jeudi 31 mars 2011

Islamophobie dans la France de 2011 / Témoignage de Malika

Nous vous présentons le long témoignage que Malika nous a envoyé hier ! Nous avons été en contact ce jour mais pour cause d’un emploi du temps surchargé ne permettant pas l’enregistrement d’une vidéo, elle nous a demandé de publier son témoignage écrit.


Par Malika,

As salam 'aleykoum wa rahmatullahi wa barakatu

Voilà après les nombreux témoignages que j'ai vus sur l'affaire des longues robes, j'ai voulu moi aussi témoigner de mon vécu.

Je m'appelle Malika, j'ai 19 ans et je suis élève de terminale S. Je redouble mon année de Terminale, je porte le jlbab et al hamdoulilahi cette année ça se passe bien au niveau de ma tenue vestimentaire dans mon nouveau lycée à part une fois où à l'entrée, ma proviseure m'a déclaré que la prochaine fois je devrais l'enlever car j’étais un "peu trop couverte" ; ça m'a fait rire, ça a même surpris une surveillante. Certes elle me l'a dit d'un ton très gentil, je ne lui ai pas répondu et j'ai continué mon chemin. Elle me voit toujours avec mais ne m'a rien dit depuis la dernière fois, peut-être à cause du fait que j'ai insisté, et que j'insisterai à le porter.

Je ne l'enlèverai pas c'est ma dignité et ma liberté!

Après avoir eu le petit entretien avec la proviseure, j'ai regagné mon cours de philo. Franchement, j'étais en cours de philosophie et j'ai eu des larmes aux yeux car ce n’était pas la première fois que je vivais ça mais ça m'a fait tellement mal ! Quand vous vous sentez directement discriminée croyez-moi ça fait un réel choc! La France d'aujourd'hui me dégoûte énormément.

Je suis malheureusement restreinte un peu au niveau du bandeau que je porte sur mes cheveux ; certes je le porte pas aussi grand que je le voudrais mais c'est mieux que rien... quand je compare ma situation à celle des autres al hamdoulilahi!

Déjà que je me sens comme une hypocrite devant Dieu, car enlever mon voile, c'est comme si on m'arrachait le cœur, et en plus de ça on ajoute des remarques blessantes et agaçantes dans nos façons de vivre.

Donc j'en viens à ma terminale de l'année dernière dans un autre lycée. A cette époque, je ne portais pas le jilbab mais tout simplement le voile avec certes des tuniques et des pantalons mais ça ne se voyait pas trop que je portais le voile or mon proviseur-adjoint de l'époque a dû me voir avec et depuis lors, ça se passait mal, c'est même monté auprès de l'infirmière ! Vous vous rendez compte de l'ampleur de l'islamophobie ?!

J'ai accompagné une amie au secrétariat des élèves et là il s'y trouvait. Il m'a demandé alors de retirer mon "couvre-chef", je lui ai répondu que « non » je le retirerai pas, que ce n'était qu'un bandeau ! Il m'a demandé alors de le réduire ; j’ai refusé et je suis alors sortie du bureau, mais au fil du temps il a insisté tellement que j'ai dû le rétrécir quand même…

On humiliait des sœurs qui portaient le voile en leur disant de retourner au grillage pour le retirer car elles ne l'avaient pas retiré correctement, comme il se doit" et qu'il fallait le retirer bien avant l'entrée du lycée ! Au lycée des sœurs parlaient entre elles en arabe, le proviseur adjoint les a interpellées pour leur dire: "ici on ne parle pas arabe, on parle français".

Votre liberté d'expression est même restreinte...

Franchement quand on allait au lycée, ce n'était pas pour avoir des cours normalement comme les autres élèves, non on y allait pour être encore une fois remises à l'ordre, on y allait pour voir un nouveau film de fiction, ou une comédie sur nous ; c’était du pur délire!

Concernant mon cas, juste pour ne pas avoir de problèmes, j'ai dû rétrécir mon bandeau… mais justement, tout prétexte était bon à vous faire du tort (et subhanaAllah comme à Blanqui à même pas trois mois du bac, ils agissent à l'approche des examens, je ne sais pas si c'est fait exprès mais ça m'a l'air quand même d'après les témoignages wa Allah u A'lam) je me suis donc dit que pour éviter tout problème je le rétrécirais quand même, mais ça ne s'est pas arrêté là !

Un jour, en accompagnant une camarade malade à l'infirmerie, l'infirmière m'a demandée d'un ton assez vulgaire de sortir carrément car elle m'avait demandée de retirer mon bandeau et que j'avais refusé de le faire. J'ai voulu m'expliquer et donc me défendre, mais elle ne m'a guère laissée parler. Quand elle me parlait, elle parlait d'un ton violent, en me disant que les garçons enlèvent leurs couvre-chefs à l'entrée du lycée et donc, que je devais faire la même chose. Ce qu'elle oubliait c'est que dans le lycée même, il y avait écrit dans les "10 points clé du règlement", d'avoir une tenue décente or je ne voyais pas cela, chez toutes les filles, cette tenue décente. Et quand on leur parlait de ces filles, ils nous disaient qu'ils leur disaient de ne pas venir habillées de cette façon, mais c'était faux ! Avec elles, ils se contentaient juste de faire des petits rappels contrairement à nous. L'infirmière me regardait mal ; à croire parfois que j'avais commis un crime en couvrant mes cheveux, la paranoïa laïque a dépassé ses limites.

Des sœurs qui portaient justement des robes longues se sont faites virées une semaine avant leur bac de français ! (Je précise qu'elles ont pu réintégrer le lycée à la rentrée 2010, mais c'est quand même odieux d'être virées pour ça!)

Une petite anecdote: une camarade à moi de l'an passé s'était suicidée. Toute la classe avait été mise au courant, la CPE est venue nous voir ainsi que le proviseur-adjoint qui ne m'a pas dit un mot pour mon bandeau… mais elle, elle s'est permis ce jour-là sans aucune gêne de me dire de retirer mon bandeau ! On annonçait la mort d'une personne qu'on avait côtoyée fort longtemps mais cela n’a pas empêché qu’elle se permette de faire quelques petits rappels à l'ordre même dans ces moments-là! Quand il s'agit d'une élève musulmane…

Ce qui a été le plus dur pour moi c'est le manque de soutien de ma mère… Peut-être qu'elle avait peur que ça aille loin, qu'elle avait peur pour moi, on en n'a plus reparlé... C'est pour ça que je lance un appel aux parents ; il faut soutenir énormément vos enfants, c'est de vous dont ils ont besoin, certes il y a les amis... mais les parents sont la base, aidez et soutenez vos enfants quand ils sont confrontés à ces épreuves! Faut pas hésiter à demander des comptes à ce niveau-là, c'est de vos enfants dont il s'agit et de leur scolarité.

Franchement depuis, le lycée m'a dégoûtée, en plus de mes problèmes personnels, il y avait la pression du bac au lycée. Je venais plus ou rarement en cours, j'avais plus la volonté de continuer et je n'ai donc pas eu mon bac...

Voilà qu'est-ce que ce système veut que l’on devienne, des élèves objets sans conscience, ni morale, des élèves embrigadés par cette société, et quand quelques-uns ne veulent pas se conformer à leur volonté, on essaie alors de mettre des entraves à leurs projets, à leurs souhaits, et donc à leur vie mais al hamdoulilahi, Allah est Grand!

Voilà je voudrais juste passer un message aux sœurs qui sont dans la même situation dans laquelle j'étais l'année dernière et dans laquelle sont nombreuses de nos sœurs, qu'elles lâchent pas l'affaire, et qu'elles ne cèdent pas à leurs souhaits, c'est que comme ça qu'on leur montrera qu'on est pas en tort comme l'a dit la sœur Rahma ! Ce n’est pas le cas, ce sont nos droits et notre dignité dont il s’agit !

L'islamophobie avance et gagne du terrain, je vois plus d'islamophobes qu'avant on est mal regardé dans la rue, à croire qu'on n'est pas des gens normaux, on remet en cause nos choix religieux et même dans l’espace public. Un jour je prenais le RER et une dame ayant la trentaine, m'a regardée et a dit à celle qui l'accompagnait: " Qu'est-ce qu'elle m'énerve avec son voile!" et lui a ajoutée, un truc du genre: " Nous sommes dans un pays laïc, nous on n'a pas à montrer nos signes religieux en public", je crois qu'elle devrait revoir la définition du mot "laïcité". Je me suis tue, il ne faut pas leur montrer qu'on est plus bête qu'eux !

Il y a aujourd'hui des fous de la laïcité et leur nombre s'accroît malheureusement. On est dévisagé, mais ce n’est pas étonnant c'est le souhait de ce gouvernement fonctionnant aux faits divers ; une politique de "combat" contre les musulmans pas encore "Français" !

Que ce soit la gauche ou la droite c'est la même chose, c'est un même système, on a la tête de ce pays des dirigeants qui se font la "guerre entre eux" (je parle bien évidemment de la gauche et de la droite) on dirait des gamins dans une cour d'école, formant deux clans et s'insultant chacun, de méchants, d'incapables, au lieu de résoudre ensemble d'autres problèmes d'ordre économique, social qui touchent ici TOUS les Français... C'est malheureux à dire ça mais c'est ça la politique de la France aujourd'hui, une politique dénuée de sens.

Où sont d'ailleurs les institutions comme le CFCM, censées "représenter" les musulmans de France ?! Leurs frères et sœurs sont discriminés et eux se contentent de donner des mini interviews pour représenter une nouvelle image de l'islam ! Ce qu'il représente c'est Sarkozy et sa politique islamophobe ; une politique censée construire un "islam de France", à croire que l'islam est une religion barbare et a besoin de modernité...

Je suis musulmane mais je ne suis pas barbare !

On en vient à monter le cerveau de mon voisin, quand il me demande maintenant si le voile que je porte, n'est pas "politique"!

Ce n’est pas étonnant aussi cette montée de l'islamophobie avec les faux débats qu'on mène ; stigmatiser une population n'est pas la solution aux problèmes socio-économiques.

Aujourd'hui ce sont les sœurs qui sont touchées, demain ce sera qui?

Sincèrement ce n'est pas dans cette société que je veux voir mes enfants grandir in sha Allah...

Qu'Allah nous guide et nous aide dans notre foi, qu'Il nous pardonne et nous mène sur la Voie de la vérité. Amine!

Malika

---------

Note

Seuls les quelques fautes d'ortographe ou de frappes ont été corrigées!

15 commentaires:

Ahmed a dit…

je suis boulversé; je n'imaginais pas une telle souffrance chez nos soeurs!

Anonyme a dit…

Je me sens minable! Je ne sais pas quoi dire face à une telle souffrance exprimée avec beaucoup de dignité!

Safia a dit…

Témoigner et dénoncer ces agissements constituent déjà une étape importante et nécessaire. A présent, il est plus qu’urgent de se mobiliser afin d’endiguer les avancées de tous ces falsificateurs de la dignité humaine.
Et qu’ALLAH Le-Tout-Puissant nous pardonne si nous avons été absent face à toutes ces souffrances et injustices vécues par nos sœurs et frères.Amin.

Anonyme a dit…

Comment peut-on traiter ces filles de soumises?! Moi à travers leurs discours, j’entends au contraire des filles plus éveillées que la plupar des lycéennes! Je ne suis pas sûre que beaucoup d’adultes soient en mesure de décrypter la politique de Sarkozy aussi clairement!
Ce qui me laisse sans voix c'est la forces des convictions de ces musulmanes! Elles ne veulent pas renoncer à ce qu'elles sont et moi je dis que rien que pour cela on devrait sentir du respect pour elles!

Une étudiante

Anonyme a dit…

C’est dingue tous ces témoignages! c’est comme si d’un seul coup on atterrissait sur terre et que l’on découvrait en direct c’est quoi vraiment l’islamophobie ; comment elle se manifeste et comment elle fait souffrir gens qui ont pourtant le droit d’avoir des convictions religieuses !

Aïcha a dit…

Je suis musulmane, je ne porte pas le voile et je crois que je n'ai pas été capable de voir douleur de mes soeurs ces dernières années!

Anonyme a dit…

Comment étudier sereinement quand chaque jour quand on part la peur au ventre au lycée?!

offensive véridique a dit…

La réalité c'est que chacun tente d'occulter le malaise pourtant patent ! Quand Rahma a dit qu'ils s'attaquaient aux plus faibles car les femmes ont tendance à ressentir cette souffrance de façon à ce qu'elles s'en renferment, elle avait mis en évidence un des problèmes ! En effet, au meilleur de leur âge, nos soeurs se retrouvent violemment heurtées dans leur dignité et c’est l'orientation toute entière de leur vie qui se voit contrainte d'être modifier. Avec tout ce que soulève précisément les différents témoignages quant aux comportements des fonctionnaires, Il y a de l’autre côté de leur vie, ce point pervers que le reste de la "communauté" : les frères et les adultes-parents, fuient cette réalité, voire en sont indifférents ! Selon les cas dramatiques de nos sœurs, leurs parents et leurs frères ne cessent d’ignorer leurs douleurs ; d’autres les font culpabiliser, et pire encore elles sont parfois méprisées ! Comment expliquer cette dichotomie, des sœurs d’une conviction inébranlables et des musulmans apathiques ? Très simplement et très amèrement pas le fait que tous ces gens se sont sans cesse compromis et soumis aux diktats les plus injustes imposés par le pouvoir. Et voilà qu’ils avaient réussi à « s’intégrer » ou souvent à raser les murs ; et ces sœurs osent mettre les pieds dans le plat !!! C’est parce que nos sœurs affirment ce qui est immuable en nous, cette foi consciente et agissante, que les uns tentent de l’anéantir et que les autres ne veulent surtout pas voir (tellement cela remettrait en cause leur lecture entière de la foi !). Seulement souvent on m’a dit que lorsqu’on veut humilier un peuple, on humilie ses femmes ; et lorsqu’on veut honorer un peuple, on honore ses femmes !
En 2011, aujourd’hui, dans la société française on a décidé d’humilier les musulmans en humiliant les jeunes filles musulmanes. Que va faire le reste de la « communauté » ? Participer à l’humiliation ou bien enfin prendre conscience que la dignité toute entière de la communauté musulmane repose sur la défense de nos sœurs ?

