jeudi 28 février 2013

Jerusalem - The East Side Story


Mise en ligne le 3 août 2009

The latest shipment of history is the Israeli occupation. In 1948, the western part of the city fell under Israeli control; in 1967, the eastern part fell under Israeli occupation. Since then, Israel has pursued a policy of Judaizing the city, aiming to achieve Jewish demographic superiority. Part of this policy is to drive Palestinian Muslims and Christians out of the city; denying their presence, history, and ties to the land.

The documentary takes you on a journey exposing Israels policy to gain supremacy and hegemony over the city and its inhabitants. It also touches on the future of the city: Jerusalem is the key to peace; without Jerusalem, there is no peace for anyone.

The film includes interviews with Palestinian and Israeli leaders, human rights activists and political analysts.





Articles en anglais sur la Palestine occupée / Jeudi 28 février 2013

Hunger Striking Detainees Sharawna And Al-Issawy Moved To Hospital


Image of Samer Al-Eesawy
Image of Samer Al-Issawy

URL du billet:  http://www.imemc.org/article/65131

Two Detainees Suspend Their Strike Until March 6


Ja’far Ez-Eddeen (Left) and Tareq Qa’daan - PNN

URL du billet:  http://www.imemc.org/article/65129 

Occupation brings a group of American Indians to settle in Palestine

Occupation brings a group of American Indians to settle in Palestine

URL du billet: 
http://www.qassam.ps/news-6683-Occupation_brings_a_group_of_American_Indians_to_settle_in_Palestine.html

Clashes erupt between citizens and Israeli forces in Jenin and al-Khalil


 Clashes erupt between citizens and Israeli forces in Jenin and al-Khalil

URL du billet: http://www.qassam.ps/news-6687-Clashes_erupt_between_citizens_and_Israeli_forces_in_Jenin_and_al_Khalil.html

Military Communiqué / Al Qassam Brigades mourns the death of Akram Al Hayya

IDF busy classifying different types of bullets while children are being shot


13 year-old Mohammad al-Kurdi from Aida refugee camp, in hospital suffering injuries from IDF fire

URL du billet: http://972mag.com/idf-busy-classifying-different-types-of-live-ammo-while-children-are-being-shot/66809/

WATCH: Demonstration to open Shuhada Street in Hebron



URL du billet: http://972mag.com/watch-demonstration-to-open-shuhada-street-in-hebron/66752/

A third Intifada? Time will tell.
URL du billet: http://www.miftah.org/Display.cfm?DocId=25832&CategoryId=13

How Intifada Fears Show Only Israeli Security Matters – by Yousef Munayyer

How Intifada Fears Show Only Israeli Security Matters   by Yousef Munayyer

URL du billet: http://sabbah.biz/mt/archives/2013/02/28/how-intifada-fears-show-only-israeli-security-matters-by-yousef-munayyer/

Les services de sécurité de l'AP se déploient à la porte de Zawia pour empêcher les affrontements


URL du billet:  http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7jpQGW4xEMZoWMF6B7bIleBtOOPkGLqeC4bmjXSJzsyXk%2fmvdONPkTnM81jxjKNTQYFQhAj0I7N8EcuzASOmbDDz7BjcMVF6KEdEU16mniNU%3d

Livni pour les négociations et l’embellissement du visage d’Israël


URL du billet:  http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7gV84BoSFLGXJHwDpFyd0vEITn7TobraW8W3jwdYk1tLAo64A4jdAQAGF8oOtQ29OjfQx3XbLfAVxvoBgKu30oLpfIMe9dEOVDcYaXdOFg%2bU%3d

L'occupation fait venir un groupe d'Amérindiens pour s'installer en Palestine occupée


URL du billet:  http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7su4j8pC1BfxZdKF5UWy%2fKtJqQF1954mX8fGpO8O%2f5rREdpIZDODpCMBJiGp67e4wpZGcoFjXJtToseLEFdt7n9HMa8gl1zqqELPux7kVMTU%3d

