mercredi 29 février 2012

Mbuyiseni Ndlozi - Israeli Apartheid Week, London. 22.2.12

Mbuyiseni Ndlozi is a PhD candidate and the Chairperson of the Post Graduate Association at Wits University in Johannesburg, South Africa. Ndlozi is a member of the South African Students Congress (SASCO) and a board member of BDS South Africa. Mbuyiseni is active in campaigning on both domestic and international issues, including worker rights, student issues and Palestine solidarity. He recently attended the South African session of the Russell Tribunal on Palestine, a people's tribunal that found Israel guilty of the crime of apartheid under international law.

Le Parlement juif européen : la nouvelle arme de propagande au service de Eretz Israël





Réflexions concernant la sidérante installation d'un Parlement juif européen au sein même du même du très officiel Parlement européen de Bruxelles

Il convient de rappeler deux ou trois choses à propos de l’intronisation de ce Parlement juif européen dont les premières caractéristiques époustouflantes sont d’abord celles d’être un parlement confessionnel et un parlement supra-européen ; ce qui vous l’avouerez ne peut que laisser sans voix et tourmenter gravement et durablement les consciences de ceux qui ne pas encore totalement décérébrés par la civilisation de Mr Guéant…

Posons-nous d’abord la plus pressante des questions qui vaille d’être posée : ce Parlement européen juif est-il légal au regard du droit européen ? A notre connaissance, il n’y a aucun article dans la Constitution européenne qui autorise la création d’un quelconque Parlement européen représentatif d’une religion, d’une ethnie en particulier… Le credo annoncé du Parlement juif européen est le suivant : " Pour la première fois dans l'histoire, le peuple juif européen (…) " Y a-t-il un peuple juif en Europe?! Il y a de toute évidence un peuple français, un peuple allemand, un peuple italien … puisqu’il y a un Etat/ une Nation française, un Etat/ une Nation allemande etc. Mais y a-t-il peuple juif qui réside dans un Etat/ une Nation juive en Europe ?! Parce qu’" être un peuple ", pour autant que nous le sachions, c’est appartenir à un pays qui a des frontières fixes, c'est disposer d’un Etat et d’un gouvernement avec ses élus, d’une constitution… et qu’à ce titre, il conviendrait de temps en temps, que les nations du monde dit "civilisé" s’en tiennent aux règles de droit qu’elles ont-elles-mêmes instaurées!

L’installation de ce Parlement juif européen à Bruxelles dans les mêmes bâtiments que l’actuel Parlement des 27 pays de l’Union européenne est tout bonnement sidérante ! Rappelons que le Parlement européen est l’organe de contrôle de la Communauté européenne et que chacun des 27 Etats membres dispose de ses députés européens élus par son peuple. Soulignons (parce qu’en la circonstance, cela devient indispensable de le faire...) que les députés européens, au même titre que les députés nationaux de chaque pays membre, sont élus par le peuple sans qu’il soit  heureusement fait mention de leur origine ethnique ou religieuse et sans qu’il soit demandé ou précisé pour chacun d’entre eux, quels " intérêts " particuliers il entend défendre et soutenir.

Or, dans le cas du Parlement juif européen, nous apprenons qu’un des objectifs principaux de ses membres sera d’assurer "la défense et la promotion des intérêts et valeurs juifs à l’échelle internationale…" Question là encore essentielle : " Est-ce que les juifs européens ont des intérêts particuliers à défendre que les autres citoyens européens n’auraient pas ?! " C’est bien ainsi en effet qu’il convient d’exposer les choses, puisque ce nouvel instrument communautaire, a pu voir le jour sans que des voix des "démocrates" européens, ou bien encore de pourfendeurs de la laïcité (pourtant très bruyants dès lors qu’il de mettre en garde contre le supposé Péril vert islamique) ne s’élèvent pour s’opposer à un pareil déni de la souveraineté européenne !

Que reste-il du concept de respect d’égalité des peuples annoncé dans le texte de la Constitution européenne ?! Les juifs européens ne sont-ils pas en 2012 des citoyens à part entière des États dans lesquels ils vivent ?!... A observer l’instauration d’un tel Parlement supra-européen, il y a des citoyens du Vieux Continent qui risquent fort de penser - en toute légitimité - que les juifs sont différents des autres Européens ; qu'ils sont en quelque sorte des citoyens " à part "… Est-ce là le but recherché par ces autoproclamés représentants des juifs européens?!... Sidérant non dans une Europe qui s’est dotée de multiples lois mémorielles pour que le " Plus jamais ça " soit vécu par le monde entier, comme la plus grande leçon de l'Histoire! Autre point qui interpelle pour le moins… Quels vont être les critères pour déterminer qui aura le droit ou non d’être représentés par ce Parlement communautaire d’exception. Faudra-t-il et par quel biais sera-t-il nécessaire de prouver sa « qualité » de juifs pour bénéficier du plein soutien de cette instance ou des lois d’exception qu’elle va immanquablement vouloir imposer pour défendre et promouvoir les fameux " intérêts juifs ! " sur le Vieux Continent et à travers le monde entier ?!

Quelques détails intéressants sur les circonstances du scrutin qui a soi-disant légitimé cette nouvelle officine communautaire juive qui comprend 120 " députés " (même nombre qu’à la Knesset ; tout un symbole !) Des anonymes (qui pour certains n’ont même pas choisi d’être candidats) ont été " élus " lors d’un scrutin virtuel organisé sur   le Web, qui selon son vice-président, Joël Rubinfeld, a pris fin le 15 décembre dernier et auquel ont soi-disant participé quelque 403.000 votants disséminés dans 47 pays européens  (20 pays de plus que ceux qui forment l'Union européenne!) Qui dit mieux en matière de représentation démocratique légitime?!

Mais ce qui nous a paru être le comble de la farce/ de la tragédie (c’est selon…) c’est l’information qui nous apprend que c’est dans l’enceinte même du Parlement européen de Bruxelles que le Parlement juif européen, le lobbying pro-Israël, va pouvoir agir directement pour soumettre sa loi aux politiciens européens et faire pression sur les quelques rares Etats et députés européens qui osent encore montrer un soupçon d’honneur en dénonçant la réalité du nettoyage ethnique commis par l’entité sioniste occupante en Palestine occupée ! Car il ne fait aucun doute que la raison de vivre de ces parlementaires va être le verrouillage définitif de toute opposition politique européenne face au forcing sioniste déployé ces dernières années pour accélérer la colonisation, la judaïsation, les déportations de Palestiniens en Palestine occupée… Quel incroyable terrain stratégique de choix en effet que les moquettes feutrées du très officiel Parlement de Bruxelles, pour définitivement empêcher, le plus petit des chuchotements parlementaires et diplomatiques européens face aux violations permanentes et ignominieuses du droit européen et international commis par l’entité sioniste occupante et criminelle!...

Est-ce là le dernier outil symbolique qui manquait à la communauté juive pour signifier aux Européens à quel point ils ne sont plus aussi que les sinistres vassaux d’Israël au même titre que le sont les Américains? Il est à noter que des délégations des lobbys juifs américains étaient présentes à Bruxelles lors de cette inauguration, comme un ultime pied de nez au monde, pour bien faire comprendre aux goyims que nous sommes, que désormais la planète entière est sous la tutelle de la propagande sioniste ; celle qui entend imposer au monde la légitimité des implantations, de l’occupation, du mur d'apartheid, de la judaïsation; des emprisonnements arbitraires, des déportations...  et rappeler à l’ordre ( en direct s'il vous plaît!) les quelques politiques qui au nom du droit et de la morale s’y opposeraient encore !

