dimanche 19 avril 2015

Mort d’un résistant d’al-Qassam lors d’exercices militaires


Gaza – CPI

Un résistant est mort et deux autres ont été blessés, matin (18,4), accidentellement alors qu’ils s’entraînaient sur la frontière Est du quartier de Shijia à Gaza.

El-Qassam a expliqué, dans un communiqué militaire, que le militant Nafed Said Maghni (52 ans) a été tué accidentellement par une balle lors de son entraînement.

Des sources locales ont déclaré que deux autres résistants ont été blessés à la tête et leur état est stable.

Ma famille disparue en Syrie : nommer et dénoncer les coupables

Nous devons nous rappeler que 18 000 personnes demeurent encore piégées dans Yarmouk et que, même tardivement, nous devons organiser quelque chose en leur nom. Quoi que cela puisse être.

Des habitants de Yarmouk tentent de se réchauffer autour d’un feu
 au milieu des décombres de leur quartier - Photo : MEE

Les membres de ma famille dans le camp de Yarmouk en Syrie ne donnent plus signe de vie depuis de nombreux mois. Nous n’avons aucune idée de qui est mort et de qui est vivant. À la différence de mon autre oncle et de ses enfants en Libye qui se sont sauvés de la guerre de l’OTAN et sont restés vivants mais en se cachant plusieurs mois dans un coin de désert, la famille de mon oncle en Syrie a complètement disparu, comme avalée par un trou noir, dans une complète autre dimension.

Raed Salah : Nous allons reconstruire tout ce qui a été démoli par Israël


Jérusalem occupée – CPI

Des centaines de Palestiniens dans la Ligne verte ont effectué la prière du vendredi dans le village de Dahmesh au sud des territoires occupés en 1948 par solidarité avec ses habitants dont les maisons ont été démolies pour "avoir été construites sans permis israélien".

Au pied des monts en Cisjordanie occupée, de jeunes Palestiniens découvrent l'escalade (MAGAZINE)

Par Shatha YAISH Yabroud (Territoires palestiniens), 19 avr 2015 (AFP) - Pieds et mains agrippés à la paroi rocheuse, Salwa progresse sous les encouragements de ses camarades au pied de monts escarpés en Cisjordanie occupée, où l'escalade fait des débuts prometteurs.

Après quelques efforts, cette Palestinienne de 23 ans arrache son premier certificat: la voilà grimpeuse "expérimentée", au bout de trois journées passées à gravir les rochers du village de Yabroud, à une trentaine de kilomètres de Jérusalem où elle vit. "L'escalade m'a beaucoup appris", lance la jeune femme, son visage rayonnant entouré d'un voile gris. "Cela m'a appris à ne jamais abandonner, à me dépasser, à me servir de ma force mentale pour continuer à grimper et pour aller au-delà de la souffrance physique et atteindre le sommet", dit-elle encore à l'AFP. "Ca fait vraiment peur", renchérit Omar Abou Ara, 22 ans, venu de Jénine dans le nord de la Cisjordanie occupée. "Il faut se forcer un peu au début. Mais c'est l'occasion de réaliser quelque chose qui n'a jamais été fait dans ce pays", dit-il, enthousiaste.

La reproduction de la tyrannie

L’aspect le plus douloureux du succès de la contre-révolution qui a suivi le ainsi-nommé Printemps arabe, est non seulement le retour de la tyrannie à travers le Moyen-Orient, mais également la reproduction de la culture de la tyrannie dans les médias et la société.

Jeune manifestante face à la police, à Bahreïn - Photo : Getty/John Moore

C’est presque comme si la tyrannie étaient l’état naturel des choses, et que dans les pays arabes, la justice et l’équité étaient considérées comme l’exception et pas la règle.

Explosion devant le siège de l'Unrwa à Ghaza

La hausse de ces violences depuis la guerre de 2014 fait redouter une 
dégradation de la situation sécuritaire dans la bande de Gaza. Ph : i24news.tv

Une explosion a pris pour cible samedi soir l'agence de l'Onu pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa) à Gaza, sans faire de victimes, ont indiqué l'agence onusienne et des services de sécurité à Gaza.

Cinq blessés sous les balles des forces israéliennes à Kafr Qaddum (vidéo)

17.04.2015 - La manifestation hebdomadaire du vendredi à Kufr Qaddum a suivi le même schéma brutal que les semaines précédentes. Les forces d'occupation israélienne ont commencé à tirer avant même que la manifestation ne commence. Les soldats et les gardes des frontières ont tiré des grenades lacrymogènes, des grenades incapacitantes, des balles caoutchouc-acier et des balles réelles sur les manifestants. Hammam Khalid Aqil, 19 ans, a été blessé à la jambe et à la tête par deux balles caoutchouc-acier.


Les forces sionistes emmènent Hamman Khalid Aqil, inconscient, après l'avoir blessé
Il a été grièvement blessé et l'armée israélienne l'a arrêté alors qu'il était inconscient et l'a transporté dans un hôpital en Israël où il est actuellement en soins intensifs. Son état est extrêmement grave, et malgré cela, il a fallu plusieurs heures avant que ses parents soient autorisés à aller le voir à l'hôpital.