Les deux prisonniers Kaadan et Eze-Dine suspendent leur grève jusqu'au 06 mars prochain


URL du billet:  http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7Jh5AOjVoYApYJa5LmUrOFKxHJ1QetvFngeiTzUObjG3DKk8welaWnH48L%2fLs0rnL%2bcTisS6cW24YRPMTgXlyOLqrSol4hNky5saipjG0J7o%3d

Les forces occupantes détruisent un réseau d'eau au sud de Jénine


URL du billet: http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7aQno0p1t%2bqrQ%2bTm3xEeO6P3beyFLQFZzt7%2fAv0cWqVEZR81JqwKdWs7nrUorbG%2bhw67pgJ%2fNr0dFIvZmR87Z1Y9Mu%2bZrUF5NxYpgPcOR39s%3d

La Ligue arabe condamne le marathon sportif israélien à Jérusalem


URL du billet: http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7dEl%2bktopeGTdz%2bPDfWS46OhI0IFX4cD6jIjar%2bu7r%2fB%2ff8i3jyjNj4UwP2L8cNOS1TplKv2oqvDlaJbbFiFTmO%2fNeJ9LSEWLKejaLSOocL8%3d

« Nous, Norvégiens, nous payons pour qu’Israël occupe la Palestine. »

URL du billet: http://seenthis.net/messages/116935

Arafat Jaradat, torturé à mort pendant 7 jours dans une geôle du régime sioniste

Publié le 27 février 2013 sur le site ism-france.org
Par Dalal Jaradat

Le 23 février, son épouse Dalal raconte l'arrestation d'Arafat :

Ils sont entrés... Ils voulaient Arafat
Ils n'ont rien fait dans la maison
Ils voulaient juste Arafat
Ils ont tambouriné à la porte
Les enfants se sont mis à pleurer.
Arafat leur a demandé de le laisser dire au-revoir aux enfants
Ils ont d'abord refusé
Puis ils l'ont autorisé en disant : tu pourrais ne plus les revoir



Arafat Jaradat, torturé à mort pendant 7 jours dans une geôle du régime sioniste

Ils lui ont dit, dis au-revoir parce que tu pourrais ne plus les voir
Il a pris les deux petits dans ses bras
Il leur a dit au-revoir
Notre petite fille a dit, je ne veux pas que tu partes
Il a embrassé les enfants
Il m'a dit, occupe toi des enfants, Dalal
Prends soin de toi
Il m'a fait un signe
Ils lui ont attaché les mains et ils l'ont emmené
Ils ne nous ont pas autorisé à sortir de la maison pour le voir.


- Pensiez-vous que cela allait lui arriver ?

Non, pas de cette façon
Pendant une semaine, nous n'avons eu aucune nouvelle
Même l'avocate n'a pas pas pu le voir.


- Vous avez un fils et une fille, et vous êtes enceinte, n'est-ce pas ?

Oui je suis enceinte de 5 mois
Ma fille a 4 ans et mon fils 2 ans
Récemment nous avons fait la fête d'anniversaire de notre fils
Arafat m'avait demandé d'organiser une fête d'anniversaire pour notre fils
Les oncles et les grands-parents d'Arafat sont tous venus à la fête
Ce fut un anniversaire magnifique !



Source : YouTube
Traduction : MR pour ISM




Le mouvement BDS expliqué - Pourquoi j’ai boycotté Israël

JPEG - 21.9 ko
Des manifestants palestiniens dans un village de Cisjordanie lancent des pierres sur les troupes israéliennes lors d’une manifestation hebdomadaire contre le mur controversé d’Israël.

URL du billet:  http://www.info-palestine.eu/spip.php?article13269

Le voyage d’Obama en Israël, c’est 4 nouvelles années de colonisation de la Palestine

Publié le jeudi 28 février 2013 sur le site info-palestine.eu
Jonathan Cook




Les officiels israéliens et palestiniens se sont rendus à Washington afin de préparer le terrain pour la visite du Président Barack Obama en Israël et en Cisjordanie, programmée pour le mois prochain et la première depuis qu’il a pris ses fonctions il y a quatre ans.
JPEG - 73.7 ko
Colonie juive de Har Homa, à Jérusalem-Est. Une architecture immonde, obéissant à une logique de forteresse. La colonisation sioniste de la Palestine est une aberration historique et culturelle, et même esthétique...
Complétant l’ordre du jour de cette visite, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit que des efforts seront faits pour remettre en marche le processus de paix aujourd’hui totalement gelé. La semaine dernière, les officiels palestiniens ont déclaré qu’ils avaient invité la Maison Blanche à venir avec un projet.

Le président nord-américain avait débuté son premier mandat sur un mode différent, ignorant Israël et se rendant plutôt au Caire où il fit un discours dans lequel les États-Unis s’engageaient dans une nouvelle ère dans leurs relations avec le monde arabe. Ses promesses sont restées creuses.

À présent, il semble avoir l’intention de commencer son deuxième mandat - alors que Netanyahu reprend aussi ses fonctions à la suite des élections du mois dernier – en faisant un effort pour s’impliquer avec Israël et les Palestiniens dans un exercice qui va obligatoirement s’avérer futile.

La perspective de rétablir un processus de paix entre Israël et les Palestiniens n’a rien d’engageant, pas plus pour Obama que pour Netanyahu. Tous les deux sont lassés du bruit fait autour d’un gel de la colonisation – le principal aspect des efforts du président américain - durant son premier mandat.

Mais rester inactif semble tout aussi coûteux. Les Palestiniens ont à plusieurs reprises embarrassé Obama devant les Nations Unies, allant jusqu’à provoquer l’isolement des États-Unis en novembre dernier, quand ceux-ci se sont opposés à un changement de statut pour les Palestiniens. L’inertie parait également risquée, étant donné la colère grandissante en Cisjordanie au sujet par exemple des prisonniers en grève de la faim.

D’autres casse-tête, et plus inquiétants, pointent à l’horizon, dont le scénario de fin du monde - du point de vue d’Israël et de Washington - où les Palestiniens s’adresseraient à la Cour Pénale Internationale pour exiger qu’Israël soit soumis à une enquête pour crimes de guerre.

Les optimistes impénitents ont recherché des signes indiquant qu’Obama est mieux disposé cette fois-ci à se montrer ferme. Il est un fait qu’aucune des récentes et plus importantes nominations du président - John Kerry comme Secrétaire d’État et Chuck Hagel comme Secrétaire à la défense - n’a été bien accueillie en Israël.

La détermination des États-Unis a été encouragée, nous a-t-on expliqué, par ce qui est vu comme un changement majeur dans l’opinion publique israélienne, avec le succès électoral inattendu du dit centriste, Yair Lapid, et la relativement faible prestation du Likoud, le parti de Netanyahu.

L’entourage de Netanyahou éprouve des inquiétudes, se plaignant que la visite d’Obama intervienne si tôt après les élections, craignant ainsi une interférence dans le processus de construction d’une coalition gouvernementale. Les centristes seraient alors en mesure d’obtenir des concessions de la part de Netanyahou, qui ne désire pas trop recevoir le président américain à la tête d’un gouvernement d’extrême-droite.

Du coup, les responsables israéliens sont désireux de se réconcilier avec le président américain : ils ont baptisé la visite avec le nom de code « Alliance inébranlable » et ont annoncé leur intention de lui attribuer la plus haute distinction, à savoir la médaille présidentielle.

Les scénarios les plus optimistes, cependant, ne tiennent pas compte des obstacles à une solution diplomatique posés à la fois par la politique intérieure d’Israël et par l’incapacité des Palestiniens à résister au chantage israélien.

Enfin et surtout, ils ignorent le fait que la faction de la Knesset qui soutient Netanyahu est la plus réactionnaire et extrémiste dans toute l’histoire du Likoud. Même en imaginant qu’il en ait l’intention, Netanyahu est dans l’incapacité totale d’avancer une formule de paix sans déchirer automatiquement son parti.

De même, rien n’indique du côté de Lapid que celui-ci soit prêt à proposer des compromis significatifs pour avancer vers un État palestinien. Sur cette question, il occupe le terrain traditionnel du Likoud, avant son déplacement encore plus à droite. Un récent sondage a révélé que la moitié de ses partisans se disaient de droite.

La semaine dernière, Netanyahou a signé un pacte de coalition avec une autre supposée centriste, Tzipi Livni, une ancienne dirigeante du Likoud qui dirige maintenant une petite organisation appelée Hatnuah. L’objectif, comme un officiel du Likoud l’a cyniquement avoué, était d’utiliser Livni pour « blanchir le gouvernement Netanyahu aux yeux de la planète ».

En d’autres termes, Netanyahu espère qu’une Livni ou qu’un Lapid va lui procurer un certain répit tandis qu’il renforcera la colonisation et expulsera les Palestiniens de vastes zones de la Cisjordanie, sous le couvert de ce que le journal israélien Haaretz appelle un « processus diplomatique piégé ».

Et qu’en est-il des Palestiniens ? Vont-ils être en mesure de remettre réellement en cause l’intransigeance israélienne, étant donné un regain d’intérêt apparent de la diplomatie américaine ?

C’est là que le bât blesse. Netanyahu a déjà la main haute sur la politique de ses potentiels partenaires de la paix. Il peut facilement déterminer le sort de l’Autorité palestinienne [AP] et de Mahmoud Abbas sur les deux plus grandes épreuves auxquelles celui-ci doit faire face : le « processus de paix » sous une supervision internationale, et les pourparlers de réconciliation avec le Hamas, l’organisation palestinienne rivale.

Les derniers pourparlers entre le Hamas et le Fatah sont tombés en panne au Caire ce mois-ci, même si l’unité, de l’avis de la plupart des Palestiniens, est une condition préalable pour établir un État. L’échec des pourparlers ont suivi « l’arrestation » par Israël de 25 dirigeants du Hamas en Cisjordanie, une initiative qui selon les organisations palestiniennes de défense des droits de l’homme et le Hamas, avait pour objectif de perturber la réconciliation en cours.

Dans le même temps, Israël a maintes fois affaibli l’autorité d’Abbas, poussant l’AP au bord de l’effondrement en ranimant ou asséchant à volonté l’une de ses principales sources de revenus : les sommes fiscales qu’Israël recueille régulièrement à la place des Palestiniens et qu’il est censé leur reverser.

En conséquence, Abbas est coincé entre diverses pressions impossibles à concilier : la nécessité de faire en sort qu’Israël soit satisfait, tout en maintenant sa légitimité face à son propre peuple et en développant un programme politique commun avec d’autres organisations palestiniennes.

Les bâtons qu’Israël brandit obligent Abbas à garder la porte ouverte à des négociations, alors même que la plupart des Palestiniens reconnaissent leur totale inutilité. De même, son besoin constant d’apaiser Israël et les États-Unis ne fait qu’accroître les divergences avec le Hamas.

Les Palestiniens sont coincés dans un cul-de-sac politique et diplomatique, incapables d’avancer, que ce soit en développant leur lutte nationale ou en négociant sur un État viable. Quelles que soient les intentions d’Obama, nous sommes face à quatre nouvelles années d’un échec diplomatique annoncé.


* Jonathan Cook a remporté le Prix Spécial de journalisme Martha Gellhorn. Ses derniers livres sont “Israel and the Clash of Civilisations : Iraq, Iran and the to Remake the Middle East” (Pluto Press) et “Disappearing Palestine : Israel’s Experiments in Human Despair” (Zed Books). Voici l’adresse de son site : http://www.jkcook.net.