A ce niveau-là, nous ne sommes même plus dans le registre de la mascarade, mais bien dans celui de la perversion humaine à l’état pur !

Le CCY

La loi punissant la négation des génocides retoquée par les Sages

URL du billet:  http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120228.OBS2494/la-loi-punissant-la-negation-des-genocides-retoquee-par-les-sages.html


Loi sur le génocide arménien retoquée : entre « soulagement » et « surprise », au Sénat
URL du billet:  http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/loi-g-nocide-arm-nien-retoqu-e-entre-soulagement-surprise-s-nat-216666

البنك الإسلامي للتنمية والأونروا يوقعان أربع اتفاقيات لإعادة إعمار غزة

URL du billet:  http://paltoday.ps/ar/post/131271/البنك-الإسلامي-للتنمية-والأونروا-يوقعان-أربع-اتفاقيات-لإعادة-إعمار-غزة

مسئول "إسرائيلي": سنواصل بناء المستوطنات في القدس رغما عن الجميع

URL du billet:  http://paltoday.ps/ar/post/131272/مسئول-إسرائيلي--سنواصل-بناء-المستوطنات-في-القدس-رغما-عن-الجميع

هيئة العلماء والدعاة: الأقصى ليس ساحة عامة

URL du billet: http://paltoday.ps/ar/post/131247/هيئة-العلماء-والدعاة-الأقصى-ليس-ساحة-عامة

القيادي الزهار يضع شروطاً لخوض "حماس" الانتخابات الفلسطينية

Publié le 29 février 2012 sur le site paltoday.ps


أكد عضو المكتب السياسي لحركة "حماس" د. محمود الزهار أن حركته ستخوض الانتخابات الفلسطينية المقبلة شريطة أن تكون نزيهة وغير مزورة، موضحاً أنها "ستقبل بالنتائج أياً كانت"، مشيراً إلى أن الحديث عن وجود حالة من الغليان في الشارع الغزي يهدف لخلق رأي عام ضد حركة "حماس" والحكومة الفلسطينية بغزة قبل الانتخابات المقبلة، متهماً أفراد الأجهزة الأمنية السابقة بالوقوف وراء ذلك.

وأرجع د. الزهار خلال حوار مع صحيفة "فلسطين"، سبب عدم إتمام المصالحة إلى عدم رغبة حركة "فتح" بتنفيذ الاتفاقات التي جرى التوقيع عليها.

وعن إمكانية نجاح اتفاقات المصالحة، قال الزهار: "هذا مرتبط بتنفيذ الاتفاقات، واتفاق القاهرة نحن على استعداد لتنفيذه حرفياً، ولذلك إذا أرادت حركة فتح أن تطبقه عليها الالتزام بالشروط التي تم الاتفاق عليها، وهذه الشروط رسمت ووقع عليها من جميع الأطراف من باقي الفصائل والقوى الوطنية والإسلامية، وفتح لم تنفذ من هذه الشروط إلا النزر اليسير".

وذكر أن من بين الشروط التي جرى التوافق عليها إطلاق حريات الإنسان الفلسطيني وبخاصة من أبناء حماس والجهاد الإسلامي لممارسة العمل السياسي في الضفة الغربية، ووقف الاعتقالات السياسية بحق أبناء وعناصر الحركتين هناك.

ولفت إلى أن حركة فتح تعتبر الأموال التي تنفق على أهالي الشهداء والمعتقلين غسيل أموال تقوم به حركة حماس، مطالباً إياها بتغيير سياستها تجاه المؤسسات الخيرية لحماس، وحل مجالس الإدارة التي نصبتها عليها.

وشدد على أن حركة فتح في رام الله لم تنفذ أياً من الاتفاقات التي جرى التوقيع عليها في القاهرة، مضيفاً: "بالتالي إذا نفذتها ستكون هناك من جانبنا خطوات في الاتجاه التنفيذي وإذا لم تنفذ فإن الأمر سيراوح مكانه".

وتابع القيادي في حركة "حماس": "حركة فتح غير متفقة في داخلها على إنهاء الانقسام السياسي وتنفيذ اتفاق القاهرة الذي جرى التوقيع عليه قبل نحو عام من الآن برعاية مصرية". وقال: "سواء كان بإرادتها –حركة فتح- أو بإرادة غيرها.. الجانب الإسرائيلي يقول لفتح إما أن تستمر في برنامج المفاوضات أو أن تذهبي لحماس وفتح عادة ما تستجيب إلى الضغوطات الإسرائيلية والأمريكية".

اليسار وفتح
وعن اتهامات اليسار الفلسطيني لحركة "حماس" بأنها سبب إدامة الانقسام، علق الزهار قائلاً: "تاريخياً اليسار مرتبط بحركة فتح كإطار منظمة التحرير، ومادياً مرتبط أيضاً بفتح وبرنامجه لا يختلف عن برنامج فتح إلا في قضية الآليات كما في التفاوض وهو يوافق على العديد مما تطرحه فتح إلا قضية التفاوض".

وأضاف: "نحن نلتقي مع اليسار على برنامج المصالحة، وهذه هي نقاط الالتقاء مع اليسار، وكيف يمكن أن نطبقها؟ هذا هو الموضوع الذي على اليسار أن يجيب عليه، نحن اتفقنا معه على إعادة تشكيل منظمة التحرير، واتفقنا معهم على لجنة المصالحة المجتمعية والانتخابات والقضايا الأمنية واللجان الانتخابية، كل هذه نقاط التقاء والبرنامج السياسي، لكن البرنامج السياسي أكبر لفتح منه لنا".

ونفى القيادي في حماس، أن يكون الاجتماع الأخير للاطار القيادي لمنظمة التحرير الفلسطينية، ناقش تشكيل الحكومة الانتقالية برئاسة رئيس السلطة محمود عباس. وأضاف: "تشكيل الحكومة ليس له علاقة بالإطار القيادي للمنظمة، وتشكيلها يتم بين اللجان المشكلة من الفصائل ومن بينها حركتا حماس وفتح وبالتالي تطبيق اتفاق القاهرة يقول إن اللجان المسئولة عن موضوع الحكومة هي التي تشكل وليس الإطار القيادي".

وبخصوص انضمام حركة حماس لمنظمة التحرير، شدد الزهار على ضرورة دخول حركته للمنظمة ببرنامجها السياسي "وأن تعرض نفسها على الناس، فإن صوتوا لها عليها أن تنفذ ما تم الاتفاق عليها كعقد اجتماعي بينها وبين من صوت لها، ولفتح أن تدخل ببرنامجها ولليسار أن يذهب ببرنامجه وعلى الجميع أن يلتزم بوحدة البرنامج وأن يجد الصيغة التي يتعايش فيها مع الأغلبية".

الانتخابات الفلسطينية
وحول الانتخابات الفلسطينية المقبلة، قال: "نحن نقبل بالانتخابات شريطة ألا تكون مزورة ونحن لا نخشى النتائج"، متسائلاً: "لماذا يصوت الناس لفتح في الضفة الغربية؟، هل على اعتقالها للأسرى المحررين والاعتقال الأمني؟!، ثم لماذا لا تصوت غزة لحماس؟!.. ألم تجلب لها الأمن والأمان؟!، ألم تقض على رموز الفساد وسرقة أموال الشعب الفلسطيني ؟".

وشدد الزهار على مضي حركته في الدخول إلى المجلس الوطني لمنظمة التحرير، لافتاً إلى أن الحركة "لن تقبل بإجراء الانتخابات دون مشاركة مدينة القدس المحتلة". من جهة أخرى، شكك القيادي في حماس بالحديث عن وجود حالة من الغليان في الشارع الغزي نتيجة الأزمات المتلاحقة كنقص الغاز وانقطاع التيار الكهربائي قائلاً: "هناك أزمات في الغاز والسكن والبترول على مستوى العالم، وهناك دول أوروبية ضخمة تشهر إفلاسها".

وقال: "إن من يقوم بترويج هذه الشائعات هم عناصر من الأجهزة الأمنية السابقة التي تجلس في بيوتها وتحصل على رواتبها، وتعمل على سيارات الأجرة، وتنشر الشائعات داخل هذه السيارات، وهذا جزء من مخطط لخلق رأي عام ضد حماس قبل الانتخابات".

واستطرد بالقول: "على أرض الواقع شعبنا الفلسطيني أصيل، صمد في وجه الحرب، وكان الحصار أكثر خنقاً ولم يغل الشارع في حينه"، مطالباً وسائل الإعلام بألا تدخل في "هذه اللعبة".

الاندماج مع الجهاد
وعن الاندماج بين حركتي حماس والجهاد الإسلامي، لفت إلى أنه جرى منح كل الحركتين مهلة مدتها شهر لدراسة الاندماج بين الحركتين، وانتهت المهلة لذلك وستشهد الأيام المقبلة جلسات للتوافق على صورة الاندماج بين كلا الحركتين. وكشف القيادي في حركة "حماس"، عن وجود مجموعة من السيناريوهات التي جرى وضعها لاختيار السيناريو المناسب للتوافق والاندماج بين الجانبين.

وعن التهديدات الإسرائيلية الأخيرة بشن حرب جديدة على غزة، عزا الزهار ذلك إلى طبيعة البناء السياسي الإسرائيلي، موضحاً أن الوضع الإقليمي قد تغير بعد الربيع العربي. وأضاف: "إن الدول العربية وخصوصاً مصر لن تقبل بضرب غزة، ولكن المواجهة واردة ونحن لا نأمن جانب الاحتلال".

ورأى أن أي حرب على طهران لن تؤثر على حركة حماس "بل ستؤثر على الاحتلال الإسرائيلي"، معللاً ذلك بأن إيران ليست بلداً صغيراً يضرب، وأن إيران لا تفرق بين الغرب والاحتلال، وهذا سيشعل فتيل معارك ليس لها علاقة بـ(إسرائيل) وحدها، لأن إيران ستضرب المصالح الأمريكية والإسرائيلية في ذات الحين".

حماس والعرب
وعن العلاقة السورية الحمساوية، قال القيادي في "حماس": "نحن لا نتدخل في شأن سوريا الداخلي، ونحن لم نتدخل في شأن أي من الدول العربية ولا يزال موقفنا كذلك، وعندما يصبح وجودنا في أي بلد مؤثراً على بلادنا من حقنا أن نغادر هذا الموقع إلى موقع آخر".

وأضاف: "عندما تصبح أمامنا جزء من الأرض الفلسطينية متاحاً لنا بالعودة نعود وبدون تردد كما حدث مع القياديين في حماس فضل الزهار وعماد العلمي والكثير ممن عادوا لغزة"، مشدداً على عدم وجود أي قرار من الحركة بنقل أي شخص من مكان لآخر للإقامة، بل "هو قرار فردي".

وبين الزهار أن قطاع غزة بات بديلاً للقيادات الوطنية والإسلامية وعلى رأسها قيادات حركة حماس، مشدداً على وجود قدر كبير من الحرية لممارسة العمل السياسي، والتحرك بسهولة مطلقة، لافتاً إلى أن عواصم الثورات لم تفتح أمام الحركة بالصورة الكبيرة، لأسباب كثيرة تتعلق بالوضع الداخلي لهذه البلاد.

وبين أن الدول العربية التي ثارت شعوبها أمام خيارين إما أن ترمم بيتها الداخلي أو تلعب في قضايا سياسية تكلفها كثيراً في المرحلة الحالية، "وأنا لو كنت في مكانهم أهتم بترتيب البيت الداخلي.. ونحن ندرك الواقع ونقدر أن الواقع ليس موقفاً سياسياً سلبياً لكن هناك احتياجات لهذه الدول حتى ترتب بيتها الداخلي".

وبحصول العلاقات مع إيران، نفي القيادي في "حماس" تراجع العلاقة مع طهران قائلاً:" هذا غير صحيح، وموقفنا ليس مع إيران أو ضده، وليس مع سوريا أو ضدها، ونحن لسنا في أي محور من المحاور وعلاقتنا طيبة مع كل العالم العربي والإسلامي، الذي يرغب في هذه العلاقة مع حماس ومن لا يرغب لا نناصبه العداء".


URL du billet:   http://paltoday.ps/ar/post/131232/القيادي-الزهار-يضع-شروطا-لخوض-حماس-الانتخابات-الفلسطينية

VIDEO Entering the deadly zone, demonstration in front of Erez / Entrer dans la zone de mort: Manifestation devant Erez, Beit Hanoun, Gaza Strip

Vidéo à voir sur le blog d'Anne Paq

URL du billet:  http://chroniquespalestine.blogspot.com/

France 2 accusée de "supercherie" pour un reportage à Gaza : 11 ans après, la justice tranche

URL du billet: http://www.aloufok.net/spip.php?article6823

L’armée israélienne ferme deux stations de TV à Ramallah

Publié le 29 février 2012 sur le site lorientlejour;com

Dans la nuit de mardi à mercredi, des soldats israéliens ont fermé deux stations de télévision locales palestiniennes dans la ville autonome de Ramallah, en Cisjordanie. Menahem Kahana/Archives/Getty/AFP
Dans la nuit de mardi à mercredi, des soldats israéliens ont fermé deux stations de télévision locales palestiniennes dans la ville autonome de Ramallah, en Cisjordanie. Menahem Kahana/Archives/Getty/AFP

L'armée israélienne a fermé deux stations de télévision locales palestiniennes dans la nuit de mardi à mercredi dans la ville autonome de Ramallah.

Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad a dénoncé "une nouvelle et très dangereuse escalade israélienne contre l'Autorité palestinienne", lors d'une visite dans les locaux d'Al-Watan, une petite chaîne privée locale.

"Nous poursuivrons nos efforts auprès de toutes les institutions internationales, en particulier du Quartette, qui a démontré son échec à empêcher les violations israéliennes des accords", a-t-il ajouté, en référence au Quartette sur le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, ONU, Union européenne).

"Des soldats israéliens sont venus vers 02H00 du matin (00H00 GMT) et ont pris une trentaine d'ordinateurs et tous les transmetteurs. Un de nos gardes de sécurité a essayé de les arrêter mais ils lui ont dit qu'ils avaient des ordres officiels de fermer la station qui a complètement cessé de diffuser", a indiqué à l'AFP le rédacteur en chef d'Al-Watan, Ali Daraghmeh.

"C'était une surprise", a de son côté déclaré Mouammar Orabi, le directeur général de la chaîne. "Nous ne savons toujours pas pourquoi ils ont confisqué l'équipement et fermé la station alors que nous travaillons dans des zones sous contrôle de l'Autorité palestinienne qui nous a délivré une autorisation", a-t-il ajouté.