#Dingueça Cinq jeunes Palestiniens de Gaza fabriquent un bateau... en bouteilles en plastique



Ils font la joie des badauds sur la plage de Gaza, soumise à un blocus drastique des Israéliens. Cinq jeunes Palestiniens ont fabriqué un bateau en bouteilles en plastique.

Il a fallu près d'un millier de bouteilles, explique Mohamed Abed, un avocat de 25 ans qui a imaginé avec ses amis la structure en fer sur laquelle repose l'embarcation. "On peut pêcher, faire un tour en mer", grâce à ce bateau "fait avec nos petits moyens", du recyclage et une idée "nouvelle et un peu bizarre".

Why was Palestinian suffering forgotten on Holocaust Remembrance Day?

Pourquoi la souffrance des palestiniens est-elle oubliée le jour commémoratif de l'Holocauste ?

An Israeli army delegation marches into Auschwitz-Birkenau 
Concentration Camp in 2007. (“Israel Defense Forces”/Flickr)

What, exactly, was remembered during Israel’s Holocaust Remembrance Day this week?

Not the victims of Israel’s latest slaughter in Gaza, where more than 2,200 civilians were killed less than a year ago. In the propagandistic world of “Holocaust memory” only Jews can be victims, so mainstream media marginalize the hundreds of Jewish Holocaust survivors and their descendants who publicly condemned “the massacre of Palestinians in Gaza” (their words). Instead, a leading Israeli newspaper informed us this week that “adult children of Holocaust survivors in Israel tend to be more anxious than their peers … about the Iranian nuclear threat” — even though Iran has no nuclear weapons and has never attacked Israel.

Islamophobia on Wheels – An Analysis by Lawrence Davidson

L'islamophobie sur roues – une analyse de Lawrence Davidson



When a bigoted extremist like Pamela Geller places misleading and hate-promoting propaganda on buses, the Zionist establishment has nothing critical to say. They treat it as if it is all very proper and upheld by “free speech.” However, when supporters of the Palestinian cause put up billboards picturing a series of maps that show the absorption of Arab Palestine by Zionist settlers between 1948 and today, pious rabbis and Zionist lobbysts protest and call it anti-Semitic. Hypocrisy is the name of the game.

Preserving memories amid Gaza’s rubble

Préserver les souvenirs au milieu des décombres de Gaza
Elham al-Astal dedicates her work to preserving the memory of Gaza victims. (Shadi Alqarra)

Elham al-Astal is striving to create something beautiful out of a very ugly situation.

In her latest artwork, she has glued the branches of a tree to a broken window. The window comes from a kindergarten in the Khuzaa area of southeastern Gaza that was completely destroyed by Israel last year.

Islamophobia in France soars to record heights

L'islamophobie en France s'envole vers des sommets records

Abdullah Zekri, the the head of the French National Observatory against Islamophobia has said that anti-Muslim acts rose by 500 percent.

World Bulletin / News Desk

Anti-Muslims acts have hit a record high in the first trimester of 2015, according to the head of the French National Observatory against Islamophobia.

Mezaliya, a Sunni village trapped between the frontlines

Mezaliya, un village sunnite, pris au piège entre les lignes de front
In a Sunni village in Iraq, residents are caught between the threats and accusations of IS and Shiite militias

The Shiite unit comes into contact with the villagers of Mezaliya. But the 
atmosphere during their exchanges is reserved and wary (MEE/Sebastian Backhaus)


MEZALIYA, Iraq - The Sunni village Mezaliya, a few kilometres east of Tikrit, near the Hamrin mountains, is no longer part of the so-called “Caliphate”. Mezaliya was “liberated” in early April along with Tikrit. But in this war the meaning of “liberation” is quite complex from the point of view of the inhabitants of a Sunni village.

Salah: We will rebuild all what was demolished by Israel

Salah : Nous reconstruirons tout ce qui a été démoli par Israel



OCCUPIED JERUSALEM, (PIC)-- Hundreds of Palestinians in the Green Line have offered Friday prayers in Dahmesh village to the south of 1948 occupied territories in solidarity with its residents whose homes were demolished for “being built without Israeli permit”.

Israeli Minister Demands Halt of Islamic Waqf's Renovations in Al-Aqsa

Le ministre israélien exige la cessation des travaux de rénovation du Waqf islamique à Al-Aqsa


PNN/ Jerusalem/

The Israeli Minister of Construction and Housing, Uri Ariel asked Prime Minister Benjamin Netanyahu to order the police to stop the renovation works carried out by the Islamic Waqf at Al-Aqsa Mosque in East Jerusalem.

3 Palestinians Injured as Israeli Forces Open Fire in Gaza

3 palestiniens blessés sous le feu des forces israéliennes à Gaza

Israeli forces shot and injured three Palestinians east of Khan Younis, in the southern Gaza Strip, on Friday.

(AFP/File)


Witnesses said that Israeli forces deployed along the Gazan border opened fire on the Palestinians in the al-Sanati area in Khan Younis.

The three injured have been taken to the European Hospital in Khan Younis for treatment, according to Ma'an News Agency.

Mishaal: No exchange deal before ex-detainees’ release

Meshaal: Aucun échange de prisonniers avant la libération des anciens détenus


DOHA, (PIC)--

 Head of Hamas political bureau Khaled Mishaal stated Friday that his group refuses any future prisoner swap deal with Israel before the release of the ex-prisoners who were rearrested after their release during Wafa al-Ahrar deal in 2011.