Du même auteur :
- Israël a déclaré la guerre aux enfants de Jérusalem : 1200 arrestations en un an - 30 janvier 2012
- [Les Palestiniens en Israël attendent peu de choses des élections à la Knesset] - 21 janvier 2013
- Bab al-Shams : les Palestiniens à l’assaut de leurs occupants ! - 15 janvier 2013
- Une carte du ministère du Tourisme israélien annexe plus de 60 % de la Cisjordanie - 1er janvier 2013
- Les sapins de Noël terrorisent les Israéliens - 5 décembre 2012
- Pourquoi Obama ne va pas s’en prendre à Israël - 16 novembre 2012
- Israël éradique l’Histoire : disparition de mosquées - 14 juillet 2012
- La bunkérisation d’Israël en voie d’achèvement, sur fond de nettoyage ethnique permanent - 25 janvier 2012
- Il y a de la méthode dans la folie de Nétanyahou : Israël exclut la non-violence - 21 juillet 2011
- Le plan de paix de l’illusionniste Netanyahu - 14 mars 2011
- Après les « documents palestiniens », l’Autorité palestinienne peut-elle continuer d’exister ? - 3 février 2011
- Israël a déclaré la guerre aux enfants de Jérusalem : 1200 arrestations en un an - 16 décembre 2010

25 février 2013 - Palestine Chronicle - Vous pouvez consulter cet article à :
http://palestinechronicle.com/obama...
Traduction : Info-Palestine.eu - Claude Zurbach

URL du billet: http://www.info-palestine.eu/spip.php?article13266

mercredi 27 février 2013

Les soldats israéliens utilisent les enfants palestiniens comme boucliers humains


URL du billet: http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7NrMGi7oBjkSDfExpb5hkR%2bQKDeI56zGit12iCpNckDSgX770qGdUo%2bJR3kuC1mpLa5UiniMiYPT8kgF6wNagn85Lr7o4AiXQMaKrTCr%2bZsg%3d

Palestinian boy allegedly used as human shield near Ofer

Posted on 26 Feb 2013


Ramallah, 26 February 2013—Israeli soldiers forced a young Palestinian boy at gunpoint to walk among them while they confronted Palestinian demonstrators near Ofer prison outside Ramallah on February 17, Defence for Children International Palestine confirmed today.

Around midday, Mustafa Wahdan, 9, told DCI-Palestine that he was on his way home from his older brother’s car wash service, approximately 300 meters (1000 feet) from Ofer checkpoint, when clashes intensified, forcing him to take shelter in a nearby store. Israeli soldiers saw him enter the shop and rushed after him. They detained Mustafa, ordering him to raise his hands behind his head, and allegedly used him as a human shield for several hours while they fired teargas canisters and rubber bullets at stone-throwing protesters.

“Whenever they wanted to fire teargas or shoot bullets at the protesters, they would take me with them,” said Mustafa. “I was really scared that a stone might hit me or something.”

Mustafa said that one of the soldiers kept his rifle pointed at his back throughout the experience. He was finally let go when his father arrived at the scene and pleaded with the soldiers for his son’s release.

“At home, Mustafa was still very scared,” said Mohammad Wahdan, Mustafa’s father. “He was silent and did not have his dinner. In the morning, my wife told me that Mustafa was shaking while he was sleeping. The following night, he wet himself.”

The use of human shields is prohibited by international humanitarian law, and involves the forced presence of civilians to shield an area or soldiers from harm or forcing civilians to directly assist in military operations. Since 2004, DCI-Palestine has documented 20 cases of Palestinian children used as human shields by Israeli forces, 19 of which occurred after the 2005 decision by the Israeli High Court of Justice prohibiting the practice under Israeli domestic law.

“We are deeply concerned by the continued use of Palestinian children as human shields,” said Ayed Abu Eqtaish, Accountability Program Director at DCI-Palestine. “Israeli forces continue to blatantly disregard international law, as well as their own domestic law. We demand that the Israeli authorities conduct a prompt, transparent and impartial investigation and hold the perpetrators accountable.”