La station Quds, dont les programmes sont principalement destinés aux enfants, a elle aussi été fermée.
"A 03H00 du matin (01H00 GMT), l'armée israélienne est entrée dans les bureaux de la station et a pris tout le matériel de diffusion", a indiqué à l'AFP Haroun Abou Arra, le directeur de la chaîne.

L'armée israélienne n'était pas en mesure de confirmer ces fermetures dans l'immédiat. Des journalistes ont annoncé l'organisation d'une manifestation de protestation aujourd'hui sur la place centrale de Ramallah.

URL du billet:  http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/747485/L'armee_israelienne_ferme_deux_stations_de_TV_a_Ramallah.html

Le tabou israélien est la nouvelle ADM ; une arme de duperie massive


Publié le 29 février 2012 sur le site .ism-france.org
Par Ibrahim Hewitt

Le tabou israélien est la nouvelle ADM ; une arme de duperie massive qui représente un danger réel et actuel pour nous tous. Nous vivons une époque capitale, avec des changements politiques qui balaient le Moyen-Orient et les pays occidentaux, mettant en avant les valeurs démocratiques comme la panacée à tous les maux humains. C'est une escroquerie, car les actions sont souvent en contradiction avec le matraquage médiatique. Au centre de ceci se tient l'Etat d'Israël, qui seul parmi les nations est au-dessus du droit international et agit en toute impunité. Les mêmes hommes politiques qui condamnent les atrocités en cours en Syrie ferment les yeux sur les scandales d'Israël.

Le tabou israélien est la nouvelle ADM ; une arme de duperie massive

Dans un discours devant le Conseil des Droits de l'Homme des Nations-Unies à Genève, le ministre des Affaires étrangères britannique Jeremy Browne a "appelé à la fin de la violence en Syrie" et dit que "les responsables de ces atrocités devraient rendre compte des crimes qu'ils ont commis." Et les Israéliens qui ont commis de tels crimes ? Eh bien, le gouvernement dont Jeremy Browne fait partie a modifié la loi pour que ces gens-là puissent visiter la Grande-Bretagne plus facilement ; non content de cela, et juste au cas où un mandat d'arrêt arriverait à se frayer un chemin à travers le système, son département a conféré un "Statut de mission spéciale" à Tzipi Livni l'an dernier pour que sa visite soit plus confortable, la pauvre chérie.

"Il y a un an, William Hague, notre ministre des Affaires étrangères, s'est adressé à ce conseil," a dit M. Browne, "et fait l'éloge de sa réponse remarquable aux événements du Moyen-Orient. Il faisait en particulier référence aux actions du Conseil en réponse à la crise en Libye. Aujourd'hui, nous sommes face à une crise différente dans la région, cette fois en Syrie, où la Commission d'Enquête mandatée par ce Conseil a conclu que des crimes contre l'humanité avaient été commis par les forces syriennes."

Notez que la Syrie est une crise différente ; pas une autre crise, mais une crise différente. La seule différence que je vois est que la Syrie n'a pas de pétrole, alors quand on entend Jeremy Browne dire aux Nations-Unies que "Nous avons lu avec horreur les violations des droits de l'homme en cours perpétrées par le régime - des milliers de civils tués, des petits enfants ciblés par les snipers du gouvernement, des hôpitaux transformés en centres de torture, et des exécutions menées dans des lieux de culte," nous devons demander si le gouvernement britannique pense que la population de Libye a souffert plus horriblement que ça. Les Syriens ne verront pas les missiles de l'OTAN leur venir en aide, bien que : "(...) le gouvernement britannique a soutenu avec force l'appel de la Ligue des Etats arabes pour que le gouvernement syrien cesse toute violence et protège sa population." La menace est lancée.

Avant que nous puissions prononcer "contrats lucratifs", l'OTAN bombardait la Libye. Il est évident que les intérêts occidentaux étaient prioritaires ; le seul intérêt occidental en Syrie est de la maintenir en ébullition suffisamment longtemps pour qu'Israël ait le temps de renforcer encore davantage ses "faits accomplis sur le terrain" dans la colonisation des territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem Est. Pendant que les médias du monde se focalisent sur les événements de Syrie, ils ne prêtent guère attention aux violations israéliennes quotidiennes des droits de l'homme.

Les preuves de ce deux poids-deux mesures et de ces arrière-pensées sont évidentes, qui ont peu de relations avec les droits de l'homme et les valeurs démocratiques, et pas seulement au Moyen-Orient : l'Observer a rapporté que pendant que "David Cameron (...) accueillait une conférence internationale sur la Somalie, promettant plus d'aide humanitaire, soutien financier et mesures visant à lutter contre le terrorisme (...)", il y eut "une visite surprise du ministre des Affaires étrangères, William Hague, à Mogadiscio, la capitale somalienne, où il a parlé de 'débuts d'une opportunité' pour reconstruire le pays." Vous avez deviné : "loin de l'attention sur le sommet de la semaine dernière, des pourparlers sont en cours entre les responsables britanniques et leurs homologues somaliens sur l'exploitation des réserves pétrolières qui ont été explorées dans la région nord-est aride du pays."

Les partisans d'Israël demandent pourquoi les critiques se concentrent sur Israël quand tant d'autres drames ont lieu dans la région. "Il y a bien plus de gens tués en Syrie que dans les territoires palestiniens occupés," a suggéré un politicien israélien récemment, comme si cela rendait acceptables les actions d'Israël.

Les Israéliens n'ont rien compris. La semaine dernière, un porte-parole du Consulat général d'Israël à New-York a utilisé la page du courrier du New York Times pour attaquer un éditorial de Mustafa Barghouti. Ce dernier, a déploré Shahar Azani, n'a pas "mentionné qu'Israël essaie depuis longtemps de ramener les Palestiniens à la table des négociations." Tout ce que veut Israël qui aime tant la paix, c'est que les Palestiniens disent "oui" de manière à "choisir une voie de collaboration pour trouver une paix véritable et durable entre voisins." Ce qui est stupéfiant - à part le fait qu'un journal comme le NYT fasse de la pub à ce type - est que cet homme était sérieux.

"Ce n'est qu'en utilisant le langage de la paix et le dialogue que nous serons arriverons à créer une atmosphère de confiance," continua-t-il. "Alors que les Palestiniens se sont essayés au terrorisme, et ensuite ont participé aux conférences de paix, ils n'ont pas prononcé le seul mot vraiment important : oui." M. Azani a dû prendre des cours avec l'humoriste Jackie Mason pendant son séjour à New-York.

"L'Autorité palestinienne n'a pas encore dit oui à Israël, oui à la paix et oui à une coexistence avec l'Etat juif. Les bras tendus d'Israël le resteront jusqu'au jour où les Palestiniens diront oui, nous sommes prêts à rejoindre notre voisin en prenant la démarche difficile vers la paix." Oh, arrête. Je n'en peux plus... mais il y a plus : "Organiser des gens pour qu'ils protestent est bien plus facile que les organiser pour faire des compromis pour la paix, un compromis que les deux côtés doivent faire."

Quel compromis Israël est prêt à faire, Azani ne nous le dit pas. Ça ne peut pas être au sujet des colonies illégales qu'Israël construit et étend à une vitesse alarmante ; ça ne peut pas être la fin des lois et décisions discriminatoires non seulement contre les Palestiniens dans les territoires occupés mais aussi contre les propres citoyens non-juifs d'Israël ; ça ne peut pas être les démolitions de maisons que non seulement les Israéliens mènent mais aussi facturent aux propriétaires ; ça ne peut pas être l'expropriation de toujours plus de terre palestinienne grâce au mur d'apartheid. Et si tout ceci est "le langage de la paix et le dialogue" suffisant pour "créer une atmosphère de confiance", alors j'aimerais bien voir à quoi ressemble une occupation militaire agressive.