Anonyme a dit…

Laïcité de 2011 = racisme d'autrefois!

Anonyme a dit…

Quelle détermination!Quelle force!
Respect

Anonyme a dit…

As salamu aleykoum wa rahmatulahi ta'ala wa barakatuh.

Je tiens a encourager mes soeurs fillahi et j'implore Allah soubouhanou wa ta'ala de nous venir en aide.
Je suis actuellement dé-scolarisé, il mettait devenue insupportable de retirer mon hijab à chaque fois que je rentrais en cours(je l'ai fais pendant 1 an),donc à la rentré 2010-2011 j'ai décidé d'interrompre mes cours,obliger de mentir à mes parents que je n'ai pas trouvé de lycée As starfillulahi.
Comme le soulève très bien Malika les proches ne nous soutiens pas; mes parents me monte le crâne tous les jours pour que je cherche du travail,mais je n'ai pas arrêté les cours pour aller travailler et enlever mon hijab encore. Malgré moi j'ai fais les boîte d'intérim et encore les mêmes problème,certaine boîte nous demandes même de retirer nos hijab avant d'entrer ou on à le droit à des réflexions du genre:" vous comptez vraiment trouver du travail comme ça???!!!".
Je suis actuellement en stresse constant car la prochaine rentré arrives et tous les jours on me demandes si j'ai chercher un lycée,si je sais se que je veux faire l'année prochaine.... :(
Et quand je vois se que vive les soeurs actuellement il est hors de question pour moi d'aller a l'école en pantalon.
Donc on se retrouve dans une situation intenable je déprime wallahi, les fesses entre 2 chaises à la maison on te force à aller en cours ou à travailler malgré les contrainte et dehors on ne veut pas de nous.
Si seulement il savait que c'était une bagarre constante pour porter le hijab,et s'il savait la souffrance dans laquelle il nous mettes....

LE VOILE MON CHOIX,MA LIBERTÉ MON DROIT

Anonyme a dit…

Je suis désolé , bien que je sois musulman je ne compatis pas à votre douleur! parce que cette situation est le résultat de la lacheté des musulmans de France!!!
J'ai même honte d'etre musulman en France et hors de France! les musulmans de France sont devenus la honte des musulmans d'Europe et du monde!

Les politiques provoquent sans cesse et sans cause les musulmans et il n'y a aucune organisation musulmane pour leur répondre !!!
les musulmans , au lieu de répondre politiquement se vautrent dans des débats sur l'islamophobie des civils!!! énorme erreur car ce ne sont pas les civils qui créent cette situation! la société civile est très peu islamophobe! ce sont les politiques qui attisent la discorde en France!!
Pourquoi ne pas répondre à ces politiques par une provocation bien dirigée et stratégique du point de vue politique??? il suffirait qu'une grande organisation musulmane organise une grande rencontre avec le Front Nationale et ce sera la panique dans la classe politique...

Anonyme a dit…

bientôt tous les musulmans d'Europe et du monde qu'ils soient touristes, ou de passage éviteront de mettre les pieds en France. même les musulmans belges hollandais ...feront un détours et ne passerons plus par la France!!! et cela grâce au musulmans français !!!! à ce moment-là les musulmans de France seront enfermés dans leur misère et leur turpitude!!! et partout où ils iront, dans le monde ils seront méprisés, car indignes et futiles!

je m'explique cette faiblesse de l'Islam en France par le fait que la majorité viennent d'afrique du nord et d'afrique noire, or ce continent est très inculte et soumis à vents et marées! et on voit bien leur manque de discernement en voulant défendre des positions alors qu'ils ne sont pas ancrés dans la société française, ils n'ont jamais réussi à se faire respecter!!! c'est comme si ils voulaient construire une maison en commençant par le toit!!!

Anonyme a dit…

mais que font les parents de ces filles? ils ne vont pas se plaindre? manifester? mettre des "tartes dans la gueule" a ces responsables d' ecoles? retirer leurs enfants de ces etablissements?...et je retiens mon imagination....

la paix pour tous dans le monde a dit…

Salam Alaykoum, nous sommes musulmans et non pas des minables!!! Qui est le créateur des cieux et de la terre ? C'est Allah et les gens qui nous gouvernes le savent mieux que nous!!! Mais eux sont là pour diviser nos peulpes, nos familles et nos coeurs. Une association dont je suis le président viens de voir le jour. On va se mobiliser et rétablir la paix dans le monde avec la grâce d'Allah.
contact : lapaixpourtousdanslemonde@yahoo.fr