lundi 15 novembre 2010

Le CRIF dénonce l’exposition du Musée d’art moderne consacrée à Gaza

Publié le 15 novembre 2010 sur le site lecrif.org

Le CRIF est indigné par l’exposition présentée au Musée d’art moderne de Paris sur des personnes mutilées à Gaza.

Kai Wiedenhöfer, connu pour ses positions violemment anti-israéliennes ne veut pas simplement montrer des victimes d’opérations de guerre comme il y en a malheureusement dans tous les conflits armés. Ce photographe fait œuvre de propagande. Il veut ignorer que de nombreux Israéliens aussi ont été victimes et marqués à vie par des attentats dont la plus grande partie a été organisée par le Hamas qui fait peser une loi de fer et de haine sur Gaza.
Cette focalisation contre Israël est un acte de militantisme politique que ne devrait pas accepter le Musée d’art moderne de Paris, qui est sous la responsabilité de la ville de Paris.


Notre commentaire

Le CRIF OSE être « indigné par l’exposition présentée au Musée d’art moderne de Paris sur des personnes mutilées à Gaza. » !!!

Mais de quoi j’me mêle ? !!!

Ils sont qui ces gens-là, pour se sentir INDIGNÉS qu’un artiste/photographe allemand puisse témoigner de la réalité du génocide de Gaza réalisé bestialement par les propres amis du CRIF ; INDIGNÉS que nous puissions avoir envie, tous, d’inscrire ces images dans notre conscience pour la Mémoire collective de l’humanité!

Nous ne savions pas, jusqu’à aujourd’hui, que dans la France de 2010 il existait une police politique « crifienne » du type de la Tcheka ( police politique dans la Russie de l'après Révolution) qui était chargée de traquer les artistes et les musées qui veulent témoigner des crimes sionistes commis chaque jour en terre de Palestine occupée et du génocide de Gaza en particulier ! Le KGB n’avait pas un autre rôle que celui-là si nous ne nous abusons pas!!! Parce que c’est bien de ce comportement-là dont on parle-là dans ce communiqué ! Ce travail de témoignage est décrit comme « une focalisation contre Israël », d’« acte de militantisme politique que ne devrait pas accepter le Musée d’art moderne de Paris, qui est sous la responsabilité de la ville de Paris. »

La Tchéka traquait et éliminait les opposants aux bolcheviks Mr Prasquier !!! ... Mais même dans la Russie de Dmitri Medvedev nous n’en sommes plus tout à fait là en 2010 !!! Alors ce n’est pas encore aujourd’hui que de telles pratiques vont commencer à avoir cours dans notre pays Mr le président du CRIF, car nous nous y opposerons fermement !

La France est un pays libre Mr Prasquier !

Et par votre communiqué indigne, sachez que vous avez fait la meilleure des publicités à cette NECESSAIRE exposition dont nous avons déjà parlé deux fois sur notre site !!!

Chacun doit d’ailleurs s’y rendre en masse, pour bien montrer au CRIF, combien ces méthodes sont INSUPPORTABLES pour les consciences!!!

---------------

Rappel

Le Musée d’art moderne de la Ville de Paris présente l’exposition du photojournaliste allemand Kai Wiedenhöfe. Ce sont 80 clichés pris entre décembre 2009 et janvier 2010 qui témoignent de l'extrême violence de l'opération Plomb durci menée contre les Gazaouis et la bande de Gaza! Les clichés des bâtiments détruits et des corps amputés provoquent véritablement une grande émotion chez toutes les personnes qui prennent le temps de venir voir ce que fut la réalité des massacres de Gaza...
Une dernière petite chose : cette exposition ne fait pas plaisir du tout, mais alors pas du tout à tous les partisans d'Israël! Il suffit de voir en quels termes il qualifie ce magnifique travail de Kai Wiedenhöfe sur leurs sites !




Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu'à 22h

Métro Alma-Marceau ou Iéna
RER C Pont de l'Alma
Bus 32, 42, 63, 72, 80, 92
Station Vélib' 2 rue Marceau

2 commentaires:

Hannah a dit…

La lecture de ce billet me rappelle une tristement célèbre répartie qu'aurait fait Picasso en 1937 à Otto Abetz. Ce dernier, ambassadeur de l'Allemagne nazie en France, découvrait "Guernica" exposée pour la première fois au public (au pavillon espagnol pendant l'exposition universelle de 1937).

- C'est vous qui avez fait cette horreur ? demande-t-il à Picasso

- Non, c'est vous, répond Picasso.



....

Anonyme a dit…


C'est une parallèle très bien tracée !