La réalité de l'Etat d'Israël est très différente de ce que ses porte-paroles et ses défenseurs voudraient nous faire croire. Ainsi, dans la seule semaine dernière, la police et les soldats israéliens ont protégé des colons juifs illégaux qui ont fait irruption dans la Mosquée Al-Aqsa et souillé la sacralité de ce lieu saint (mais ce sont des Palestiniens qui ont été arrêtés) ; les services de sécurité ferment les yeux devant la violence de colons surarmés contre les civils palestiniens et leurs biens ; et ils ignorent les attaques des colons contre les mosquées et les églises dans toute la Cisjordanie occupée.

"Pourquoi Israël" est une question que nous devons poser à nos hommes politiques. Pourquoi offrent-ils un soutien inconditionnel à un Etat qui ignore les résolutions des Nations-Unies, viole le droit international et commet des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité ? Israël continue de traiter notre monde avec mépris, avec la bénédiction totale et le soutien de Londres et de Washington (et de Berlin et de Paris). Ça ne peut pas être seulement à cause de l'holocauste, parce que cette obscénité particulière a eu lieu longtemps après que l'Europe et l'Amérique aient fait plaisir aux sionistes, alors que se passe-t-il avec Israël pour que des hommes politiques par ailleurs raisonnables ont les jambes et les cerveaux en coton et font ce que leur ordonnent de puissants lobbyistes ?

Cette lettre éhontée publiée par le New York Times n'est qu'un exemple parmi tant d'autres des tactiques de manipulation utilisées par le lobby israélien pour embobiner le monde. C'est un Etat tellement raisonnable, pleurnichent-ils ; et les Palestiniens ne disent même pas "oui".

Le britannique Jeremy Browne a dit au Conseil des Droits de l'Homme des Nations-Unies qu'il "aimerait mettre l'accent sur l'engagement du Royaume-Uni pour un renforcement des droits de l'homme, tant nationalement qu'internationalement", et pourtant, dès qu'il s'agit d'Israël et des droits palestiniens, notre gouvernement échoue lamentablement. Il joue la comédie qu'Israël est la victime dans tout ça ; pendant ce temps, les victimes réelles sont punies pour défendre ce que le reste d'entre nous affirment être leurs droits démocratiques, et elles sont stigmatisées comme "terroristes".

Je pense qu'il est sain que nous prenions avec de très longues pincettes l'affirmation du ministre Jeremy Brown, à savoir que la Grande-Bretagne "continuera de jouer un rôle actif et direct dans les institutions internationales qui promeuvent et protègent les droits de l'homme". Il ne le pense pas ; David Cameron ne le pense pas ; William Hague ne le pense pas. Leurs paroles et leurs actes ne sont pas synchrones et ils croient qu'ils peuvent nous tromper et s'en tirer. Le problème, dans la mesure où la plupart d'entre nous sont concernés, c'est qu'ils ont raison. Le tabou israélien est la nouvelle ADM ; une arme de duperie massive qui représente un danger réel et présent pour nous tous. Nous continuons à y céder à nos risques et périls.

Traduction : MR pour ISM


URL du billet:  http://www.ism-france.org/analyses/Le-tabou-israelien-est-la-nouvelle-ADM-une-arme-de-duperie-massive-article-16694

Inauguration à Bruxelles du premier parlement juif européen


Par European Jewih Press

BRUXELLES (EJP) La réunion inaugurale des 120 membres élus du premier Parlement juif européen, un nouveau forum innovateur où s’exprimeront les idées et les préoccupations des Juifs européens, s’est tenue jeudi 16 février dans le bâtiment du Parlement européen à Bruxelles.

Les membres du Parlement représentent 47 pays et ont été élus par plus de 400.000 personnes en Europe de l'est, centrale et occidentale qui ont voté via internet et ont ainsi montré un intérêt et une demande sans précédent pour une organisation nouvelle transparente et démocratiquement élue, indique l'Union juive européenne (EJU), l'organisation à la base de la création de ce parlement. 

Des figures de proue de la communauté juive en Europe se trouvent parmi les élus comme Pierre Besnainou de France, Cefi Jozef Camhi de Turquie, Nathan Gelbart d'Allemagne, Oliver Mischon de Grande-Bretagne et Joel Rubinfeld de Belgique, mais aussi de jeunes personnalités émergentes. 

Dans son allocution d'ouverture au nom du parlement européen, la députée européenne bulgare Antonyia Parvanova a qualifié cette première réunion d'"historique" et a affirmé qu'"elle marquera le futur des Juifs en Europe et au-delà".

"Pour la première fois dans l'histoire, le peuple juif européen se présente comme une assemblée autour d'une cause".

Le dénominateur commun des 120 membres du parlement est leur identité juive et leur passion pour la défense et la promotion des intérêts et valeurs juifs à l'échelle internationale.

Deux parlementaires, représentant l'Europe de l'ouest et de l'est, le Belge Joël Rubinfeld et l'Ukrainien Vadim Rabinovich ont été choisis comme vice-présidents pour conduire les travaux destinés à préparer la première assemblée générale en avril prochain. 


L'idée de la création d'un parlement juif européen fut pour la première fois évoquée par le président israélien Shimon Peres qui avait prédit le succès de cette nouvelle structure.

Le parlement a son siège à Bruxelles où se tiendront les assemblées générales.

La liste des 120 membres est disponible sur le site www.eju.org.

La réunion du parlement juif européen a coïncidé avec la visite à Bruxelles d'une délégation de dirigeants de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines conduite par son vice-président exécutif, Malcolm Hoenlein.

L'unauguration du parlement juif européen a été célébrée jeudi soir en compagnie des dirigeants juifs américains lors d'un dîner de gala en présence de l'eurodéputé allemand Elmar Brok, président de la commission des Affaires étrangères du parlement européen.

URL du billet: 

Pour rappel
Le nouvel an juif célébré au parlement européen de Bruxelles  le 21 septembre 2011

Heurts entre colons israéliens et Palestiniens en Cisjordanie

Publié le 28 février 2012 sur le site romandie.com

Les colons de Havat Gilad en colère se vengent en s'agrandissant
Des colons israéliens plantent des piquets à Havat Gilad le 1er mars 2011, en Cisjordanie.
afp.com/Menahem Kahana


NAPLOUSE (Territoires palestiniens) - Des heurts ont opposé mardi des dizaines de Palestiniens et de colons israéliens dans le nord de la Cisjordanie après l'incendie d'une habitation dans une colonie sauvage qui a conduit à l'arrestation de trois Palestiniens, selon des témoins et la police israélienne.

Une cinquantaine de colons ont attaqué une maison du village de Faraata, au sud-ouest de Naplouse, ont indiqué à l'AFP des témoins palestiniens.

L'armée israélienne est intervenue avec une dizaine de véhicules pour séparer les protagonistes et arrêter des habitants de la maison attaquée, selon la même source.

La police israélienne a affirmé dans un communiqué avoir été informée en fin de matinée de l'incendie d'une maison située dans la colonie de Gilad (à l'ouest de Naplouse), qui a été totalement détruite sans qu'aucune victime soit signalée, à l'exception d'un chien qui a péri dans le sinistre.

Une porte-parole militaire israélienne a indiqué à l'AFP qu'à la suite de l'incendie avaient éclaté des heurts entre Palestiniens et Israéliens qui se sont jeté des pierres.

Deux Palestiniens ont été arrêtés pour suspicion d'avoir déclenché l'incendie et un autre pour agression présumée sur un des soldats, a-t-elle précisé.

Havat Gilad est une implantation créée en 2002 sans l'autorisation du gouvernement israélien, qui compte plusieurs dizaines d'habitants.

Par ailleurs, une trentaine d'oliviers ont été arrachés par des colons dans le village palestinien de Burin, au sud de Naplouse, a affirmé à l'AFP Ghassan Daghlas, responsable au sein de l'Autorité palestinienne du dossier de la colonisation dans le nord de la Cisjordanie.

Une porte-parole militaire israélienne a affirmé à l'AFP que ces oliviers avaient été endommagés mais pas détruits.

Aux yeux de la communauté internationale, toutes les colonies sont illégales, qu'elles aient été autorisées ou non par le gouvernement israélien.

Plus de 340.000 colons israéliens habitent en Cisjordanie et plus de 210.000 dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est occupée et annexée depuis 1967.

(©AFP / 28 février 2012 17h44)


URL du billet:  http://www.romandie.com/news/n/_Heurts_entre_colons_israeliens_et_Palestiniens_en_Cisjordanie280220121702.asp

Visite à Gaza du dirigeant du Front populaire de libération de la Palestine Maher Taher après trente ans d'exil : « Nous allons libérer jusqu'à la moindre parcelle du sol Palestinien

URL du billet: http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-visite-a-gaza-du-dirigeant-du-front-populaire-de-liberation-de-la-palestine-maher-taher-apres-trente-100287078.html

Mercredi 29 février 2012 / Articles en anglais sur la Palestine occupée

Indonesia extends diplomatic support to Palestine
URL du billet: Indonesia extends diplomatic support to Palestine

Court orders retrial into boy’s death in Gaza captured by TV crew
URL du billet: http://occupiedpalestine.wordpress.com/2012/02/29/court-orders-retrial-into-boys-death-in-gaza-captured-by-tv-crew/

Palestinians in Gaza demand release of female prisoner



URL du billet:  http://occupiedpalestine.wordpress.com/2012/02/29/palestinians-in-gaza-demand-release-of-female-prisoner/

Gaza power plant closes again
URL du billet:  http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=463876

Soldiers raid Ramallah TV station



URL du billet:  http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=464063

Khader Adnan 'stable' after surgery




Khader Adnan (MaanImages/File)

URL du billet:  http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=463846

Fadi Quran Victimized by Israeli State Terror
URL du billet: http://warisacrime.org/content/fadi-quran-victimized-israeli-state-terror

Retour au pays (1e partie)

URL du billet: http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11856

11 janvier 2009 : la famille Hamouda

Publié le mercredi 29 février 2012 sur le site info-palestine.net
PCHR Gaza

« Je ne peux même pas prendre un autre enfant dans mes bras. J’ai eu un petit-fils, il est âgé de six mois, mais je n’ai pas encore pu le prendre dans mes bras ; je sens que cette place appartient à Fares. »

(JPG)
Talat et Intissar Hamouda

Le matin du 11 janvier 2009, la maison de Intissar Hamouda, 41 ans, dans le quartier Tal Al-Hawa dans la ville de Gaza, a été attaquée par les forces israéliennes. Un tir de char israélien a provoqué la mort de son fils, Fares Hamouda, qui avait alors deux ans, et son beau-fils Muhammed qu’elle a essayé de sauver avec Talat, son mari, âgé de 54 ans et le père de Muhammed. Fares est mort immédiatement dans les bras d’Intissar, tandis que Muhammed a perdu tout son sang tandis que les équipes médicales étaient dans l’impossibilité de les atteindre.

« Muhammed et Fares avaient beaucoup de choses en commun. Après que j’ai eu Fares, je ne pouvais pas allaiter nous avons donc dû lui donner du lait pour bébé. Muhammed a perdu sa mère à dix mois et a donc été également alimenté avec le même type de lait pour bébé. En conséquence, les deux avaient des maladies semblables avec des symptômes similaires », explique Intissar. Tout au long de leur court temps ensemble les deux frères sont restés proches. "Fares serait refuser d’aller dormir tant que Muhammed n’était pas rentré de l’école. Le jour de l’attaque Fares était malade, mais il a refusé de prendre des médicaments que je voulais lui donner, il voulait que ce soit Muhammed, » raconte Intissar.

Après l’attaque, Intissar était gravement affaiblie. « Je ne pouvais pas tenir sur mes jambes, même six mois après ce qui s’est passé en raison de blessures aux jambes et au bassin ; j’avais besoin de l’aide de mes belles-filles et de mes sœurs pour me déplacer autour de la maison. » Intissar a depuis subi trois interventions chirurgicales pour enlever des éclats d’obus de son l’abdomen ainsi que d’une chirurgie plastique reconstructive.

Fares était non seulement à côté de son demi-frère Muhammed, mais aussi près de Kariman, la belle-fille d’Intissar, et de la petite-fille Rania, qui avaient respectivement 13 et 2 ans au moment de l’attaque. Toutes deux ont été traumatisées à la suite. « Kariman est devenu extrêmement agressive à l’école et sur l’avis des enseignants Talat a décidé de la retirer de l’école », dit Imtissar. « Trois mois après le drame, je suis rentrée à la maison avec Rania pour prendre ses jouets et d’autres choses, mais elle m’a supplié de ne pas entrer dans la maison et qu’elle n’en voulait rien. » De même, Intissar a déclaré que « il y a dix jours nous étions dans la vieille ville commerçante et Rania a vu un enterrement de quelqu’un tué dans un récente attaque israélienne, cela lui a rappelé Fares et Muhammed et elle a commencé à pleurer. Quand je l’ai expliqué qu’ils étaient allés au ciel, elle a répondu, ’tout comme Muhammed et Fares’. »

Intissar et Talat ont tous deux été très affectés émotionnellement par la perte de leurs fils. « Je ne peux même pas prendre un autre enfant dans mes bras. J’ai eu un petit-fils, il est âgé de six mois, mais je n’ai pas encore pu le prendre dans mes bras ; je sens que cette place appartient à Fares », explique Talat.

Le jour anniversaire est particulièrement dur sur Intissar, qui souffre encore de la douleur chronique des lésions nerveuses à la suite de l’attaque. « Comme la date se rapproche, ils montrent des interviews prises de moi après l’attaque ou commence à parler de ce qui s’est passé, » dit Intissar, « je n’ai même pas le courage de regarder les histoires d’autres femmes ayant vécu des expériences similaires, je n’ai donc pas allumé la télévision ».

En ce qui concerne l’avenir, le couple pensent qu’ils n’ont rien laissé derrière eux. « Nous avons perdu ceux qui nous étaient les plus proches, nous n’avons rien d’autre à perdre », dit Intissar. « Je n’ai même plus même peur des attentats. »

Mais Intissar s’accroche à l’espoir qu’elle puisse encore, après la mort de Fares, avoir un autre enfant. Elle a essayé de concevoir pendant 21 ans. « J’ai déjà essayé par insémination artificielle, mais cela n’a pas fonctionné. J’espère essayer de nouveau. »

Talat a de grands espoirs qu’il y aura finalement une réconciliation politique entre les factions politiques palestiniennes.

En ce qui concerne les perspectives de leur plainte devant les tribunaux israéliens, Intissar est sans illusion : « les Israéliens commettent des crimes de guerre contre nous, ils détruisent les maisons sur les têtes des civils. Je n’attends aucune justice de leur part. »

Le PCHR a déposé une plainte pénale auprès des autorités israéliennes au nom de la famille Hamouda, le 21 juillet 2009. À ce jour, aucune réponse n’a été reçue. 

Consultez également :

11 janvier 2012 - PCHR Gaza - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.pchrgaza.org/portal/en/i...
Traduction : Info-Palestine.net - Naguib

URL du billet:  http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11848

mardi 28 février 2012

Israël échafaude un plan de 475 km de voies ferrées en Cisjordanie (occupée)

Publié le mardi 28 février 2012 sur le site info-palestine.net
par Chaim Levinson - Ha’aretz

Le plan, élaboré à le demande du ministre des Transports, Yisarel Katz, prévoit la construction de 11 lignes ferroviaires, selon une carte que Ha’aretz a pu se procurer.

La société des chemins de fer israéliens (Israel Railways) a en cours un grand projet pour instaurer un service ferroviaire à travers la Cisjordanie (occupée - ndt) qui servirait aux Israéliens comme aux Palestiniens. (ndt : aujourd’hui, les principales routes en Cisjordanie sont interdites pour l’essentiel aux Palestiniens et réservées aux colons et soldats israéliens)

Le plan, élaboré à la demande du ministre des Transports, Yisrael Katz, prévoit la construction de 11 lignes ferroviaires, selon une carte que Ha’aretz a pu se procurer. Katz a exprimé à plusieurs occasions son intention de construire un réseau ferré en Cisjordanie.

En dehors de la ligne prévue pour relier Rosh Ha’ayin (à 25 km de Tel Aviv) à la colonie Ariel en Cisjordanie, les chances qu’a le reste du projet d’être réalisé sont considérées comme minces. Il y a des obstacles diplomatiques, juridiques et budgétaires, la coopération avec l’Autorité palestinienne, qui administre de vastes zones en Cisjordanie, est également nécessaire.

Aucune date butoir n’a été fixée pour la réalisation du projet et aucune estimation de coût n’a été présentée, bien que les sommes en jeu sont manifestement substantielles.

Le ministère des Transports a confirmé qu’il poursuivait ce projet de nouvelles lignes « pour lui permettre de voir le jour dans l’avenir », et en conformité avec « l’engagement juridique du ministère pris devant la Haute Cour de Justice ».

(JPG)

Au cours d’une visite dans le nord de la Cisjordanie en 2010, Katz a promis de faire revivre la voie ferrée de l’époque du Mandat britannique et d’avant l’État ottoman, en créant un service entre les villes de Jénine (nord Cisjordanie) et d’Afula dans la vallée de Jezreel (nord d’Israël). Katz a également alloué 3 millions de shekels au projet de ligne de Rosh Ha’ayin (nord-est de Tel Aviv) à Naplouse (nord Cisjordanie). Les plans détaillés ont été dessinés pour la première partie de la ligne : de Rosh Ha’ayin à Ariel.

En décembre dernier, lors d’une cérémonie à laquelle Katz participait, organisée par le Conseil de Yesha des colonies juives de Cisjordanie, il déclarait avoir demandé à la direction d’Israel Railways d’accélérer le projet.

D’après la carte obtenue par Ha’aretz, le projet prévoit 475 km de voies ferrées. A titre de comparaison, la longueur combinée des lignes en Israël est actuellement de 1100 km.

Le réseau en Cisjordanie comprendrait une ligne passant par Jénine, Naplouse, Ramallah, Jérusalem, Ma’aleh Adumim (colonie juive illégale - ndt), Bethléhem et Hébron. Une autre desservirait le long de la frontière avec la Jordanie, de Eilat à la mer Morte, Jéricho et Beit She’an (au nord-est de Jénine), et de là, partirait vers Haïfa, à l’ouest, de même que vers le nord-est. Le plan proposé prévoit aussi des trajets plus courts, comme de Naplouse à Tulkarem en Cisjordanie, et de Ramallah à Pont Allenby, vers la Jordanie.

Israel Railways se loue les services d’un ingénieur, Gidon Yerushalmi, pour des honoraires de 1 million de shekels (près de 200 000 €), pour élaborer le plan directeur pour la Cisjordanie. Le cabinet Yerushalmi a déjà travaillé antérieurement sur d’autres projets de ce type.

Un document préliminaire sur le projet explique que son objectif est de « répondre aux besoins de transports des résidents locaux et d’autres passagers ».

Le plan comprend aussi une infrastructure qui relierait, à un stade ultérieur, ces lignes ferroviaires aux lignes de la bande de Gaza et de pays arabes. Il est mis l’accent sur une « continuité entre le réseau ferroviaire à l’intérieur de la Ligne verte et le réseau planifié en Judée et Samarie ».

La carte obtenue par Ha’aretz a été présentée en décembre au Conseil de la planification de l’Administration civile des Forces de défense israéliennes (la Cisjordanie n’ayant pas été autrefois annexée à Israël, les FDI y possèdent l’autorité administrative générale).

A l’époque, les membres du Conseil de l’Administration civile ont montré qu’ils considéraient le projet avec sérieux. Il a été question, par exemple, d’inclure un tunnel sous Naplouse dans la proposition.

Pour sa part, le président du Conseil, Shlomo Moshkovitz, a noté que le projet envisageait des voies ferrées qui traversaient des zones sous contrôle partiel ou total de l’Autorité palestinienne. Il faut s’attendre à ce que les Palestiniens s’y opposent, et le projet n’a « aucune valeur sans leur approbation ».

27 février 2012 - Ha’aretz - traduction : jpp

URL du billet: http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11855

Bel invité d'honneur du diner du CRIF de Toulouse

URL du billet:  http://www.crif.org/lecrifenaction/bel-invité-dhonneur-du-diner-du-crif-de-toulouse/30086

Mohammed Boubakeur parle... De Papon, de ses droits sur la Mosquée de Paris et des Tartuffes de l'islam / 3ème partie (suite et fin)


Nous publions ce jour la 3ème et dernière partie de la fameuse chronique écrite par Monsieur Mohammed Boubakeur intitulée  Mohammed Boubakeur parle... De Papon, de ses droits sur la Mosquée de Paris et des Tartuffes de l'islam / 2ème partie.

Lors de la publication de l’opus 2 de cette chronique, dans notre présentation du billet, nous avions mis l’accent sur l’exceptionnel travail de recherche, patient et minutieux, qui permettait à l’auteur d’emporter la conviction des lecteurs et de garantir que les informations ainsi que les révélations présentées, ne puissent être sujettes à aucune controverse (en effet dès lors que l’on touche à des sujets aussi sensibles que l’islam de France en cherchant à montrer à quel point il s’agit d’une cause nationale que de l’humilier et cela depuis toujours, il convient de protéger quelque peu ses arrières, tant le pouvoir et ceux qui le servent servilement, veillent au grain et sont très enclins à user de la très vile censure pour empêcher l’histoire et les faits de parler comme ils se doivent pourtant de le faire… )  

Et bien aujourd'hui, il convient de souligner que le sérieux de la démarche entreprise par Monsieur Boubakeur a largement porté ses fruits ; sa chronique a eu un réel succès sur notre blog et suite à cette dernière publication nombre de ses billets ont été repris sur plusieurs sites Web, ce qui montre que la qualité de son travail et la nature des informations qu’il met en lumière ont trouvé leur public et il s'agit-là pour nous tous, d'une véritable source de satisfaction!

