jeudi 26 février 2015

La haine contre les Palestiniens devenue le carburant des élections sionistes


Al-Nassira – CPI

A l’approche des élections de la Knesset, le parlement israélien, la scène politique sioniste est devenue un marché de surenchère politique contre les affaires et les droits palestiniens. Les provocations à l’encontre des Palestiniens, leurs droits et leur résistance sont devenue la matière quotidienne utilisée par les candidats pour gagner un maximum de voix, surtout les voix de ces colons pleins de haine contre tout ce qui est palestinien.

Le camp adversaire de Benyamin Netanyahu, le premier ministre israélien, remet sur la table, par exemple, la transaction d’échange de prisonniers palestiniens contre le soldat sioniste Gilad Shalit. Cette affaire est devenue la matière première du parti israélien de la « Maison Juive » pour attaquer Netanyahu, en l’accusant de libérer des « terroristes ». C’est une réplique aux accusations menées par Netanyahu et son parti Likoud.

Le parti a refusé les accusations de Netanyahu et son équipe. Par ces accusations, ces derniers voudraient en fait affaiblir le parti et gagner les voix de ses sympathisants. Des combats menés à l’intérieur même de la droite. Le chef du parti appelle Netanyahu à stopper ses attaques et coopérer avec lui pour attirer des voix de l’extérieur du camp de droite.

Aucun commentaire: