermée sur l’insistance du gouvernement de Ramallah à imposer des taxes, mesure qui a triplé le prix du carburant et nous a empêchés d’en acheter », indique le communiqué de l’Autorité de l’énergie.

La Bande de Gaza, et ses deux millions d’habitants, se plaignent depuis des années d’une pénurie chronique d’électricité.

L’enclave palestinienne a besoin d’environ 400 mégawatts d’électricité par jour, mais n’en reçoit que la moitié.

Hamas et le gouvernement palestinien rattaché à l’Autorité palestinienne (AP) basée à Ramallah s’accusent mutuellement de cette crise.

Tandis que le Hamas accuse l’Autorité palestinienne d’imposer des taxes sur le carburant, l’AP affirme que le contrôle exercé par le Hamas sur l’Autorité de l’énergie empêche de résoudre la crise.

La Bande de Gaza est victime d’un blocus strict de la part d’Israël et de l’Egypte depuis 2007.

AA

Aucun commentaire: