mardi 23 novembre 2010

Mosquée d'Epinay-sur-seine: la police convoque le responsable du CCY, l'imam et deux responsables de l'association de la mosquée!

par le Collectif Cheikh Yassine

Dalil Boubakeur; à sa droite, le maire d'Epinay Mr Hervé Chevreau; à la droite du maire, Hamid Boushaki le sous-marin

Le 29 octobre 2010, nous avons publié sur ce blog un communiqué des musulmans d’Epinay-sur-seine dans lequel ces derniers informaient de la situation incroyable dans laquelle il se trouvait depuis le 20 octobre dernier, date à laquelle, Dalil Boubakeur, recteur de la Mosquée de Paris est venu signer en catimini une convention de gestion entre la mairie d’Epinay et la Mosquée de Paris! Le maire d’Epinay, Mr Hervé Chevreau, sans crier gare, avait en effet décidé de transférer la gestion de la mosquée d’Epinay à la Mosquée de Paris de Dalil de Boubakeur! Donc, le 20 octobre, celui-ci est arrivé sur la pointe des pieds à la mosquée d’Epinay pour prendre possession de la manière la plus officielle qui soit et dans le mépris le plus total des musulmans d’Epinay (ces derniers ayant été mis au courant par le plus grand des hasards une heure avant la signature qui devait avoir lieu à la mosquée !)

Nous sommes en présence « d’un coup d’Etat » digne des républiques bananières réalisé sur une mosquée ! Et pour le coup, il est manifeste que Monsieur Chevreau a pris ses administrés musulmans pour des chèvres !

Sauf qu’à Epinay-sur-seine, nous sommes en République française laïque et qu’il est dès lors, totalement inadmissible, qu’un magistrat d’une commune s’ingère de près ou de loin dans les affaires du culte musulman ! De quels pouvoirs un maire de France dispose t-il pour agir en coordination évidemment avec un sous-marin qui est à la tête de l’association qui tenait jusqu’alors la mosquée (le Chalghoumi d’Epinay se nomme Hamid Boushaki) pour décider à qui revient la gestion d’un lieu de culte musulman sans le consentement des fidèles qui prient dans ce lieu de culte ! Quand nous parlons de gestion, nous ne parlons pas seulement de gestion financière, mais nous insistons beaucoup plus encore sur la gestion purement religieuse de la mosquée. Car la signature d’une convention de gestion avec la Mosquée de Paris est un packaging bien ficelé qui inclut la présidence de la mosquée, la trésorerie et surtout l’imam. Quand votre mosquée se retrouve sous l’autorité de la Mosquée de Paris et bien en tant que fidèles musulmans vous allez devoir écouter des prêches très orientés sauce Dalil Boubakeur ! Tous les musulmans consciencieux savent parfaitement de quoi nous parlons...

Une seule question se pose alors ! Est-ce que ce type de basses manœuvres sont acceptables pour les fidèles de la mosquée en question ?! L’Union des Associations Musulmanes d’Épinay-Sur-Seine et le Collectif des membres démissionnaires de l’Association IMS ont répondu à cette question par la négative en dénonçant et en rejetant la décision arbitraire et unilatérale du Maire Hervé Chevreau et de son parfait « adjoint » Hamid Boushaki, président de l’association IMS, d’attribuer à la Mosquée de Paris la gestion absolue du centre cultuel d’Épinay-sur-seine.

Dire non, cela signifie de facto se mettre en action pour faire changer une situation inacceptable ! C’est ce qu’on fait les fidèles qui se sont mobilisés plusieurs fois depuis la signature de cette scandaleuse OPA sur leur mosquée ! Sans résultat, au contraire, puisque jeudi dernier, au moment de la prière du Maghreb, leur mosquée a été fermée par décision du maire !

Suite à cette fermeture brutale qui a laissé les fidèles musulmans sans mosquée, ces derniers avaient décidé de mener une action de protestation citoyenne vendredi dernier avant la prière du vendredi ! Il s’agissait clairement de signifier au maire que ce n’est pas aux politiques de s’ingérer dans les affaires cultuelles des musulmans ! Environ 300 musulmans se sont déplacés ainsi que les forces de l’ordre qui au départ n’était pas très nombreuse!

Le scénario s’est rapidement transformé lorsque les fidèles ont décidé de faire la prière du vendredi sur place ! De très nombreuses brigades de CRS sont alors arrivées et ont encerclé les fidèles ; comme à Drancy les forces de l’ordre se sont aussi postées sur les immeubles ! Bref le décor purement répressif était planté ! Quelques instants après commencé son prêche, l’imam a été bousculé à deux reprises et stoppé net par la police ! Après de longues discussions, le commandant de police a déclaré que la mosquée allait être ouverte et que les fidèles allaient pouvoir y faire la prière ! Une fois sur place, ces derniers ont bien entendu trouvé portes closes et force a été de constater que l’honnêteté du commandant de police n’a pas dépassé celle du maire ! Ce qui explique l’égard et le respect que tous ces gens ont pour les musulmans que nous sommes !

Depuis jeudi dernier toutes les prières se font donc dehors pour les musulmans d’Epinay !

A la demande des responsables de la mosquée d’Epinay, le Collectif Cheikh Yassine a apporté son soutien sur le terrain et dès ce matin, on a pu constater, que la mécanique d’intimidation s’est mise en marche et des convocations au commissariat d’Epinay sont tombées pour le responsable du collectif, pour l’imam et deux responsables de la mosquée d’Epinay.

Pour dénoncer ces méthodes coloniales et pour affirmer notre détermination à combattre toute ingérence dans les affaires de notre culte soyons massivement présents ce mercredi à 17 heures, devant le commissariat d’Epinay-sur-seine , situé à côté de la mairie au 40 rue Quétigny 93 800 Epinay- sur-seine et quelques centaines de mètres de la gare RERC d’Epinay-sur-Seine !

Le Collectif Cheikh Yassine

A lire aussi

Ingérence politique à la mosquée d’Epinay-sur-seine

de l'article: http://oumma.com/Ingerence-politique-a-la-mosquee-d

2 commentaires:

Syrines a dit…

Salem aley koum

Les manifestations sont certes un moyen de démontrer que les têtes pensantes musulmanes sont omniprésentes, mais il faut aussi porter l'affaire en justice, l'état n'a pas à s’immiscer dans les affaires religieuses.

resistance.palestinienne a dit…

Assalam alaykoum,
Nous acquiessons à votre requête et nous vous informons qu'un avocat a déjà été saisi de l'ensemble du dossier!
Bien à vous,
Le CCY