Palestinians have held several demonstrations this month across the Occupied Palestinian Territory in support of four Palestinian prisoners on an extended hunger strike. Clashes between Palestinian youth and Israeli forces intensified this week following the death of detainee, Arafat Jaradat, amid allegations of torture.

Addameer, the Palestinian prisoner rights group, says 4,812 Palestinian prisoners are held in Israeli jails. Of those, 223 are children ages 12-17, according to DCI-Palestine research.

Palestine : la nouvelle réalité d'un État occupé


URL du billet: http://www.unmultimedia.org/radio/french/2013/02/palestine-la-nouvelle-realite-dun-etat-occupe/

La liste des martyrs palestiniens s’allonge, Israël porte l’entière responsabilité

Publié le mercredi 27 février 2013 sur le site info-palestine.net
Ma’an News

Le directeur des statistiques du Ministère des prisonniers dans l’Etat de Palestine, Abdel Nasser Ferwana, a déclaré que la liste des martyrs du mouvement national des prisonniers est passée aujourd’hui à 203 martyrs après l’annonce du décès du prisonnier Arafat Shaheen Jaradat, ce samedi après-midi dans la prison israélienne de Megiddo en raison d’une crise cardiaque, selon les premières informations publiées par les autorités d’occupation israéliennes.
JPEG - 112.9 ko
Gaza - Rassemblement pour la libération des prisonniers palestiniens en Israël
Ferwana pense que la torture est la principale raison de la mort du prisonnier, surtout qu’il était en garde à vue depuis son arrestation il y a 10 jours. Accusé d’appartenance au Fatah et de résistance à l’occupation, Jaradat a été soumis pendant 10 jours à différentes formes de tortures mortelles légalisées par le législateur israélien dans les prisons israéliennes, en plus de la négligence médicale.

Ferwana a précisé que des dizaines de prisonniers sont morts juste après leur libération de quelques jours, quelques semaines ou quelques mois par suite de maladies contractées dans les prisons israéliennes comme dernièrement Ashraf Abu-Drieh, Zuhair Lubada ou encore Murad Abu Sakut.

Israël porte l’entière responsabilité, dit-il, de la mort d’Arafat Shaheen Jaradat, 30 ans, originaire de la ville de Séir, dans le district d’Hébron et de tous ceux qui avaient trouvé la mort dans les prisons et les camps de détention israéliens de réputation notoire, ces crimes odieux perpétrés par l’occupation en disent long sur les actes de barbarie et de tortures institutionnalisés par lesgeôliers israéliens envers tous les prisonniers.
Israël endosse toute la responsabilité de la vie de tous les prisonniers qui croupissent dans ses prisons, et se doit de les protéger contre toute atteinte à leur vie, selon toutes les normes et conventions internationales.
Ferwana rappelle que 203 prisonniers ont trouvé la mort dans les prisons israéliennes :

- 71 détenus sont morts sous la torture,
- 51 détenussont morts par suite de négligence médicale,
- 74 détenus assassinés immédiatement et volontairement après leur arrestation,
- 7 détenus sont morts par balles suite à des attaques à l’intérieur des prisons.
Pour la situer, la prison de Megiddo se trouve dans la vallée de Jezréel, dans les limites de la ville de Haïfa, au sud-ouest de la ville d’Afula et au nord-ouest de Jénine, elle a été ouverte aux prisonniers palestiniens dès le début de la première Intifada. Administrée par le ministère de l’armée jusqu’à la fin 2005, elle fut transférée ensuite sous l’autorité des services des prisons.

Les 7 prisonniers qui ont trouvé la mort dans la prison de Megiddo sont :

- Nidal Zuhdi Omar Deeb, de Ramallah, décède le 08/02/1989 après avoir été abattu.

- Mohammed Aldahamin, de Hébron, décède le 12/04/2001 par suite de négligence médicale.
- Ahmed Jawabra, du camp d’Arroub à Hébron, décèdele 28/05/2002 par suite de négligence médicale.
- Bashir Aweys, du camp de réfugiés de Balata à Naplouse décède le 12/08/2003 par suite de négligence médicale.
- Fawaz Bulbul, de Tulkarem décède le 16/09/2004 par suite de négligence médicale.
- Rasim Abu-Ghorra Ghneimat, de Kafr Malik - Ramallah, décède le 27/01/2005 par négligence, dans un incendie qui s’est déclaré dans une section de la prison, dénudée de toute sécurité contre incendie et de plus la direction ne s’est pas précipitée pour sauver les blessés.
- Arafat Jaradat, de Sa’er dans le district d’Hébron décède ce soir sous la torture

Ferwana lance ce soir un appel à toutes les organisations de droits humains et humanitaires, locales, régionales et internationales, pour dénoncer les pratiques meurtrières perpétrées par Israël contre les détenus, qui ont conduit à la mort de dizaines d’entre eux et atteint des centaines d’autres par une incapacité permanente et de maladies graves, ainsi que la politique de négligence médicale préméditée poursuivie contre tous les prisonniers, mettant leur vie en danger.
M’pep - Groupe de travail « Prisonniers »

23 février 2013 - Ma’an News - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.net/arb/ViewDet... - Traduction de l’arabe : Moncef Chahed

URL du billet: http://www.info-palestine.net/spip.php?article13265&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Naplouse : Des résistants attaquent un engin israélien par des molotov


URL du billet: http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7NsIoUwseITFUzVWjNZzh84fIdWnrq5bfuTy8qMwQV5n8gHZVo2jgOQyuJugM3uFJow%2fS%2bAwlEqqPJGpxZ0djdjgQ%2bSyd6z6%2fSZCuXUMID1Y%3d

Veille citoyenne du CCY / Mercredi 27 février 2013

Mort de Stéphane Hessel à l'âge de 95 ans

Stéphane Hessel à Paris, le 6 janvier 2011.

Stéphane Hessel à Paris, le 6 janvier 2011. | AP/FRANÇOIS MORI


URL du billet:  http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2013/02/27/mort-de-stephane-hessel-a-l-age-de-95-ans_1839458_3382.html

LE DÉCLIN DE L’IMPÉRIALISME CONTEMPORAIN (1ère partie) par Robert Bibeau
URL du billet: http://fr-mg42.mail.yahoo.com/neo/launch?.rand=dlftvp3pl1n5d

LE DÉCLIN DE L’IMPÉRIALISME CONTEMPORAIN (2e partie) par Robert Bibeau
URL du billet: http://les7duquebec.org/7-au-front/le-declin-de-limperialisme-contemporain-2e-partie/

"Il est certain que nous ne prendrons jamais le faux pour le vrai tant que nous ne jugerons que de ce que nous apercevons clairement et distinctement." René Descartes (1596-1650)

Tous ceux qui veulent dire une vérité avant son heure risquent de se retrouver hérétiques."   Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)                                                                                                                                                                                                    

Ancien défenseur du niqab, Hassen Chalghoumi raconté par Farid Hannache

Abdelkrim Branine, journaliste à la radio BeurFM, recevait Farid Hannache, ex-porte plume et ex-conseiller, de Hassen Chalghoumi.

Abdelkrim Branine, journaliste chez BeurFM, recevait Farid Hannache, ex-porte plume et ex-conseiller, de Hassen Chalghoumi. Farid Hannache est en effet celui qui a écrit l’ouvrage Pour l’islam de France. Dans cet entretien sur Beur FM, ce dernier fait son mea culpa et affirme s’être repenti.

Islam de France - Chalghoumi

Venu de nulle part, Hassen Chalghoumi a connu une ascension médiatique aussi fulgurante qu’opaque. Martelant un discours particulièrement stigmatisant contre les musulmans, lui qui, ancien tabligh, prêchait une parole orthodoxe, répète à l’envi des éléments de langage, dont chacun l’aura deviné n’est pas l’auteur. Notons un point assez troublant : Hassen Chalghoumi ne fait jamais état des actes islamophobes, qui pourtant ont explosé en 2012 et sont repartis de plus dès les premiers jours de 2013…

Depuis la mi-février, Hassen Chalghoumi multiplie les interventions médiatiques sans qu’aucun journaliste, à défaut de lui porter la contradiction, n’essaie d’aller au-delà du propos mâché, cent fois récité, de celui qui n’a jamais été imam de Drancy. Aucun journaliste hormis Eric Zemmour qui pointa non seulement « l’hypermédiatisation » de H. Chalghoumi, mais encore « son inféodation au CRIF » (dixit).

Dans le mille ! Ce qui a toujours été reproché au protégé du maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, c’est d’être le zélé porte-parole du CRIF et la voix musulmane en France de l’État d’Israël, et non pas d’être « l’imam des juifs » ; formule redoutablement efficace 1) pour absoudre Hassen Chalghoumi, 2) pour assigner les musulmans de France à comparaître et les contraindre à faire profil bas.

Malheureusement, dans les médias traditionnels, qu’il s’agisse de la presse ou de la télévision, les journalistes qui reçoivent Hassen Chalghoumi et David Pujadas, speaker sur France 2 qui lâcha un « Ouah génial » en voyant l’un des deux avions percuter le World Trade Center le 11 septembre 2001, ne font pas leur travail : pas de vérification, pas de fact-checking, pas de contradiction.


Pujadas Chalghoumi

Dieu merci, Internet permet d’offrir un autre son de cloche. Il y a quelques jours, Oumma TV mettait en ligne une interview de Mourad Ghazli, ancien sportif, qui comme d’autres ont connu Hassen Chalghoumi avant sa surprenante nouvelle vie. Cliquez sur le lien suivant pour voir l’émission : Révélations sur « l’imam Chalghoumi ».

Mais il y a plus intéressant encore. Il se disait depuis quelque temps que Farid Hannache avait fait amende honorable, regrettant amèrement d’avoir agi comme il l’a fait en accablant autant que faire se peut les musulmans en France. Eh bien, la radio communautaire Beur FM a eu la bonne idée de donner la parole à ce dernier. Pour écouter un extrait de l’interview, rendez-vous sur le site Soundcloud : Beur FM : Farid Hannache, ex-conseiller de Hassen Chalghoumi, dévoile la vérité sur l’Imam de Drancy.



Le bon petit soldat Hassen Chalghoumi est allé trop loin. Attendons-nous dans les jours et les semaines qui viennent à des révélations de plus en plus nombreuses.

Terminons ce billet avec ce document audio où l’on découvre le Chalghoumi avant qu’il ne devienne chouchou du CRIF. Cliquez sur l’image suivante pour y accéder ou sur le lien suivant : Quand Hassen Chalghoumi défendait le niqab, le voile et la burqa


chalgouhmi


Toute cette histoire a une vertu. Elle permet de mettre cruellement au jour les arcanes peu ragoûteuses de la gestion de l’islam et des musulmans par les autorités françaises.

(De chaleureux remerciements à l’ami @Ajib du site d’actualités éponyme www.ajib.fr, qui nous a informé de l’existence de cette interview)

URL du billet: http://www.al-kanz.org/2013/02/27/chalghoumi-farid-hannache/

     Farid Hannache balance sur l’imam Chalghoumi, un pro-Sarkozy qui Valls
   
Farid Hannache, ancien conseiller de Hassen Chalghoumi, à gauche.
Farid Hannache, ancien conseiller de Hassen Chalghoumi, à gauche.
   
     URL du billet:  http://www.saphirnews.com/Farid-Hannache-balance-sur-l-imam-Chalghoumi-un-pro-Sarkozy-qui-Valls_a16308.html

A lire ou à relire

Faux-imam Chalghoumi : la vérité sur une escroquerie islamophobe.
URL du billet: http://www.salamfm.fr/chalghoumi.html

Un souvenir parmi tant d'autres...