samedi 29 avril 2017

Certains prisonniers palestiniens en grève de la faim sont dans un état de santé «dangereux»


Ph.DR

Certains prisonniers palestiniens, en grève de la faim dans les geôles de l'occupation israélienne, sont dans un état de santé «dangereux», au 12e jour de ce mouvement inédit lancé par les détenus pour
protester contre leurs conditions de détention, ont déploré des responsables palestiniens.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), l'unique organisation internationale admise auprès des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes, a annoncé avoir pu rendre visite à une partie des grévistes de la faim.

Certains d'entre eux, dont leur meneur Marwan Barghouthi condamné à la perpétuité, sont dans un état de santé «dangereux», assurent responsables et défenseurs des droits de l'Homme palestiniens.

Durant neuf jours, le CICR n'a pu avoir accès aux détenus, mais «au dixième et au onzième jours, nos équipes, renforcées pour mener toutes ces visites, ont pu rencontrer des centaines de Palestiniens détenus dans deux prisons israéliennes», a indiqué le porte-parole du CICR, Jesus Serrano Redondo. «Le but est de tous les rencontrer dans les jours à venir», a-t-il ajouté.

Pour sa part, le Club palestinien des prisonniers, l'ONG qui fait autorité dans les Territoires occupés sur la question des détenus, a évoqué dans un communiqué des «mauvais traitements» subis par les grévistes de la faim, ainsi que des amendes imposées pour briser le mouvement suivi par 1.500 détenus.

La question des prisonniers est particulièrement sensible pour les Palestiniens, alors que plus de 850.000 d'entre eux ont été incarcérés par Israël depuis l'occupation en 1967 de leurs Territoires, selon leurs dirigeants.

La grève de la faim, d'une ampleur inédite depuis des années, a été lancée par M. Barghouthi, haut cadre du mouvement Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas, mais mobilise de nombreux Palestiniens au-delà de son parti.

Vendredi, Khaled Mechaal, le chef du mouvement de résistance palestinien Hamas, a ainsi évoqué «l'impératif d'être unis derrière la cause de nos prisonniers».

Par ailleurs, des heurts ont opposé vendredi jeunes palestiniens et soldats israéliens à travers la Cisjordanie occupée lors de la journée hebdomadaire de mobilisation, dédiée aux grévistes de la faim dans les prisons israéliennes, selon des médias.

Les heurts ont eu lieu aux abords des colonies ou des check-points israéliens dans plusieurs villages aux abords de Ramallah, mais aussi à El-Khalil (sud de la Cisjordanie) et dans le nord de la Cisjordanie. Selon le Croissant-Rouge palestinien, huit Palestiniens ont été blessés dans ces heurts.

APS


Aucun commentaire: