jeudi 25 novembre 2010

Journée de la jupe: quand les femmes se sont battues pour porter le pantalon!

par le Collectif Cheikh Yassine

Les hôtesses du Mondial 2008 partie 1


Des journées de la jupe, il y en a chaque jour du mondial de l'automobile dans tous les pays occidentaux!!! On exhibe de jolies femmes; toutes vêtues de jupes ou de robes très courtes (c’est le code imposé par la loi du marché) pour mieux mettre en valeur et in fine vendre des carrosseries de voitures... (d’où sans doute l’expression peu ragoutante audible à tour de bras dans cet endroit éminemment fréquenté par des hommes : "Oh regarde la jolie carrosserie "!!! ...)

Femmes en jolies jupes utilisées comme de vulgaires produits marketing; tout un programme dont les concepteurs de pub, y compris bien entendu ceux de l’agence de publicité Publicis (la principale actionnaire étant Élisabeth Badinter), se servent à foison car, quoi de mieux que de susciter le désir, pour faire de l'argent !

Où sont alors les Claire Chazal, les Audrey Pulvar, les Elisabeth Badinter, les Zazie et toutes les autres qui soutiennent ostensiblement cette journée de la jupe organisée par la très vénale Sihem Habchi, présidente des NPNS, pour dénoncer cette utilisation odieuse des femmes à leur dépens ?! Des femmes en jupes exhibées pour vanter des produits destinés aux hommes qui en sont les consommateurs et que les femmes doivent avant tout séduire ? Qui les hommes s’attendent-ils à consommer? Les objets vantés ou bien ces femmes exhibées ainsi?! C’est bien cela dont on parle, n’est-ce-pas ?!

C’est pourquoi en 2010, nous disons que dans notre République, il n’est pas concevable que le respect des femmes puisse être associé à un bout de chiffon en l’occurrence une jupe !

La liberté de toutes les femmes c’est d’abord la liberté d’être, la nécessité d’être respectées au même niveau, dans leur corps et dans leur intelligence.

La liberté des femmes est d’abord celle de se vêtir comme elles l’entendent ; porter ou non une jupe ne saurait déterminer en aucune façon le degré de respect auxquels elles ont droit de la part des hommes et cela dans absolument toutes les sociétés du monde n’en déplaisent à toutes celles qui ont cru intelligent de s’associer auprès des NPNS et à cette action marketing méprisante pour les femmes puisqu'élevée pour le temps d'une journée au rang de diktat dans notre pays!

La réalité est que cette journée d’action des NPNS, est juste un odieux coup de pub de plus pour renvoyer un message ciblé et ô combien porteur dans la France islamophobe: «La jupe, c’est l’anti-burqa ! "C’est donc bien les femmes musulmanes habitant les cités que les NPNS et ses très médiatiques copines ont voulu stigmatiser à nouveau et qui ne fait que dévoiler les combats très sélectifs de ces personnes dans la mesure où l’on sait parfaitement que les violences faites aux femmes sont très loin d’être l’apanage des classes issues de l’immigration ou des classes sociales défavorisées!

Juste un dernier point à propos de cette journée de la jupe que les femmes devraient porter aujourd’hui tel un étendard de leur féminité et de leur libération gagnée ; il faut quand même se rappeler qu’il y a plusieurs décennies, c’était le port du pantalon qui était très mal vu chez les femmes. En effet, la loi du 26 Brumaire de l’an IX de la République déclare que "toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l'autorisation...". "...Cette autorisation ne peut être donnée qu'au vu d'un certificat d'un officier de santé...". Madame Habchi ne peut ignorer que cette loi est toujours en vigueur, que le législateur ne semble pas empressé de l'abolir et que de facto, le port du pantalon est donc toujours, de par la loi, interdit aux femmes en France... Ce qui est quand même un comble alors que NPNS brandit la jupe comme l'étendard de leur combat pour leur émancipation!

Tout cela pour dire, qu'on use donc encore une fois du côté des NPNS, d’un symbole purement stéréotypé et marketing pour faire parler de soi, mais surement pas d’un symbole qui permettrait de mettre en valeur le respect de la dignité à laquelle toutes les femmes, sans exception, aspirent et à laquelle elles ont toutes droit !

Le Collectif Cheikh Yassine

URL de la galerie photo: http://www.webcarcenter.com/dossier/evenements/salon/mondial-automobile/2008/hotesses/hotesses-mondial-automobile-2008-8.html

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Excellent!
Il fallait y penser, et le parallèle est éloquent. Prises dans le piège de leurs contradictions ridicules, elle nous font poser la question de : Jusqu'où la bêtise et la haine peuvent aller? Apparemment elles (NPNS et autres) ont décidé qu'elles allaient tenter la performance et qu'elles allaient se retrousser les manches pour essayer de repousser toutes les limites de l'absurdité. Chacun ses combats...

Anonyme a dit…

Exactement!
Le symbole de la jupe "courte" est une résistance... A quoi????? on aimerai bien connaître effectivement quel est le combat des npns si ce n'est que fermer les yeux sur la prostitutions des femmes en France sur les boulevards de paris!!!! Où sont les "ninis"???? lorsque ces P... sont Soumises aux MACROS?????????

Anonyme a dit…

Salamou 'Aleykoum
il suffit de parler de la jupe pour que l'on comprennent ce que vous voulez dire, pas besoin d'afficher des images illicites qui porteront préjudices à la personne qui les à mis en ligne et aux internautes qui vont les regarder.
Craignez votre Seigneur et enlevez-les!
baraka Allahou fikoum.

resistance.palestinienne a dit…

Chère sœur, cher frère
Nous savions qu’accompagner cet article de ces photos allaient provoquer quelques remous chez les croyants... ce que nous comprenons parfaitement et nous respectons profondément.
Lorsque l’on fait un travail sur ce sujet le but n’est certainement pas de choquer ces derniers ... mais nous savons que pour eux la règle est simple et connue de tous: baisser le regard devant une situation qui ne sied pas aux principes de la foi!
Nous pensons que si nous voulons faire prendre conscience des incohérences qui se multiplient dans cette société et de ce qu’elles entrainent de terriblement inquiétants pour le vivre ensemble et le respect de l’autre, en l’occurrence le respect des femmes et particulièrement des femmes musulmanes, il nous faut à certains moments parler franc et être audibles de tous !
Lorsqu’on fait un travail de ce type il y a toujours des choix à faire ; choisir c’est toujours renoncer à quelque chose ; pour ce sujet nous avons décidé que les musulmans sauraient se conduire avec les outils de la foi qui sont les leurs mais notre priorité était de mettre tous ceux qui peuvent soutenir ce genre d’opérations marketing et les NPNS, devant leurs incroyables contradictions qui ne sont qu’au service de leur perpétuelle posture arrogante !
Bien à vous,
Assalam alaykoum wa rahmatou llahi wa barakatou,

Anonyme a dit…

Wa alaykum salam Wa rahmatu lahi Wa barakatuh, ce texte répond non seulement très justement au débat sur ce qu'on a appelé la liberté de la femme alors que ça nous toujours était que la liberté de se dépraver ! Mais ce texte est d'autant plus crucial qu'il ballaie aisément toutes les allégations a l'encontre du choix de la femme musulmane ! Certes les photos sont choquantes mais elles permettent de comprendre, par ce choc visuel inévitable, combien l'humiliation faite aux femmes est insupportable et sérieusement j'ai ressenti cette humiliation dirigée aujourdhui vers les seules musulmanes de manière si révoltante après lecture du texte. Il est évident que ce n'est pas une légitimation de ce "marketing" qui a été voulu mais bien de mettre dos a dos les mots tel que "liberté" "émancipation" etc avec ce qu'ils traduisent dans la réalité, a savoir un conformisme inégalé et pire une mise en objet systématique ! C'est pourquoi évidement nous fermons les yeux sur ce genre de chose, et nous prenons la ferme résolution de tout faire pour ne surtout pas entrer dans cette conception de la femme !

LE GAY SAVOIR a dit…

Adjani est Juive de par sa mère ! Bon à savoir.

Anonyme a dit…

c'est comme mettre les femmes sous les cac poubelles = Burka.
C'est comme mettre les fleurs sous des sacs noir, 'quelle beauté'.
C'est la façon de insulter la beauté de la création.