Nous en profitons donc pour saluer chaleureusement Monsieur Mohammed Boubakeur, pour ce travail intellectuel d’une très grande rigueur qui a permis à un nombre significatif de musulmans (concernés au premier plan par les révélations faites par l'auteur) de pouvoir asseoir leurs connaissances  - par le biais du fait historique non opposable - sur la manière dont le pouvoir politique de ce pays a choisi et ce, depuis les premiers jours de la présence musulmane sur le sol français, de stigmatiser l’islam et ses fidèles ! Ce qui avouons-le n’est pas un mince apport dans ces temps où la déferlante « islamoparanoïaque » qui touche la France semble gagner jour après jour du terrain!

Merci à vous Monsieur,


Envoyé par l'auteur pour publication
par Mohammed Boubakeur



Campagne d’intimidation contre Hanin Zoabi, députée palestinienne à la Knesset

Publié le mardi 28 février 2012 sur le site info-palestine.net
Ma’an News

La police israélienne a donné son autorisation pour un défilé d’extrême-droite contre Hanin Zoabi - une députée palestinienne au parlement israélien - dans sa ville natale de Nazareth, ont rapporté les médias israéliens lundi.

(JPG)
Hanin Zoabi
Après avoir lancé une campagne sous le slogan, « Expulsez Hanin Zoabi de la Knesset », le parlementaire Michael Ben-Ari accompagnera les militants du groupe fasciste « Notre Terre d’Israël » dans le défilé à travers la ville palestinienne le 11 mars, a communiqué le journal Maariv.

Hanin Zoabi, qui appartient au parti palestinien Balad, a dit craindre que le groupe ne provoque des affrontements avec la population locale.

Première femme palestinienne à siéger au parlement israélien, Zoabi s’est attirée les foudres des israéliens de droite et d’extrême-droite pour son franc soutien aux Palestiniens.

Environ 20 pour cent, soit 1,3 million de personnes, de la population israélienne est aujourd’hui d’origine palestinienne.

Lire également :




27 février 2012 - Ma’an News - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.net/eng/ViewDet...
Traduction : Info-Palestine.net

URL du billet:  http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11854

Les forces d’occupation sioniste s’introduisent dans la maison d’un prisonnier libéré dans le cadre de " l’accord Shalit "

Publié le 27 février 2012 sur le site palestine-info


C’est cela VOTRE « miracle israélien » Mr Sarkozy ; c’est cela VOTRE « grande démocratie israélienne » Mr Hollande ?! 



NAPLOUSE, (PIC) -  A Naplouse, le lundi 27 février à l'aube, les Forces d'occupation israéliennes (FOI) ont fait irruption dans la maison d'un prisonnier libéré (dans le cadre de "l'accord Shalit") et l'ont fouillée ont déclaré  ses proches.

Ils ont déclaré que les soldats des FOI ont pris d'assaut la maison de Nidal Subhi sans préavis; ils ont sorti de force son père hors de son lit, avant de fouiller dans sa chambre, puis ils se sont dirigés vers la chambre de Nidal et celle de son frère et les ont saccagées.

Le père a accusé les pratiques des Forces d'occupation israéliennes d'être des vengeances menées contre les ex-prisonniers qui ont été libérés dans le cadre de l'accord d'échange conclu l'année dernière entre le Hamas et Israël dans le but de les terroriser. Il a affirmé qu'il n'y a aucune justification aux pratiques des Forces d'occupation israéliennes.


Nidal, qui a été libéré lors de la première vague de l'opération d'échange, avait déjà purgé huit ans de sa condamnation à perpétuité.

Traduction CCY

URL du billet: http://www.palestine-info.co.uk/en/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7LRp5qyCI0tI2L4t5zkQWeIpX9HMZcEgbnpJ84uDD4Rih5IuxMX7hhVYrcBwMNW4ObsE7h1osR5yYCfIyQgQDhYrDM0WvfzqhOVtFKzJZLQo%3d

Le bloc parlementaire Changement et réforme : l’arrestation par l’AP du fils d’un député du Hamas viole la réconciliation

Publié le 27 février 2012 sur le site palestine-info


GAZA, (CIP) – Le bloc parlementaire Changement et réforme affilié au Hamas a fustigé la sécurité palestinienne en Cisjordanie pour avoir arrêté le fils du député du Hamas Abdalrazek Omar, qui est détenu sous le régime de la détention administrative israélienne.

Le bloc a déclaré, dans un communiqué publié lundi, que la politique de violation des foyers des députés et l'enlèvement de leurs proches a affiché la désunion de la position du Fatah concernant la réconciliation nationale.

Il a demandé au Fatah de mettre fin à ces actes irresponsables et de brider ses agences de sécurité en Cisjordanie.

Le bloc a dit que toutes les factions palestiniennes devraient se concentrer sur la lutte contre l'occupation israélienne et ses crimes commis contre Jérusalem, la mosquée Al-Aqsa, et les prisonniers.

Traduction CCY

Mardi 28 février 2012 / Articles en anglais sur la Palestine occupée

MP Mansour urges Egypt to swiftly intervene to save the life of Shalabi
URL du billet: http://www.palestine-info.co.uk/en/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7xJMmxAKtbqDMDQIJHHXtdbwHrDMa7qxwXpnJ8Db5gm7TFlnyQ3RdacyDpyyEkSATdWKCwdeZWzUf%2fSLSSaFmQy7poyQ4JlBsRVcxyx2m2VQ%3d

Change and reform: PA arrest of MP son violates reconciliation
URL du billet:  http://www.palestine-info.co.uk/en/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7F7Qr8ejF5tvcU4ksVDuLJt%2bUBJFCP19nfZCEYYQz6u3Jsht%2fVQCuok3597iF4wgBtRpAik%2b5Mgd7OrXe9N0xFttaFxN0tC6Fb778HqyIkVs%3d

BDS Victory in Japan: Distributor drops Ahava because of the company’s illegal practices
URL du billet:  http://mondoweiss.net/2012/02/bds-victory-in-japan-distributor-drops-ahava-because-of-the-companys-illegal-practices.html

Judge strikes down lawsuit against Olympia Co-op boycott of Israeli goods
URL du billet:  http://mondoweiss.net/2012/02/judge-strikes-down-lawsuit-against-olympia-co-op-boycott-of-israeli-goods.html

IOF soldiers break into the home of liberated prisoner
URL du billet:  http://www.palestine-info.co.uk/en/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7LRp5qyCI0tI2L4t5zkQWeIpX9HMZcEgbnpJ84uDD4Rih5IuxMX7hhVYrcBwMNW4ObsE7h1osR5yYCfIyQgQDhYrDM0WvfzqhOVtFKzJZLQo%3d

Afghanistan rises in revolt against US occupation
URL du billet:  http://wsws.org/articles/2012/feb2012/pers-f27.shtml

Ten reasons why AIPAC is so dangerous

oa
Graphic from the Occupy AIPAC website - www.occupyaipac.org

URL du billet: http://mondoweiss.net/2012/02/ten-reasons-why-the-israel-lobby-aipac-is-so-dangerous.html

ADL enlists city of Oakland to block Atzmon event

gilad atzmon global march to jerusalem

URL du billet: http://mondoweiss.net/2012/02/adl-enlists-city-of-oakland-to-block-atzmon-event.html